[E3 2018] 20 minutes dans Spider-Man sur PlayStation 4

0

On attend tous impatiemment le prochain Spider-Man développé chez Insomniac Games qui est prévu pour le 7 septembre prochain. Sony nous avait annoncé que celui-ci allait être une des têtes d’affiche de sa conférence 2018. Eh bien, sur place après la conférence, c’était carrément le seul titre jouable. Ce n’est pas si étonnant considérant sa sortie imminente alors on vous propose nos premières impressions.

Un nouveau Spider-Man

Le Spider-Man de Insomniac Games s’annonce être l’expérience ultime de l’homme-araignée. Comme tout bon titre de la série, l’attrait premier est de pouvoir se lancer en bas d’énormes immeubles et se balancer entre ceux-ci grâce à nos fils.

Durant mon essai, j’ai pu immédiatement constater que les développeurs ont bien su répliquer la physique des mouvements. Que ce soit la vitesse que l’on prend en descendant ou la résistance du vent lorsque l’on remonte, c’était exactement ce à quoi je m’attendais. J’ai dû passer un bon 7-8 minutes de la démo simplement à m’amuser en me promenant dans la ville de manière tellement fluide.

De plus, fini le temps où Spider-Man s’accrochait magiquement aux nuages, il faut un immeuble près de nous pour se balancer. On peut même rapidement se percher sur les extrémités d’un édifice pour avoir un regard complet sur la ville. Après un premier regard, j’ai bien l’impression qu’on ne se sera jamais senti autant comme Spider-Man qu’ici.

Des combats complètement revus

S’il y a une chose qui a fait la force de la série Batman Arkham, c’était les combats. Or, Insomniac Games a emprunté quelques pages de WB Games pour Spider-Man. L’homme-araignée se bat pratiquement en dansant tellement chaque mouvement est fluide. De plus, notre personnage va rapidement s’ajuster dès que l’on appuie sur le bon bouton pour esquiver des attaques. Évidemment, Spider-Man peut facilement les voir venir grâce à son sens aiguisé du danger, mais ça demeure le rôle du joueur d’appuyer au bon moment.

Parmi les trucs assez cool de la démo, je dirais que la possibilité de glisser sous les ennemis pour les attaquer par derrière était assez satisfaisant. Cela augmente la fluidité des combats et accroît le réalisme. On sent vraiment qu’on a le plein contrôle du personnage et qu’on incarne un super-héros. J’ai bien aimé aussi la possibilité d’utiliser une panoplie d’éléments de l’environnement pour déstabiliser les ennemis. Que ce soit une poubelle, une bouche d’égout ou autre chose, il ne manque pas de choix.

Parlant d’environnement, Spider-Man peut même se servir des murs ou des obstacles qui l’entourent pour danser autour des méchants. Lorsqu’on regarde toutes les animations de notre protagoniste durant les combats, on en ressort vraiment impressionné. On constate à quel point les jeux vidéo sont passés à un autre niveau.

Une sélection d’ennemis impressionnante

Je pense que tout le monde a été assez impressionné de voir tous les supervilains qui ont choisi de faire équipe contre Spider-Man. Contrairement aux films, on n’a pas à se limiter au niveau du temps ni au niveau du budget d’acteurs. C’est pourquoi la scène de la conférence de l’E3 a fait mention de pas moins de six ennemis dont cinq ont été dévoilés.

Du lot, on retrouve Scorpion, Electro, Rhino, Mr Negative et Vulture. Ensemble, ils travaillent pour un super vilain qui n’a pas encore été révélé. Ce qui est sûr cependant, c’est que le groupe est connu dans les BD sous le nom Sinister Six. Bref, l’infâme groupe est assuré de rendre la vie dure à notre héros durant l’aventure.

Durant la démo, pendant que je m’amusais à faire l’une des nombreuses missions secondaires, Mel affrontait Electro. J’ai pu assister à son combat qui n’avait rien de trop complexe. Il a suffi d’esquiver les attaques en se promenant en cercle autour de notre ennemi. Lorsqu’il est épuisé, on peut en profiter pour projeter d’énormes blocs de ciment pour l’affaiblir. Ce n’était pas beaucoup plus complexe que ce qu’on a déjà vu par le passé avec la série. Je me permets donc d’espérer que les autres offriront de meilleurs défis.

Premier constat

En conclusion, Spider-Man est un autre jeu sur lequel j’ai bien hâte de mettre la main. Par contre, je ne crois pas que ce sera la grande révolution de la série que plusieurs attendaient. Insomniac Games a emprunté plusieurs éléments qui existaient déjà dans les anciens jeux de la série tout en les améliorant. Je crois que les combats seront plus satisfaisants que jamais et je souhaite ardemment que l’histoire le soit tout autant. De ce côté, la bonne nouvelle c’est que le studio semble avoir bien saisi le caractère du personnage. Spider-Man lance plusieurs phrases qui démontrent son côté fendant et comique. Bref, on vous promet une critique complète à son lancement sur PlayStation 4 en septembre prochain.

PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.