AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed cover

AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed – quel chemin choisirez-vous ?

XSeed Games annonçait plus tôt cette année l’arrivée d’AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed une réédition du jeu qui célèbre son 10e anniversaire. Encore méconnue aujourd’hui, la série avait tout avantage à ramener son premier épisode sur les consoles du jour. Ce remastered (et non remake) profite de quelques légères améliorations pour ouvrir ses portes sur PS4, Switch et PC. Mais est-ce que vous avez ce qu’il faut pour dévêtir vos ennemis et arriver au bout de l’histoire ?

Fiche Technique AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed

  • Date de sortie : 20 juillet 2021
  • Style : ARPG
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB M17+ / PEGI 16
  • Développeur : Acquire
  • Éditeur : XSeed Games
  • Langue d’exploitation : Disponible en anglais ou en japonais
  • Testé sur Nintendo Switch Lite
  • Disponible sur PS4, Switch et PC
  • Prix lors du test : 64,99$ CAD / 39,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Un voyage à Akihabara qui tourne au vinaigre

Le jeu nous transporte en 2011 à Akihabara qui a été recréée dans le détail pour l’occasion. Notre protagoniste est d’ailleurs en visite avec ses amis lorsqu’il se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment. Heureusement, une curieuse jeune fille nous sauve en nous transférant de son sang ce qui nous ramène à la vie. Cependant, c’est ce qui nous transforme en Shadow Soul, une puissante créature qui craint le soleil. C’est alors qu’une organisation voulant mettre fin à cette menace nous demande de coopérer avec eux.

Armé de nouveaux pouvoirs, notre personnage aura tout ce qu’il faut pour remporter ses combats et vaincre ses ennemis. Mais AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed offre plusieurs choix au joueur. Est-ce qu’on va laisser vivre les Shadow Soul, nous en sommes un aussi après tout ? Ou est-ce qu’on va plutôt opter pour aider l’organisation à mettre fin à cette inquiétante menace ? Qu’importe ce qu’on préfère, il y a une fin pour chaque chemin et c’est à nous de choisir.

À mon avis, c’est ce qui nous tient en haleine pendant l’histoire. Je ne pensais pas accrocher autant, mais l’énigme principale et le fait d’avoir des choix forment une bonne recette. Il y a quelques rebondissements et la fin obtenue m’a tout de suite donné envie de découvrir les autres bien que j’étais satisfait de mes choix. En plus, l’aventure nous offre une bonne dose d’humour et de moments malaisants qui démontre qu’on ne se prend pas trop au sérieux. D’ailleurs, la folie derrière certains personnages comme Master en est la preuve. Enfin, l’audio a été traduit en anglais ce qui aide beaucoup à ajouter une qualité de production au titre qui le sert bien. Bref, le scénario a été une surprise.

Mieux s’habiller pour mieux déshabiller

Ensuite, le titre de la série a un double sens qui font de AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed une aventure inusitée. En effet, le concept principal de la jouabilité est de dénuder nos ennemis pour exposer leur peau à la lumière du soleil. Parce que oui c’est la faiblesse principale des Shadow Soul. Pour se faire, il faut affaiblir chacun des morceaux de linge des adversaires qu’ils portent sur la tête, au corps et aux jambes. Une fois suffisamment endommagé, il devient possible de les arracher pour les vaincre.

AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed kick

Alors d’un côté, notre protagoniste doit trouver la meilleure arme pour dévêtir, mais aussi le meilleur équipement pour se protéger. Ça fait partie de l’aspect de progression de notre personnage et ce qui nous donne envie d’avancer constamment.

Pour revenir aux combats par contre, c’est assez simple. On a des attaques standard pour frapper à la hauteur de chaque morceau de linge. Le bouton X frappe à la tête, Y au corps et A sur les jambes. Puis, il y a les combos qui font beaucoup de dommages, mais qui prennent un peu plus de temps à exécuter. Bref, c’est vraiment un Action-RPG au sens pur et dur du terme. Assez simple, mais efficace et plutôt original. Le seul petit problème, c’est que des fois on contrôle moins bien la direction de nos attaques et la caméra ne collabore pas toujours.

AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed strip

Pas facile

Bien que la jouabilité soit assez facile à comprendre, le jeu ne l’est pas pour autant. AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed n’hésite pas à nous envoyer des défis assez intenses comme d’anéantir 30 hommes déguisés en grenouilles qui nous attaquent sans relâche. C’est payant de prendre un peu plus de temps en complétant des quêtes secondaires pour renforcer notre personnage. Je vous recommande aussi d’accumuler de l’argent et acheter de nouvelles techniques dans les multiples boutiques.

Or, il faut bien exécuter nos combos au moment opportun pour ne pas laisser les ennemis riposter. Pour ma part, je me suis surtout battu avec une arme à deux mains ce qui était plus lent, alors il fallait vraiment être prudent. Qui plus est, lorsqu’on est entouré de plusieurs ennemis à la fois, ça peut devenir difficile de s’en sortir intact. Les adversaires sont sans pitié, alors mieux vaut être très réactif. Malgré tout, il y a de ces combats qui vous donneront beaucoup de fil à retordre. Alors, prenez le temps de bien vous équiper et d’acheter des items pour améliorer temporairement vos statistiques.

AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed Akihabara

Un remastered qui montre des signes de son âge

Enfin, AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed est un jeu paru initialement du PSP et ça paraît quand même. C’est environ l’équivalent d’une PlayStation 2 et on en voit les traces. Les textures sont très peu définies et la jouabilité vient aussi d’une autre époque. Certes, l’amélioration de la résolution et les couleurs rehaussées le servent bien tout comme la narration complète du jeu. Ainsi, plusieurs ne lui donneront pas sa chance à cause de ce look d’une autre époque et je peux comprendre.

D’autre part, j’ai aussi eu plusieurs ralentissements de fréquence d’image. C’est irritant lorsqu’on voit un jeu aux graphiques limités souffrir d’images qui sont saccadées. En plus, lorsqu’on joue à un ARPG où il faut être plutôt rapide, ce n’est vraiment pas le genre de problème qu’on veut expérimenter.

Verdict sur AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed

En terminant, AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed est une bonne occasion de découvrir le début de la franchise pour ceux qui ont fait Undead & Undressed il y a quelques années. Cependant, ses limitations graphiques vont probablement en faire reculer plus d’un tout comme le concept bizarre de dénuder ses ennemis. Les autres y découvriront une histoire étonnamment bonne cachée derrière une jouabilité étrange, mais efficace.

Dans le même style, nous vous recommandons nos tests de Ys IX: Monstrum Nox et Rune Factory 4 Special.

AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed cover
AKIBA’S TRIP: Hellbound & Debriefed – quel chemin choisirez-vous ?
AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed est un ARPG qui cache une bonne histoire sous une jouabilité très étrange qui ne plaira pas à tous. Cette réédition du jeu PSP montre des signes de son âge, dont des ralentissements et une finition qui manque de détails. Bref, à moins d'avoir vraiment adoré Undead & Undressed paru il y a quelques années, je ne pense pas que c'est le prochain jeu japonais qui va attirer votre attention.
6.5
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE