Vous avez fait le tour de Rust, de H1Z1, de ARK, de Fortnite, de Conan Exiles et de tous les autres jeux du style « survie en coopération » ?

Pourquoi ne pas essayer une nouvelle histoire afin de revivre la fascinante découverte de tout ce qu’il est possible de réaliser avec du bois, de la pierre et beaucoup d’imagination ! C’est ce que vous propose Frostkeep Studios avec son tout nouveau jeu, Rend, actuellement en accès anticipé. En voici mon aperçu…

Classique

Ramasser de la pierre et du bois, construire des armes et des objets utilitaires pour chasser et explorer le monde. Rend offre sensiblement ce qui est offert dans pratiquement tous les jeux de ce genre. Il faut admettre que le jeu le fait bien et, en plus d’offrir la panoplie du parfait constructeur, il permet de développer diverses compétences selon l’aide que l’on désire apporter à notre faction.

20v20v20

Le jeu nous permet de jouer dans 3 factions qui n’ont de différences que la couleur des tatouages portés par le joueur. Vous pourrez être maximum 20 joueurs d’une même faction en ligne. L’idée est donc de survivre en équipe et d’affronter les factions adverses.

La partie est hébergée par des joueurs et peut donc disparaître à tout moment. Votre personnage, son niveau et ses capacités sont liés directement au serveur sur lequel vous jouez.

Il existe 2 modes de jeu. Le standard permet d’attaquer la base ennemie à certains moments précis, le reste du temps elle est protégée par un bouclier. Le mode conquête enlève complètement la notion de bouclier et fait vraiment place à du JcJ ouvert.

En dehors des attaques provenant des autres joueurs, vous devrez aussi survivre à des vagues d’attaques d’ennemis qui surgissent de nulle part un peu comme dans le mode histoire de Fortnite. La vague d’attaque étant basée sur des heures précises, si vous n’êtes pas disponible ou si vous dormez, vous le manquerez tout simplement et, en même temps, votre base risque d’être détruite.

Unreal Engine 4 du jolie… déjà vu.

Je dois admettre qu’après Fortnite et Darwin Project, je commence sérieusement à me demander si ce moteur est capable d’autre chose qu’un jeu aux allures d’un dessin animé.

Quoi qu’il en soit, le monde dans lequel on évolue est assez joli, coloré et très vaste à explorer. Les animations sont encore à peaufiner en général et ont subit différents ralentissements de système de façon aléatoire.

Tout comme dans Fortnite, Rend offre la possibilité de construire des bases avec une certaine facilité et d’en faire de véritable forteresse. En fait, la construction et l’amélioration de notre base principale sont ce qui couvre une bonne partie du temps à investir dans Rend.

Difficile d’approche pour les néophytes.

Bien que j’ai joué pas mal à Fortnite et d’autres jeux de survie du même genre, je suis très peu familier avec les jeux de survie en ligne dans des mondes persistants. Être lancé au milieu du monde de Rend après le choix de ma faction a été assez brutal. Les informations données en termes de petite bulle d’information manquent de pertinence et on comprend difficilement comment faire évoluer notre personnage. Si je ne savais pas déjà vers quelle direction était située la base de ma faction, je me serais longtemps perdu à chercher quoi faire.

Mon impression : Bof….

PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.