3000th Duel est un jeu indépendant d’action et d’exploration, communément appelé maintenant un “Metroidvania”.  Il a été publié originellement sur Steam en 2019, puis sur la Nintendo Switch en février 2020. Un DLC gratuit a été ajouté à l’expérience récemment, et c’est grâce à ce dernier que j’ai eu vent de ce jeu!

Au courant de votre aventure, vous naviguerez au travers des monstres qui ne veulent que votre mort, des portes verrouillées et même des énigmes. Le jeu vous forcera à rester aux aguets pour des détails rencontrés durant votre aventure. Vous aurez à y retourner plus tard, lorsque vous aurez la solution. Plusieurs comparatifs peuvent se faire avec un autre jeu du même genre: Hollow Knight. Est-ce que 3000th Duel est digne de la comparaison? Voyons voir cela!

Fiche technique de 3000th Duel

  • Date de sortie : 12 décembre 2019 (steam), 19 février 2020 (Nintendo Switch)
  • Style : Action, Plateforme, Metroidvania
  • Développeur : Neopopcorn
  • Éditeur : Neopopcorn
  • Langue d’exploitation : Anglais et français
  • Disponible sur Nintendo Switch et PC
  • Évalué sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 17,49 $

Le jeu

Notre personnage s’éveille au beau milieu de la forêt, une épée à la main. Une seule direction: vers la droite. Plus simple que ça, c’est assez difficile! La simplicité s’arrête là. Vous devrez parcourir la forêt, des cavernes, de vieux donjons abandonnés en quête de vos mémoires. Les zones ne sont cependant pas disponibles dans leur entièreté dès le départ! Tout comme le veut le genre du Metroidvania, 3000th Duel nous forcera à prendre des notes sur les endroits inexplorés par manque d’habiletés débloquées. Peut-être que vous aurez besoin d’une rafale (le classique “dash”) afin d’atteindre un espace en hauteur. Ou peut-être une capacité vous permettant d’atteindre de plus grandes hauteurs? 

3000th Duel, Un “Metroidvania Soulslike”

Il est parfois frustrant de voir autant de jeux comparés au genre du “soulslike”. Il faut reconnaître que les développeurs des Darksouls sont pionniers dans le genre, et leur idéologie de jeu a inspiré des centaines de développeurs. 3000th Duel est définitivement inspiré du genre. Ambiance sombre, acquisition d’expérience qui se perd à la mort et qui doit être réquisitionnée par la suite, les ennemis qui sont restaurés si on sauvegarde, etc.

Il est aussi possible de tirer des comparaisons avec le jeu “Salt and Sanctuary”. Mais mis à part la partie “soulslike” je préfère de loin le comparer à Hollow Knight. Dans la jouabilité, le mouvement un peu sec du personnage, les dash et nombreux pics à éviter lors de section de “plateforming”… je ne cesse de vivre des émotions partagée lors de mon aventure avec le sympathique petit insecte chevalier.

Les contrôles de 3000th Duel sont précis et fluides. Dans ce type de jeu, il est primordial de s’en assurer. Les frustrations suite à quelques décès sont décuplées si c’est le jeu qui en est la cause!

Un inventaire bien diversifié

Notre personnage aura à sa disposition de nombreux sortilèges, des “pouvoirs”, qui lui permettront de lancer des attaques à distances, ou infliger de lourds dégâts en mêlée. Il peut manier trois grandes familles d’armes, les “lames”, les “armes d’hast” et les “glaives”. Les lames sont les plus agiles et rapide, mais infligent moins de dégâts. Les armes d’hast procurent une portée très intéressante et les glaives sont des armes lourdes qui infligent beaucoup plus de dégâts par impact. Chaque famille d’armes a son attaque spéciale, et chaque famille possède des variantes. Celles-ci changeront les animations d’attaques et permettent une surprenante variété dans le “moveset” de chaque arme. Les armes d’hast auront par exemple la hallebarde ou la lance. La première proposera des attaques de tranche de longue portée alors que la deuxième offrira des attaques d’estoc.

