Super Monkey Ball Banana Mania : une compilation d’une compilation

Super Monkey Ball est une franchise qui roule sa bosse depuis un moment.  Ce nouvel opus est une compilation de Super Monkey Ball (2001), Super Monkey Ball 2 (2002) et Super Monkey Ball Deluxe (2005).  Ce qui est un peu drôle est que Super Monkey Ball Deluxe était déjà une compilation des deux premiers opus avec certains ajouts.  Est-ce que ce Banana Mania vaut la peine ?

  • Date de sortie : 5 octobre 2021
  • Style : Plateforme, Puzzle
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : Ryu Ga Gotoku Studio
  • Éditeur : SEGA
  • Langue d’exploitation : Sous-titré en français
  • Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, Switch et PC
  • Testé sur PS5
  • Prix lors du test : 53,49$ CAD / 39,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Qu’est-ce que Super Monkey Ball ?

Le concept est très simple.  Vous devez guider un singe dans une boule pour que celui-ci franchisse la ligne d’arrivée en ayant récolté le plus de bananes possible et le tout en moins de 60 secondes.  Par contre, ce n’est pas le singe que vous contrôlez, mais le niveau que vous devez incliner pour faire bouger le singe.  Certains petits jouets de mon enfance avaient exactement le même concept.

Vous comprendrez par contre que dans un jeu vidéo, les niveaux peuvent devenir rapidement fous et c’est exactement ce qui arrive ici.  On passe rapidement d’une petite ligne droite à des catapultes en passant par des portails et ainsi de suite.

La compilation ultime

Banana Mania possède pas moins de 300 niveaux provenant des jeux précédemment mentionnés.  Ils sont « éparpillés » parmi le mode histoire, les défis et les modes spéciaux. 

Le jeu contient également douze mini-jeux provenant de la version Deluxe.  Les mini-jeux sont (pour la plupart) vraiment intéressants et amusants.  Il est possible de jouer au bowling, au billard, de combattre, d’effectuer des courses, etc.  Ce qui est le plus plaisant de ces différents modes est la possibilité de tout personnaliser (nombre de points, temps, manches, etc.).

En plus des personnages habituels, SEGA a également inclus certains de leurs personnages.  Le plus marquant étant bien sûr Sonic.  Il y a également Tails de la même série ou Kiryu de la série Yakuza.  Le fait aussi que les bananes soient remplacées par des anneaux quand l’on joue avec Sonic ou des bouteilles avec Kiryu est une belle attention.

Un mode « histoire »

Le mode histoire de Banana Mania consiste en dix mondes de dix niveaux.  Il y a une petite histoire anecdotique racontée au début de chaque monde au moyen d’un dessin animé.

Chaque niveau possède des missions à compléter comme par exemple de terminer le niveau en moins de dix secondes, de récupérer toutes les bananes, etc.

Autant le premier monde possède un beau dosage au niveau de la difficulté, autant le tout se gâche par la suite.

À partir du deuxième monde, la difficulté des niveaux est aléatoire et non croissante.  Il est possible de rester bloquer sur le niveau trois et de n’avoir aucun problème pour les cinq niveaux suivants.  Il s’agit d’un irritant assez majeur.

Par contre, il est possible de passer un niveau trop difficile moyennant 2000 points de la monnaie du jeu.  Chaque fois que vous récoltez une banane, que vous réussissez une mission ou que vous terminez un niveau, vous obtenez de l’argent à dépenser dans la boutique du jeu.

Une difficulté élevée

La difficulté des niveaux devient rapidement assez élevée.  En plus de pouvoir passer le niveau s’il est trop difficile, il est possible d’activer le mode aide qui vous indique le trajet à emprunter, double votre limite de temps et permet même de ralentir la vitesse de la boule.

Cette aide est la bienvenue, car certains niveaux pourraient vous faire rager tellement la précision doit être parfaite.  Pour faciliter la tâche un peu plus, il y a l’option « Sauter » à acheter dans la boutique.  Il est dommage par contre que cette option doive être achetée et à un coût assez élevé.

Le jeu propose également des compilations de défis basées sur la difficulté.  Il s’agit de réussir par exemple 35 niveaux de Super Monkey Ball 2 en difficulté normale le plus rapidement possible.

Une boutique abordable

Généralement, les prix dans la boutique sont assez abordables.  On peut acheter des nouveaux personnages (comme Sonic), des items pour personnaliser notre singe, des thèmes ou filtres de couleur pour les niveaux et des modes spéciaux.

Ces d’ailleurs ces modes qui sont le plus intéressants à se procurer.  Cela permet de débloquer le mode DX contenant 46 niveaux supplémentaires, le « Reverse Mode » permettant d’effectuer certains niveaux en interchangeant le départ et l’arrivée, le « Dark Banana Mode » où vous devez éviter certaines bananes au lieu de les ramasser et plus !

Côté technique

Banana Mania est très fluide et n’a jamais de ralentissements.  Ce que j’ai trouvé dommage par contre est le fait que les décors en fond semblent flous.  Également, plusieurs textures semblent avoir été lissées (phénomène courant lors d’un port d’un vieux jeu sur les nouvelles consoles).

Les graphiques sont loin d’être mauvais, mais le jeu fait pâle figure à côté d’autres jeux de nouvelles générations.

La musique de son côté est entraînante et se prête bien aux différents niveaux.

Verdict

Banana Mania plaira à tous ceux recherchant un bon défi.  Par contre, malgré le fait que le jeu déborde de contenus, le contenu original se fait rare.  À plein prix, je le recommande aux fans inconditionnels ainsi qu’à ceux n’ayant jamais joué à cette série.

Super Monkey Ball Banana Mania : une compilation d’une compilation
Banana Mania est un bon jeu qui peut devenir rapidement frustrant. Cette compilation débordant de contenus est parfaite pour ceux n’ayant jamais joué aux jeux originaux. Par contre, je trouve dommage que le jeu soit « plein prix » malgré le fait qu’il s’agisse d’une compilation d’une compilation.
7
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE