Jurassic World Fallen Kingdom

Critique du film Jurassic World: Fallen Kingdom

Dans Jurassic World: Fallen Kingdom une éruption volcanique met en péril les derniers dinosaures de l’île d’Isla Nublar, là où les créatures ont vécu en liberté depuis la fermeture du parc d’attractions Le Monde Jurassique. Claire Dearing, l’ancienne gérante du parc, a fondé une organisation dédiée à la protection des dinosaures. Pour aider sa cause, elle a recruté Owen Grady, un ancien dompteur de dinosaure, afin de l’aider à prévenir l’extinction des dinosaures.

Fiche technique

https://www.youtube.com/watch?v=PamaIjqUbpI

Dire que je n’avais pas d’attente pour Jurassic World: Fallen Kingdom serait mentir. Je m’attendais à ce que ça ne soit pas terriblement bon. Je suis de ceux qui croient que le premier film était suffisant à la franchise. J’ai approché le long métrage en me disant que ça ne pouvait pas être pire que Geostorm, mon film stupide de l’année dernière, et je crois que le studio a pris ceci comme défi…

Ascenseur vers les bas-fonds

Bien que la première partie du film ait une belle cinématographie avec de beaux plans d’Isla Nublar, dès qu’on quitte l’île ce n’est plus vraiment le cas. Les décors sont soit surchargés ou trop sobres, avec des irrégularités de design un peu loufoque lorsqu’on y pense. Un laboratoire secret accessible par un ascenseur dont le dernier niveau donne sur une mezzanine souterraine où l’on peut voir d’autres portes d’ascenseur à l’étage en dessous. Un monte-plat qui passe d’une chambre à coucher aux cachots dudit labo. Bayona remplace les superbes plans de la première partie de Jurassic World: Fallen Kingdom par des jeux d’ombres et de la pluie dans la seconde partie. Certains moments sont bien réussis, mais en général c’est plutôt monotone pour les yeux.

Jurassic World: Fallen Kingdom ou The Lost World?

Le récit n’aurait pu être plus prévisible. Dès le début, on voit venir le « punch » du film. Les personnages prennent des décisions qui ne font aucun sens, mais font avancer l’histoire. Seulement les dinosaures semblent doués de la raison dans Jurassic World: Fallen Kingdom. Tous les éléments du film nous sont télégraphiés bien d’avance en plus de calquer le moule de The Lost World, le second film de la franchise, mais sur une envergure différente.

Personnages stéréotypes

La plupart des acteurs font un bon travail malgré la piètre qualité du scénario. La chimie entre Chris Pratt et Bryce Dallas Howard est toujours palpable. Justice Smith est adorable dans le rôle très mal écrit du nerd de service. Daniella Pineda fait une excellente paléovétérinaire qui ne se laisse pas intimider. Mon coup de cœur va à la jeune Isabella Sermon qui a vraiment su me convaincre par son jeu. Toby Jones joue une fois de plus une sorte de caricature. Le reste de la distribution semble avoir oublié qu’ils sont dans un film et non pas à une répétition.

Tout de même amusant

Malgré tout le négatif que j’ai pu écrire à propos de Jurassic World: Fallen Kingdom, j’ai tout de même eu un certain plaisir lors du visionnement. Nous étions deux à rire du mauvais scénario et des incongruités des décors. Je suis persuadé que le film ferait un excellent jeu de boisson. Vous prenez un shooter à chaque fois que quelqu’un se sauve de justesse d’un dinosaure, deux s’il se fait bouffer par un autre. Ou encore à chaque fois qu’on croit avoir évité un trope, mais qu’il se concrétise quelques secondes plus tard. Coma éthylique garanti!

Une seule question demeure: Mais pourquoi est-ce que Jurassic World : Fallen Kingdom n’est pas sortie directement en vidéo?

Jurassic World Fallen Kingdom
Critique du film Jurassic World: Fallen Kingdom
"Scénario cliché qui abuse de trop de tropes. Acteurs qui tentent tant bien que mal de faire leur boulot. Jurassic World: Fallen Kingdom reste un divertissement agréablement stupide, très stupide. Attendez la sortie en vidéo et le jeu de boisson."
4
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE