Microsoft savait que la pression était très forte cette année. L’écart entre la PS4 et la Xbox One ne cesse de s’agrandir et la Nintendo Switch lui pousse déjà dans le dos. Or, une chose était claire pour le géant américain, il fallait consolider sa place sur le marché. Et comment le faire ? Avec quelques investissements ingénieux, puisque la compagnie trainait visiblement de la patte face à ses concurrents. En effet, avant cette semaine, Sony avait plus d’une douzaine de studios versus les six de Microsoft. Quelques gros contrats plus tard, tout s’est pratiquement réglé d’un coup.

Quatre acquisitions et une ouverture

En l’espace de quelques minutes, on nous a annoncé que la grande famille Microsoft allait pratiquement doubler. Tout d’abord, ils ont fait l’annonce de l’ouverture d’un studio nommé The Initiative. Basé à Santa Monica, là où il ne manque pas de talent, le studio aura un ancien de Crystal Dynamics à sa tête : Darrell Gallagher.

Puis, avec Playground Games, Microsoft consolide sa relation avec cet excellent studio rempli de talent. En plus de travailler sur Forza Horizon 4, on nous a expliqué que le studio Anglais avait un autre projet sur la table. Il s’agit d’une autre excellente nouvelle.

Acquisition de Playground Games par Micsosoft

Ensuite, Undead Labs va aussi se joindre à la grandissante famille. Celui qui vient tout juste de sortir son 2e projet, State of Decay 2, a visiblement besoin de support. On ne peut pas cacher que les multiples bugs et le manque de nouveautés ont fait très mal au titre. On ne peut qu’espérer que les investissements supplémentaires de Microsoft les amèneront à un autre niveau.

Mais la plus grosse surprise a été l’annonce de l’acquisition de Ninja Theory, qui a en a renversé plusieurs. Encore une fois, on voit ça d’un angle très positif puisque le studio semblait avoir de la difficulté à rentrer dans ses coûts. Heureusement, le succès inespéré de leur dernier titre leur a permis de sortir du lot grâce à un scénario simplement exceptionnel. On peut espérer que les créateurs de Hellblade Senua’s Sacrifice pourront mettre encore plus d’effort sur leurs jeux au lieu de suivre leurs finances de près.

Acquisition de Ninja Theory, créateur de Hellblade

Enfin, la dernière acquisition annoncée fut celle de Compulsion Game responsable de We Happy Few. Ce dernier avait été la grande surprise de Microsoft à l’E3 en 2016. Bien que le développement du jeu s’étire, vu les grandes attentes envers celui-ci, on a l’impression que c’est pour le mieux. D’ailleurs, Phil Spencer nous a annoncé que la version finale allait être prête sous peu. On l’attend avec beaucoup d’impatience !

Qu’est-ce que ça veut dire ?

D’abord, l’agrandissement de la famille Microsoft n’est pas quelque chose dont on verra l’impact dès demain. Ça va prendre plusieurs années, donc c’est surtout un placement pour la prochaine génération de console. Chacun de ces studios vont donc travailler sur de nouvelles exclusivités pour la prochaine Xbox.

Cependant, le plus important sera le partage de connaissances et de technologies entre eux. Le meilleur exemple, c’est du côté de Sony alors que Guerrilla Games a carrément donné son moteur graphique à Kojima pour Death Stranding. Ainsi, le jeu va se compléter beaucoup plus rapidement et on aura droit à un visuel aussi joli qu’avec Horizon. Si Microsoft peut créer cette énorme collaboration entre les différents studios qu’ils viennent d’acquérir, ce sera pour le mieux de tous les joueurs. Imaginez, par exemple, un State of Decay dans un monde ouvert connecté comme celui qui a été annoncé avec Forza Horizon 4. Bref, difficile de ne pas s’emballer en pensant à de telles perspectives.

C’est aussi une belle preuve que Microsoft ne va pas abandonner les jeux vidéo. Au contraire, le géant américain a choisi d’investir dans l’avenir de ses studios. Cela va marquer un tournant majeur pour ce secteur de la compagnie qui traîne un peu trop de la patte. L’action de Microsoft a doublé en deux ans, donc ce n’est pas les sous qui manquent. Malgré les insuccès de la Xbox One, la compagnie est en pleine santé. Avec l’arrivée d’une nouvelle génération de console dans un avenir pas si lointain, il faut s’attendre à un meilleur départ cette fois pour Microsoft.

Avec quatre acquisitions et une ouverture, Microsoft n’a pas renoncé au jeu vidéo et s’impose comme un concurrent de poids pour l’avenir

Cinq villes d’importance

Cette annonce permet aussi à Microsoft de mettre le pied dans cinq grandes villes d’importance pour les jeux vidéo. D’abord, commençons par chez nous, à Montréal, où sont situés Compulsion Games. On connaît tous l’importance qu’a accordé le parti québécois en offrant plusieurs subventions pour attirer les studios de jeux vidéo. Cela a permis à la ville de développer ce secteur de manière exponentielle. Les étudiants qui s’intéressent à ce domaine ont désormais le choix d’une multitude de programmes et les studios ne cessent de pousser. Bref, aucun doute que le studio sera en mesure de continuer d’acquérir des gens de talent dans le futur. Et c’est énorme pour la ville.

Compulsion Games, le studio basé à Montréal, une des grandes places du jeu vidéo où Microsoft compte s’imposer

Avec Ninja Theory et Playground Games, ce sont deux villes en Angleterre qui ont aussi connues un important essor du secteur des jeux vidéo. Playground Games, basé dans la ville de Royal Leamington Spa, en est déjà à plus de deux cent employés en date de février 2017. Cependant, depuis l’ouverture de son second studio qui développera un action-RPG, on pense qu’il y a maintenant plus de 400 employés au total. Du côté de Ninja Theory, la stabilité était beaucoup moins présente. Hellblade a été fait par une équipe de seulement 15 personnes vu les coûts de production qui montent en flèche. Bref, ce sera intéressant de voir ce qu’ils pourront faire à partir de leur bureau de Cambridge.

Finalement, je ne serai jamais aussi familier avec Santa Monica sans les nombreux studios de jeux vidéo qui s’y trouvent. Je suis convaincu que Microsoft pourra créer une équipe talentueuse pour The Initiative. Il en est de même d’ailleurs pour Seattle, là où se retrouvent Undead Labs. Bref, il s’agit de cinq grandes villes importantes dans le milieu. De belles choses devraient ressortir de chacun de ces studios. Il ne reste plus qu’à patienter…

PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.