Seok-geun est un habitué de l’infidélité, sa femme ne semble pas s’être aperçu des activités extra-conjugales de son mari. Ils sont voisins avec sa sœur qui a un fort caractère et son mari Bong-soo lui est très obéissant. Seok-geun essaie de l’entraîner dans son monde. Ils rencontrent la pétillante Jenny, une très jolie professeure de danse. Ce qui devait être qu’une histoire d’un soir devient toute une péripétie où la vraie nature des deux couples se révèlera.

Fiche technique

  • Titre original : 바람 바람 바람 (Balam Balam Balam)
  • Date de sortie : 5 avril 2018 (Corée du Sud) | 8 juillet 2018 (NYAFF)
  • Réalisé par : Lee Byeong-heon
  • Scénario par : Jang Kyu-sung, Lee Byeong-heon
  • Acteurs : Lee Sung-min, Shin Ha-kyun, Song Ji-hyo, Lee El
  • Genre : Comédie romantique
  • Durée : 100 min
  • Classement : Non classé
  • Pays d’origine : Corée du Sud
  • Langue : Coréen (sous-titre en anglais)
  • NYAFF 2018 : https://www.nyaff.org/nyaff18/films/what-a-man-wants

What A Man Wants sera présenté le dimanche 8 juillet 2018 à 16 h 50 au Walter Reade Theater dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Une histoire amusante, sans plus

Sur un ton assez léger, What A Man Wants est une comédie romantique sur l’infidélité de deux couples. Par moment, cette infidélité crée des scènes assez cocasses et amusantes. Malgré cela, le scénario tombe à plat à plusieurs occasions. Je m’attendais à ce que le film soit vraiment plus drôle et plus « feel good » parce que je venais de voir The Hungry Lion. En tant que tel, le scénario est divertissant, mais il manque une touche de piquant afin de rehausser l’histoire. Bien sûr, il y a quelques revirements de situations que je n’avais pas vus venir. Néanmoins, il manque encore un petit « oumf » au scénario.

Une distribution de feu

J’adore la distribution de What A Man Wants bien que le scénario qui tombe à plat.

Lee Sung-min (A Violent Prosecutor, The Sherrif in Town) est excellent dans le rôle de Seok-geun. Son infidélité est l’élément déclencheur de toute cette histoire. Il joue des scènes assez rigolotes du grand-frère protecteur.

Shin Ha-kyun (The Villainess) incarne Bong-soo. Lui aussi joue avec brio son personnage.

Song Ji-hyo, que je connaissais pour sa participation dans la variété The Running Man (elle y participe depuis plus de sept ans), interprète la conjointe de Bong-soo. J’ai trouvé qu’elle a les mêmes traits de caractère lorsqu’elle est dans The Running Man où elle est souvent de glace avec un caractère autoritaire.

Finalement, Lee El (Guardian: The Lonely and Great God) incarne la parfaite femme fatale, la professeure de danse, pour cette histoire.

What a Man Wants… à voir?

Je ne crois pas que ce soit le film à voir absolument. Il y a de bons moments amusants même si je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus drôle et divertissant. Je voulais voir ce film pour découvrir Song Ji-hyo comme actrice (je savais qu’elle en était une, mais je n’avais jamais vu ses performances). Donc, je suis quand même satisfait de ce film. À vous de voir si What A Man Wants est dans vos cordes.

NOTES
La réalisation
7
Le scénario et l’histoire
7
Le jeu des acteurs
7
Le plaisir durant le visionnement
7
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).