Les fans de la série le réclamaient depuis longtemps et voilà que Panzer Dragoon Remake est arrivé sur Nintendo Switch. Paru depuis peu, il s’agit d’un remake complet avec l’idée de moderniser ce titre qui date de la Sega Saturn. Développé par la compagnie de jeu vidéo française Megapixel Studio, le retour de ce shooter sur rail était souhaité des fans du genre. Alors, est-ce qu’on peut dire que c’est mission accomplie ?

Fiche Technique Panzer Dragoon Remake

  • Date de sortie : 26 mars 2020
  • Style : Jeu de tir sur rail
  • Classement ESRB/PEGI : T pour adolescent / PEGI Non-Classé
  • Développeur : Megalpixel Studio
  • Éditeur : Forever Entertainment
  • Langue d’exploitation : En anglais seulement
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Testé sur Nintendo Switch Lite
  • Prix lors du test : 29,99 $/24,99 €
  • Site officiel Nintendo Switch
  • Code numérique envoyé par Nintendo Canada

Une ré-imagination complète

Panzer Dragoon Remake suit les traces d’un chasseur du nom de Keil Fludge qui, dès l’introduction, s’empreigne d’un puissant dragon. Tout comme le jeu original, les détails de l’histoire sont assez limités et ceux qui s’y intéressent doivent surtout lire en ligne. Ceux qui prennent le temps de le faire seront, sans doute, davantage charmer par la profondeur de l’univers et les détails supplémentaires.

C’est dommage qu’en 2020, il faille encore s’informer de cette manière plutôt que ce soit présenté directement dans le jeu. La scène d’introduction est assez réussie et nous donne de jolis plans sur les créatures et environnements de ce monde. C’est donc assez dommage que le tout ne soit pas plus étoffé. Mais, avec 90 minutes de jeu, on comprend que les développeurs étaient assez limités.

Panzer Dragoon Remake

Un bon shooter sur rail

Par contre, la jouabilité nous prouve que le genre a encore sa place en 2020. L’adaptation 2020 a été faite assez bien pour être modernisée au goût du jour. Selon moi, c’est surtout parce qu’on peut déplacer notre caméra dans quatre directions. Il faut donc constamment garder un œil sur notre radar et, heureusement, le changement d’angle se fait très rapidement.

Qui plus est, Panzer Dragoon Remake propose un excellent niveau de difficulté qui rend sa jouabilité beaucoup plus excitante. Encore une fois, la raison est que le danger peut provenir de toutes les directions et il faut donc être très alerte. Mais regarder le radar ne sera pas suffisant, puisqu’il faut aussi identifier rapidement les projectiles qui s’approchent.

Ce n’est pas toujours facile parce qu’il y a beaucoup de choses à l’écran dont nos propres attaques et notre visé. Je suis mort quelques fois, mais ça ne m’a jamais frustré même si on recommence au début du tableau.

Pas très joli, mais stable

Visuellement, Panzer Dragoon Remake n’est pas à tout casser et on a plus l’impression d’avoir un jeu de l’ancienne génération. Cependant, contrairement à un autre titre que j’ai testé récemment, celui-ci est très stable. Je n’ai eu aucun ralentissement ce qui est nécessaire pour ce type de jeu et la musique est très bonne.

Néanmoins, cette réédition se démarque aussi par la variété des créatures et des environnements visités. Il n’y a pas un épisode qui se déroule dans le même genre d’environnement et donc les couleurs sont toujours bien différentes. Tout comme les ennemis qui ne se répètent jamais et les combats contre les boss de fin de tableaux sont tout aussi bien exécutés. Ainsi, malgré un visuel qui date, le résultat est efficace.

Verdict sur Panzer Dragoon Remake

En terminant, Panzer Dragoon Remake est un jeu vite fait bien fait même si je crois qu’il est un peu cher. Il me rappelle l’époque de Star Fox 64 alors que finir le jeu d’un bout à l’autre prenait environ 2 ou 3 heures. Par contre, ce qui est plus important à mon avis, c’est que la série semble être relancée entre de bonnes mains. J’ai hâte de voir le remake du second titre qui a aussi été annoncé et ce que nous réserve la suite des choses.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !