Trials Rising : le retour des circuits déjantés

0

Annoncée lors du dernier E3 à la conférence Ubisoft, la franchise Trials marque son retour en 2018 après le dernier opus commercialisé en 2014. Toujours développé par les créateurs de la franchise, le studio RedLynx, Trials Rising sera disponible le 12 février 2019 sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch. Il y a peu de temps, les développeurs ont organisé une bêta fermée afin de permettre à des joueurs et des journalistes de pouvoir essayer ce tout nouveau titre de la série. L’équipe de Geeks and Com’ faisait partie de ce lot et je vous offre mes impressions de la bêta sur PC.

Avant même de débuter, je tiens à rappeler que la version que j’ai eu l’occasion d’essayer est une version en développement. Son contenu n’est donc pas nécessairement représentatif du produit final.

On ne change pas une formule gagnante

Dès mes premières minutes de jeux, j’ai rapidement retrouvé mes repères. Étant un très grand amateur de la franchise Trials, j’ai eu le plaisir d’avoir à nouveau ses sensations de vitesse et de voltige sur ma moto. Comme le dernier opus, Trials Rising offre des circuits très variés autant dans ses décors que dans sa manière de conduire. Il faut, donc, rapidement s’adapter si on veut faire le meilleur temps possible ou encore si nous affrontons d’autres joueurs en ligne. D’ailleurs à ce niveau, j’ai passé la majorité de mon temps lors de la bêta à faire des tournois en ligne avec les autres joueurs pour tester mes capacités, mais aussi explorer le plus de cartes possible.

Alors que de niveau gameplay je n’avais pas grand-chose de négatif à mentionner, j’ai grandement été déçu par la présence des lootboxes. Ces dernières sont source de débat dans la communauté vidéoludique depuis plusieurs mois déjà et de nombreux pays ont aussi appliqué des lois supplémentaires sur ce genre de pratique qui est souvent comparé aux jeux de hasard et de loterie. Heureusement d’après ce que j’ai eu la chance de voir, il ne semble pas y avoir de moyen pour utiliser de l’argent réel pour obtenir des caisses. Cependant, j’ai bien peur que le tout soit ajouté dans la version finale du titre. Heureusement, ces lootboxes comprennent uniquement des éléments de personnalisation et n’améliorent en rien vos performances sur la piste.

Du côté visuel, le jeu semble utiliser le même moteur graphique que Trials Fusion. Même si ce dernier était joli et avec sa propre direction artistique, je trouve dommage si ce nouvel opus de la franchise ne propose pas une amélioration visuelle au moins pour les versions sur Xbox One, PS4 et PC. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance d’apercevoir le rendu final, étant donné que même avec les paramètres graphiques à fonds, il était évident que ce n’était pas la version finale et que le travail n’était pas terminé.

Un peu trop de ressemblance ?

Le contenu de la bêta fermée étant très réduit, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’essayer plusieurs modes de jeux ou encore de nombreuses cartes. Il m’est, donc, très difficile de donner mon verdict sur cette phase d’essai. Néanmoins, je crois que si vous avez aimé le dernier opus de la franchise, vous devriez aimer aussi ce Trials Rising. Le titre semble être un copier-coller au niveau du gameplay et de l’expérience qui est offerte aux joueurs. J’espère simplement qu’il y aura beaucoup plus de nouveauté pour la version finale même si le jeu sera commercialisé pour une quarantaine de dollars. Un prix très modeste pour une expérience pouvant atteindre parfois des centaines d’heures de jeu. Dans tous les cas, nous aurons notre réponse finale le 12 février prochain que ce soit sur PC, PS4, Xbox One ou même Nintendo Switch.

PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j'étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l'UQAM. Malgré mon jeune âge, j'ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j'ai ensuite rejoint l'équipe de l'Épée Légendaire jusqu'à la fusion avec l'équipe Geeks and Com'. J'ai aussi eu l’occasion d'être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.