Directement des laboratoires de robotique de Honda au Japon est né le concept de UNI-CUB. Cette roue qui fonctionne grâce à un moteur à batterie nous rappelle le concept de l’unicycle, mais avec une bien meilleure stabilité. Avec cette machine, Honda vise à faciliter la mobilité des humains dans de plus larges espaces comme les aéroports, les musées ou des centres d’achat. D’ailleurs, l’appareil fait déjà sa place dans certains aéroports du Japon et continue de faire son bout de chemin. Grâce à Honda, on a pu l’essayer sur le plancher du Salon de l’auto de Montréal la semaine dernière.

Très facile à manipuler

D’abord, la dernière fois que j’ai essayé un concept qui voulait améliorer la mobilité humaine, c’était les hoverboards. Et, disons simplement que c’est tout sauf facile à manipuler. Ça prend beaucoup d’équilibre et de bonnes protections parce qu’on peut facilement se blesser.

Or, ce n’est pas du tout le cas de l’UNI-CUB. Celui-ci emprunte les technologies de stabilisation des MotoGP pour offrir une expérience hyper sécuritaire. Je me suis assis sur l’appareil et avec un mouvement avant et arrière du bas du dos, j’avais un parfait contrôle. Il n’y a pas une seconde où j’ai eu peur de tomber ou de me blesser avec celui-ci. Bien sûr, il faut garder les pieds sur les pédales et c’est ça qui offre une stabilité accrue. De plus, il suffisait de tourner un peu plus mon genou en angle pour me diriger dans la direction voulue. Enfin, lorsqu’on veut débarquer, il faut garder le dos droit et poser ses pieds au sol. Il n’y a rien de plus simple.

En fait, l’UNI-CUB est tellement stable et agile qu’on peut pratiquement faire un 180° sur place. Il est aussi bien pratique puisque son format assez compact lui permet de garder un poids raisonnable de seulement 25 kg. On peut donc dire qu’il est assez facile à transporter.

UNI-CUB photo

UNI-CUB est pensé intelligemment

Puis, ce qui m’impressionne le plus, c’est à quel point l’UNI-CUB prend peu de place. On s’entend que lorsqu’un humain se déplace, l’espace utilisé est plus volumineux vers le haut du corps. C’est donc dire que le fait d’avoir une roue à moteur entre les jambes ne prend pas vraiment plus de place. Ça vient surtout meubler un espace autrement inutilisé. Heureusement, il est aussi suffisamment bas pour être facile à enjamber pour la plupart des gens.

Ensuite, pour revenir du côté technologique, l’UNI-CUB utilise un principe similaire à ce qu’utilise un char d’assaut pour ses roues. C’est parce que celle-ci est formée de multiples roues qui, pendant que l’engrenage principal tourne dans une direction, les autres suivent dans l’autre. Encore une fois, il s’agit d’un concept qui permet à la roue d’être stable et facilite son utilisation.

Quelques utilisations possibles

Du côté de son utilisation, comme je le mentionnais, on le retrouve déjà dans quelques aéroports au Japon. Ayant traversé pratiquement tout l’aéroport de Tokyo d’un bout à l’autre, je peux totalement imaginer que ça ne doit pas être facile pour les gens moins mobiles. On peut facilement penser que certaines personnes âgées ou des blessés pourraient s’en servir à bon escient.

Tout comme dans les musées où les gens pourraient vouloir découvrir l’art sans avoir à marcher sur de longues distances. Il y a même des experts en piratage qui ont réussi à créer un logiciel pour que la roue suive son possesseur en tout temps. Ce serait bien pratique pour ne pas la traîner.

L’UNI-CUB peut quand même rouler à 6 km/h ce qui est bien raisonnable, mais ne soutient que 100 kg ce qui limite les gens qui peuvent s’en servir. Qui plus est, ne pensez même pas l’utiliser dans nos hivers enneigés puisqu’il ne peut pas aller sur l’eau ni sur la neige. Il faut s’en tenir à des surfaces sèches, mais la roue est assez robuste pour affronter la terre battue.

Vers une commercialisation ?

En terminant, l’UNI-CUB a fait beaucoup de chemin, mais les plans de Honda pour l’Amérique du Nord n’ont pas encore été définis. Pour l’instant, il n’y a que 6 modèles disponibles en sol nord-américain et le constructeur automobile japonais jongle encore avec ses options. Or, le concept reste prometteur de par ses utilisations potentielles et sa prise en main facile donc ce sera intéressant d’en suivre le développement. D’ici là, rendez-vous sur le site de Honda pour tous les détails.

PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.