Lors de l’annonce de Stadia l’an dernier, on nous avait promis des nouveautés qui modifieraient notre façon de jouer et de partager nos créations. Crayta apporte, en version bêta, le State share. Je vais vous en parler dans ce test. Je dois également mentionner que Crayta amène aussi un vent de fraîcheur pour Stadia. Les possibilités sont infinies. Les développeurs ont intégré des modes de jeux classiques et d’autres, innovateurs. Et plus le temps va avancer, plus la communauté va participer à la création de modes.

En premier lieu, j’ai eu l’opportunité d’assister à une séance privée en jeu avec les développeurs et autres testeurs. J’ai eu beaucoup de plaisir. Je vais séparer le test de Crayta en 2 sections. La première portera sur la création et la deuxième, sur les modes de jeux.

Fiche Technique de Crayta

  • Date de sortie : 1er juillet 2020
  • Style : Bac à sable
  • Classement ESRB/PEGI : T
  • Développeur : Unit 2 Games
  • Éditeur : Unit 2 Games
  • Langue d’exploitation : offert en français
  • Exclusivité sur Stadia
  • Prix lors du test : Gratuit avec l’offre Pro. 39,99$ Standard et 59,99$ Deluxe. (USD)
  • Site Officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
  • À noter que l’éditeur n’influence pas notre processus d’évaluation

Créer son monde imaginaire dans Crayta

Je ne suis pas un grand fan des modes de création, que ce soit sur Minecraft, Little Big Planet ou ici sur Crayta, J’ai toujours préféré essayer les jeux et les niveaux que de les concevoir. Néanmoins, je suis en mesure de vous donner mon appréciation de ce qu’offre Crayta de ce côté.

L’avantage de Google Stadia, c’est de pouvoir jouer autant avec une manette qu’avec un clavier et une souris. À cet effet, on peut très bien basculer entre l’un et l’autre sans problème. Votre manette, clavier et souris peuvent fonctionner en même temps ! Les développeurs ont prévu un mode standard et une avancée. Pour le premier, l’utilisation de la manette Stadia fonctionne à merveille. Pour le 2e, je vous recommande fortement un clavier et une souris.

Débuter dans Crayta

Avant d’aller plus loin sur ce sujet, il est important de noter que vous devrez créer votre avatar. Plusieurs éléments sont à prendre en considération et rendront votre personnage unique. Vous vous trouverez en terrain connu si vous êtes un adepte de jeux en ligne. 

Par la suite, vous serez dans un « hub ». C’est littéralement le point de rencontre entre joueurs avant de se lancer en mode création ou dans une partie. Vous serez devant des téléviseurs flottants. Vous pourrez accéder aux modes rapidement par ceux-ci. Les développeurs m’ont expliqué qu’ils pourront modifier les jeux en accès rapide, mais comme il faut un vidéo pour le diffuser sur l’écran dans Crayta, il est fort possible que ce soit exclusivement les créations des créateurs de Crayta pour l’instant.

Enfin, vous pouvez basculer au mode Hub principal en appuyant sur la touche « start ». (les 3 petites barres). Vous verrez alors tous les modes possibles. Vous pouvez en sélectionner en favoris, voir combien de joueurs sont sur les serveurs, etc. Comme je me concentre sur la création dans Crayta pour cette première partie, je vais y revenir plus tard.

Le mode simple et avancé sur Crayta

Le simple

Ce n’est pas si difficile de créer un niveau, car on peut installer des « packages » des développeurs ou des joueurs dans un niveau. Ainsi, la complexité de certains éléments se retrouve à être éliminée. Par exemple, des ouvertures de portes, un mécanisme de feu flottant, etc. Et attendez… créer en groupe c’est tout simplement fou ! Lors de la session de groupe avec les développeurs, nous étions une dizaine. Et malgré tout, c’était fluide et sans aucun ralentissement. 