Des points d’expérience vous permettront d’investir dans votre force, vos points de vie, votre endurance et votre puissance magique. Des éclats de cristaux vous permettront de déverrouiller certaines habiletés passives. La capacité de charger plus rapidement vos attaques spéciales est l’une de mes favorites. Votre progrès dans ces habiletés est limité par le jeu, qui vous forcera à atteindre votre prochaine compétence “obligatoire” avant de pouvoir progresser plus loin dans l’arbre de compétence.

Quelques problèmes

Le système de niveau est malheureusement une série de faux choix, où nous finirons simplement par prendre toutes les options offertes. Nous ne choisissons que l’ordre où on les obtient. Aussi, la caméra est parfois bien trop près du personnage pour certaines sections où la précision du saut est menacée par le manque de vision. Il m’est arrivé à quelques reprises de devoir sauter à l’aveuglette, sans savoir dans quel pétrin je m’élançais.

Je suis aussi un peu triste que mis à part la lance, notre personnage est verrouillé dans son combo à deux attaques. Le Glaive, bien que le plus puissant en théorie ne vaut pas la versatilité de la portée de la lance ou la rapidité de l’épée. Dans les soulslike, plus l’arme est lente, plus elle doit récompenser le joueur pour le risque pris. Je ne me sentais pas gratifié à la manier, et ai plutôt opté d’interchanger la lance et l’épée pour plus du trois quarts du jeu.

Difficulté, et conception des niveaux

Le jeu est assez linéaire. Bien qu’il ait l’air d’un métroidvania, il ne l’est qu’en surface. Vous serez forcés de faire le jeu dans l’ordre Établi. Certaines voies seront bloquées tant que vous n’aurez pas débloqué certaines compétences. Cela peut paraitre un peu injuste comme jugement, je l’accorde. Mais là où des jeux comme Hollow Knight nous permettent de nous perdre complètement dans les niveaux et explorer où bon nous semble, 3000th Duel nous “encarcane” plus. Un sentiment que j’ai vécu aussi avec Carrion. Cela ne m’empêche pas d’avoir apprécié le jeu pour ce qu’il est!

Pour ce qui est de la difficulté, il est incroyablement facile au début. J’étais déçu de voir à quel point j’ai facilement passé au travers les premières zones. J’ai vaincu tous les premiers boss sans avoir eu à me forcer plus qu’un minimum. Ma première mort n’est venue qu’après trois ou quatre heures de jeu.

Mais une fois une certaine zone atteinte un peu plus loin, le tout change. Dans la conception des ennemis qui nous propulsent des effets négatifs, des attaques à distance, des pièges et des défis de plateforme plus corsés… en plus de boss qui enfin viennent me forcent finalement à réfléchir à comment je vais les affronter.

Verdict

3000th Duel est passé totalement sous mon radar lorsqu’il est sorti sur Steam en 2019, mais sa sortie sur Nintendo Switch m’a permis de le découvrir. Tout comme Hollow Knight l’avait fait dans le passé, j’ai été heureux de l’emporter avec moi dans l’autobus, à la pause diner, dans les différentes files d’attente gouvernementales, le lit ou le divan pendant que ma douce moitié monopolise la télévision pour des sessions de Netflix interminable. Il a ses défauts, mais il a aussi ses forces. Et pour ce prix, si l’aspect “soulslike metroidvania” vous interpelle, il serait triste de vous en passer!

NOTES
vote de l'enthousiaste
8.5
PARTAGER
Un streameur de jeux de variété, des indies au AAA. Adeptes de jeux de rôles comme D&D, je roule la campagne Donjons et Larrons sur Twitch. Passionné des nouvelles technologies, je suis impressionné et investi dans la nouvelle plateforme de Google Stadia