Annoncé en 2014, Overkill’s The Walking Dead est développé comme son nom l’indique par OVERKILL Software, les créateurs de la franchise Payday. Les joueurs avaient, donc, espoir d’avoir enfin une adaptation vidéoludique réussie de cette célèbre franchise. Est-ce que les développeurs ont réussi à proposer une expérience coopérative digne de ce nom ? C’est à cette question que je tente de répondre avec ce test complet de Overkill’s The Walking Dead sur PC.

Fiche technique

  • Date de sortie : 6 novembre 2018
  • Style : Action / FPS
  • Classement ESRB/PEGI M/ PEGI 18
  • Développeur : OVERKILL
  • Éditeur : Starbreeze
  • Langue d’exploitation : Disponible en français et en anglais
  • Disponible sur PC et en 2019 sur consoles (Xbox One, PS4)
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 68,99 $ CA / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique offerte par l’éditeur

Washington D.C dévasté

La ville de Washington D.C aux États-Unis est complètement dévastée. Envahie par les morts-vivants, la célèbre cité accueille de nombreux survivants prêts à tout pour protéger les leurs et leur campement. Au cours de l’aventure,  les joueurs rencontrent Aidan, Maya, Grant et Heather. Ces quatre rescapés se retrouvent réunis par les circonstances alors que chacun possèdes des secrets et à sa propre histoire. Inspiré des comics originaux écrits par Robert Kirkman, le scénario de Overkill’s The Walking Dead est divisé en plusieurs missions. Chacune d’entres-elles forment la toute première saison proposée par les développeurs. Bien entendu, l’équipe a déjà prévu une nouvelle saison et plusieurs autres missions seront ajoutées au fil du temps. Personnellement, je trouve que les cinématiques, les dialogues et l’ambiance générale du titre représentent très bien l’univers The Walking Dead. Un aspect très important lorsque l’on tente de rendre hommage à cette célèbre série.

Coopérer pour mieux survivre

Alors que nos personnages tentent de survivre, ils doivent s’allier pour empêcher les morts-vivants d’envahir le campement, mais doivent aussi résister aux attaques de la Famille. Cette dernière regroupe d’autres survivants n’ayant aucun code d’honneur et prêt à tout pour atteindre leur but, et ce même si cela signifie d’utiliser la violence. Les missions alternent souvent entre les séquences d’infiltration dans le camp ennemi tout comme dans l’exploration des quartiers et des rues de la ville. Tel que mentionné un peu plus haut, nous avons le choix entre 4 personnages. Chacun d’entre eux possède leurs propres armes de base, mais aussi leur compétence. Les arbres de compétences sont tous indépendants. À ce niveau la progression est un peu lente à mon avis et il faudra amasser suffisamment d’expérience pour réussir des missions plus difficiles qui ont des récompenses beaucoup plus intéressantes. À noter que même s’il est possible de faire l’ensemble des missions en solo, je conseille fortement d’être en équipe en ligne. En effet, la difficulté du titre ne s’adapte pas nécessairement aux nombres de joueurs effectuant la mission. En d’autres mots, le nombre d’ennemis et de zombie est le même que vous soyez seul ou en groupe.

Récolter, améliorer et recommencer

L’objectif global du jeu est d’effectuer plusieurs fois les missions du titre pour obtenir des objets et des ressources pour votre campement. Il est également possible d’obtenir de nouveaux survivants lors des missions pour les envoyer en expédition ou encore les assigner à différentes tâches dans le camp. Vous l’avez donc compris, Overkill’s The Walking Dead est extrêmement répétitif. De plus, les récompenses offertes ne sont guère satisfaisantes. La progression étant très lente, on doit répéter les mêmes tâches des dizaines de fois pour gagner assez d’expérience et accéder aux missions plus difficiles offrant plus de ressources pour notre camp. Il faut, donc, s’armer de patience si on souhaite avoir suffisamment d’éléments pour résister aux vagues d’ennemis. Une fois cette dernière vaincue, on recommence les mêmes missions et ainsi de suite.

Des séquences d’infiltrations frustrantes

Du côté de la jouabilité, Overkill’s The Walking est un jeu de tir et d’action à la première personne. Tel que mentionné un peu plus haut, la plupart des missions sont des séquences d’infiltration. Le titre prend d’ailleurs en compte les bruits que le joueur peut faire lors des déplacements. Il faut, donc, faire attention de ne pas accrocher les boîtes, les bouteilles ou tout autre objet qui sont déposés dans les maisons et les rues de Washington D.C. Si vous faites trop de bruits, le nombre de zombies augmentera graduellement jusqu’à vous encercler complètement. Je vous conseille d’essayer de ne pas vous rendre jusqu’à ce niveau. Ce type de mécanisme est très fidèle à la série Walking Dead, mais dans le jeu le tout est très mal exploité. Si vous essayez de jouer avec des personnes que vous ne connaissez pas, il est pratiquement impossible de trouver des joueurs étant soucieux du bruit qu’ils font. Aussi, les PNJ ennemis ont un œil extrêmement aiguisé et vous repèrent assez facilement. Une fois repéré, il n’hésite pas à tirer avec leur arme a feu et le tout attire les zombies qui vous attaquent plutôt que d’aller sur la source du bruit. L’infiltration semble très mal gérée et il faudrait revoir complètement ce système.

Une identité visuelle fidèle

Utilisant la technologie Unreal, le jeu propose une identité très fidèle à la série originale imaginée par Robert Kirkman. Les coins sombres des rues de la ville et ce même dans le jour avec les effets de lumières très réussies plonge le joueur dans une immersion totale. La réalisation est elle aussi intéressante avec des cinématiques honnêtes qui retranscrivent très bien la tension et le défi auquel doivent faire face les survivants.

Conclusion

Avec un développement qui a semblé être plus difficile que prévu avec les nombreux reports, Overkill’s The Walking Dead a nécessité plusieurs années de développement. Si certaines idées sont excellentes sur papier telles que l’utilisation du mécanisme du bruit et la microgestion de notre camp, le tout est très mal exploité et manque de finition. Le titre entre aussi très rapidement dans la répétitivité sans vraiment en sortir. Si le jeu peut être très satisfaisant entre amis pendant quelque heure, j’ai beaucoup de difficulté à apercevoir le potentiel dans le futur même avec du nouveau contenu.

NOTES
Note
5.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j'étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l'UQAM. Malgré mon jeune âge, j'ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j'ai ensuite rejoint l'équipe de l'Épée Légendaire jusqu'à la fusion avec l'équipe Geeks and Com'. J'ai aussi eu l’occasion d'être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.