On peut basculer en mode prévisualisation au mode création n’importe quand pour tester le niveau. Seul bémol, si un seul joueur le fait, ça s’applique pour tous, donc faites attention ! J’ai posé la fameuse question : est-ce qu’il y a des véhicules ? On m’a répondu que c’est prévu, mais pas encore à point. Donc, il est tout à fait réaliste de croire que ce sera bientôt permis.

Vous pourrez créer un labyrinthe, un mode cache-cache, une ferme, une carte de team deathmatch, etc. Les possibilités sont infinies.

L’avancé

Ici, clavier et souris recommandés ! C’est vraiment la section la plus complexe du jeu. Les développeurs ont prévu le coup. Vous trouverez ici des tutoriels, mais en anglais pour le moment. On est loin d’un Mario Maker pour ce mode. Ceux qui veulent s’aventurer plus loin et ont de l’intérêt pour la programmation seront bien servis. Pour les autres, vous allez probablement préférer le mode simple. On peut aussi modifier le temps de la journée, l’impact du soleil, le style visuel (cartoon, sépia, etc.).

Maintenant, qu’en est-il des modes de jeux ?

Il y a plusieurs cartes déjà développées par les créateurs de Crayta. J’ai eu l’opportunité d’essayer : Cache-cache, le mode thermopompe (oui oui), le fameux Super Doom Wall, la ferme, etc. Je vais vous glisser quelques mots sur ces derniers.

Le « ’Hide and sneek » était tout simplement divertissant! Les joueurs ont quelques secondes pour se cacher et ensuite, le prédateur embarque dans la partie. C’est vraiment amusant. Notez que c’est violent quand même ! 

L’autre mode concerne la climatisation. On est sur une île glacée et pour survivre, on doit éliminer les thermopompes. Ça semble farfelu, mais on doit user de stratégie. Certains joueurs doivent aller d’un côté et les autres, s’aventurer ailleurs. 

Ensuite, le super Doom Wall. Un grand mur qu’on doit briser pour passer à travers. Plus on grimpe haut, le jeu nous récompensera avec plus de points. Et soyez vigilant, on peut s’entretuer.

Enfin, la ferme ! J’ai adoré. C’est un Minecraft-like fusionné avec Harvest Moon. On doit faire grandir un jardin. D’autres joueurs peuvent avoir une parcelle de terre sur la même carte. On peut aller miner pour des matériaux et récupérer des fruits par-ci par-là pour les vendre. J’ai joué quelques heures en y allant de temps en temps entre 2 parties d’un autre mode de jeu. C’est relaxant après un gros team deathmatch.

Le state share, la nouvelle façon de jouer ensemble et en avant-première sur Crayta

Simple et tellement efficace, la nouvelle fonction de Google Stadia est géniale. Vous êtes dans une partie et vous voulez que votre ami se joigne à vous ? Vous cliquez sur la création du code ou du lien web en haut du menu et c’est tout. Le code ne peut être entré qu’en jeu seulement, alors que le lien peut être cliqué dans Discord, Twitter, etc.

La fonction est encore en bêta. Les développeurs m’ont dit que très bientôt nous pourrons envoyer le lien sur le CCU. Lorsque vous cliquerez dessus, vous pourrez éventuellement choisir l’écran de votre choix. Nous l’avons essayé et ça fonctionne.

Verdict sur Crayta

En résumé, je crois que Crayta veut être un véritable laboratoire pour Google Stadia. Il permet de mettre en vitrine ce que la console virtuelle de Google peut amener versus la compétition. D’un côté, la prise en main ultra simple du clavier souris et d’une manette de jeu et de l’autre, le partage simplifié des cartes par le State share. Le jeu est complet, pas parfait, mais fortement amusant.

NOTES
Note d'entoushiasme
8
PARTAGER
On dit que qui se ressemble s'assemble. C'est le cas pour Maxime Chartier qui est banquier comme Anthony. Les soirs et le week-end, sa passion pour les jeux vidéos l'amènent à découvrir plusieurs horizons. Il participe activement à la communauté Stadia au Québec.