Halo Infinite : premier aperçu de la campagne

Pendant que tout le monde se délecte du multijoueur d’Halo Infinite, on vous présente un premier aperçu de la campagne. Avec quatre missions et l’univers de Zeta Halo qui s’ouvrait à nous, on a pu se faire une première idée de ce qui nous attend le 8 décembre. Comme amateur de la série de longue date, je fondais beaucoup d’espoir en ce nouveau chapitre. Depuis son annonce en juin 2018, beaucoup d’eau a coulé incluant un long report de plus d’un an. Les critiques n’étaient pas tendres à pareille date l’an dernier. Cependant, en prolongeant son développement, 343 Industries prenaient un engagement envers les joueurs et mettaient les chances de son côté.

Un Halo comme je l’aime

Les choses ne se passent pas comme prévu pour le UNSC et Master Chief au début d’Halo Infinite. Sans rentrer dans les détails du comment, notre Spartan est retrouvé par un pilote alors qu’il se retrouve à la dérive dans l’espace. Soudainement, notre nouveau compagnon qui s’était retrouvé seul depuis très longtemps y voit une lueur d’espoir. Entretemps, les humains sont décimés et on ne sait pas ce qui s’est produit depuis la défaite de notre héros. Ce qui est évident, c’est que les Banished ont toujours le plein contrôle de la guerre. Cela inclut aussi une main mise sur Zeta Halo, le nouvel anneau sur lequel Master Chief se retrouve. Évidemment, Chief est toujours à la recherche de Cortana, mais une autre IA de Dr Halsy se joint à nous. Ne reculant devant rien, le groupe va tenter de reconquérir ce dangereux endroit.

D’abord, au niveau de l’histoire, le jeu s’adresse avant tout aux amateurs de la série. La campagne reprend quelque temps après les importants événements de la fin de Halo 5 et Halo Wars 2. Par contre, le chef des Banished sur Zeta Halo ce n’est pas Atriox, mais plutôt Escharum un autre puissant Brute. Lui et ses sbires disent vouloir continuer l’héritage d’Atriox alors qui sait ce qui se passe vraiment avec celui-ci. On se pose donc plusieurs questions dès les premières heures du jeu et la table est mise pour la suite. Bref, il y a plusieurs détails importants qui sont présents et requièrent une connaissance de la série pour tout comprendre.

Sinon, j’aime beaucoup ce que 343 Industries ont fait pour que le jeu se détache un peu de son côté trop sérieux. On le voit principalement lorsqu’on prend le temps d’observer les Grunts qui ont souvent des discussions très drôles. En plus, leur petite voix aiguë est un parfait complément. D’autre part, on ressent bien le côté violent et dangereux d’Escharum et on sent qu’on a enfin des ennemis à la hauteur de la série. Ça promet pour la suite.

Halo Infinite

La magie du grappin

Ensuite, la plus importante nouveauté est le grappin. Celui-ci fait partie intégrante de l’aventure d’Halo Infinite et on le possède dès le début. Avant tout, ça offre une nouvelle perspective sur les niveaux puisqu’on peut se déplacer encore plus haut à l’horizontale. Ça nous invite à explorer davantage et à observer plus étroitement chaque recoin. Bien sûr, on a un sentiment de liberté surtout dans les niveaux à monde ouvert, mais on le ressent aussi dans les niveaux plus linéaires et fermés. Or, ce n’est pas juste une question de mouvement vertical parce que c’est aussi amusant de s’en servir pour se déplacer plus rapidement aussi à l’horizontale.

D’ailleurs, ça apporte aussi une toute nouvelle complexité aux combats. Que ce soit pour s’enfuir ou se déplacer rapidement ou encore pour s’approcher d’un ennemi ou même lui enlever son arme, les possibilités sont décuplées. J’adore la fluidité que ça apporte et ça accélère beaucoup le rythme des combats. Selon moi, c’est probablement le meilleur ajout à la jouabilité depuis des lunes.

Parlant de jouabilité, vous l’avez probablement expérimenté sur le multijoueur, mais c’est très solide. À la fois fluide et efficace, c’est le même bon Halo auquel j’ai été habitué depuis tant d’années et c’est encore très agréable. Durant cette partie de la campagne, j’ai d’ailleurs pu découvrir une des nouvelles armes, le mangler, qui offre un bon équilibre pour des combats à courtes ou à moyennes distances. Il est efficace et bien amusant à utiliser.

Reprendre Zeta Halo

Puis, 343 Industries promettaient un univers de Halo plus grand et plus ouvert que jamais ce qui semble être réussi jusqu’à présent. L’aperçu de la carte et les premières missions sur Zeta Halo nous donnent bel et bien un sentiment de grandeur. Sur l’anneau, Master Chief découvre plusieurs signaux UNSC et ce sera à nous de les rescaper et leur redonner l’espoir. Après tout, quoi de mieux que le héros de la nation pour se remettre au combat.

Il y a donc beaucoup de choses secondaires à faire comme capturer des bases, vaincre des forteresses ou éliminer des cibles. En plus d’aider à étendre votre contrôle sur Zeta Halo, ça nous permet aussi de gagner des points de valor. Ceux-ci nous permettent de débloquer différents éléments qui nous donnent un plus grand avantage. Par exemple, on peut améliorer nos soldats, avoir accès à différentes armes ou même des véhicules.

Enfin, l’exploration est fortement encouragée que c’est pour obtenir des enregistrements qui vont nous aider à mieux comprendre ce qui se passe au niveau de la guerre entre les Banished et le UNSC. Il y a aussi des Armor Cores qui sont cachés un peu partout et qui nous permettent d’améliorer certains attributs de notre Spartan. Heureusement, notre nouveau radar nous facilite un peu la tâche en nous permettant de repérer rapidement où ils se trouvent. Bref, il y a de multiples raisons de ne pas simplement s’en tenir aux missions principales.

Zeta Halo

En attendant notre test complet d’Halo Infinite

Pour conclure, je suis très satisfait de ce que j’ai vu jusqu’à maintenant. Tant au niveau de la jouabilité qu’avec le scénario, 343 Industries nous prouvent qu’ils ont mis beaucoup de cœur dans l’œuvre. D’autre part, des détails comme les effets sonores des fusils ou les effets visuels des grenades ont été peaufinés. Tout comme la modélisation des personnages et surtout des ennemis. On est loin de la démo de l’an dernier et même que le jeu est très beau. J’ai particulièrement apprécié mon arrivée sur Zeta Halo qui nous offrait un superbe paysage à perte de vue. Bref, nos premières impressions sont très concluantes. En attendant notre test final et la sortie de la campagne le 8 décembre, on vous invite à découvrir la Beta du multijoueur disponible depuis lundi dernier.

Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE