Vous êtes tannés des jeux de tir à la première personne avec des fusils futuristes ? Vous aimeriez pouvoir revivre les affrontements mythiques de l’époque médiévale ? Si oui, le jeune studio Triternion a une solution pour vous avec Mordhau, un jeu de combat médiéval.

Fiche technique

  • Date de sortie : 29 avril 2019
  • Style : Action
  • Classement ESRB / PEGI : N/A
  • Développeur : Triternion
  • Éditeur : Triternion
  • Langue d’exploitation : Français (écrit) et Anglais(audio)
  • Disponible sur PC
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 33.99 $ CAD / 26,99 €
  • Site Officiel
  • Code offert par l’éditeur

100% multijoueur

Tout d’abord, il est primordial de vous dire que Mordhau est avant tout un jeu entièrement multijoueur. Le jeu n’offre pas de scénario ni de mode de jeu en solo ou hors-ligne. Vous êtes vivement encouragés à compléter le tutoriel avant de commencer à jouer.

En plus d’être très amusant, le tutoriel du jeu vous permet rapidement de voir la complexité des combats dans Mordhau. Le jeu met beaucoup d’emphase sur un ensemble de compétences qui vous permet de faire des feintes, de bloquer et de parer. Si cette profondeur dans les combats est plus ou moins importante lors de gros affrontements massifs, il gagne en importance lorsque vous vous retrouvez en combat singulier contre un seul joueur.

Parmi les différentes attaques possibles se trouve le Mordhau, une forme d’attaque plutôt humoristique qui, par exemple, consiste à frapper nos adversaires avec notre épée inversée en utilisant le pommeau plutôt que la lame.

Au final, la prise en main est donc simple, mais peut devenir excessivement poussée pour les joueurs qui prendront le temps de maîtriser l’art du combat qu’offre Mordhau.

Trois modes de jeux, un seul de réellement pertinent

Le titre n’offre pour l’instant que trois modes de jeu. Un mode Battle Royal qui, très sincèrement, ne s’applique vraiment pas à ce type de jeu ni à la vitesse à laquelle se déroulent les affrontements. Je suppose que dans tous les cas, il y a toujours une certaine clientèle pour ce mode de jeu.

Un mode Horde qui est plutôt sympathique, mais dont la mise en place et l’IA, de mauvaises qualités, rendent l’expérience assez mitigée.

Finalement, le mode Frontline nous offre des affrontements massifs de 32 joueurs contre 32 joueurs sur différentes cartes. Le but du mode Frontline consiste à contrôler différents points de la carte pour réduire le compteur de ressources de la faction adverse.

Comme si vous y étiez !

Force est d’admettre que le jeu est plutôt joli ! Le moteur Unreal Engine 4 offre ici des rendus vraiment bien faits, très réalistes et qui offrent une immersion instantanée dans l’univers médiéval du jeu.

D’un autre côté, les cartes, bien que magnifiques, sont plutôt ennuyeuses et manquent définitivement de profondeur et de variété. Le problème n’est pas tant dans la diversité des cartes qui sont, somme toute, assez différentes autant dans le thème que dans la forme, mais plutôt dans l’expérience des affrontements qu’elles nous procurent. Ces dernières étant souvent assez similaires.

Personnaliser votre combattant

Un des bons points de Mordhau, c’est que le jeu vous permet de créer un combattant selon vos désirs. Bien que plusieurs archétypes soient déjà offerts dans le jeu, comme l’archer ou le chevalier, le jeu vous permet de construire vous-mêmes votre personnage avec son choix d’armes principales et secondaires ainsi que différentes habiletés. Les possibilités sont donc excessivement variées et vous trouverez tôt ou tard une combinaison d’habiletés qui va pouvoir correspondre à votre guerrier souhaité.

En ce qui a trait au visuel de votre avatar, il vous est possible de personnaliser votre personnage à l’aide de différents éléments esthétiques que vous pourrez débloquer grâce à des pièces d’or. Ces pièces d’or peuvent être obtenues au fil de vos différents affrontements et ne nécessitent pas d’argent réel.

Mordhau contre Chivalry : Medieval Warfare

La question que tous les amateurs du genre se posent, c’est de savoir ce que Mordhau vaut comparativement à son prédécesseur Chivalry : Medieval Warfare.

Au niveau visuel, Mordhau gagne sans l’ombre d’un doute. L’Unreal Engine 3 fait vieillot par rapport au rendu exceptionnel offert par l’Unreal Engine 4. Par contre, les cartes de Chivalry étaient beaucoup plus diverses et offraient des affrontements beaucoup plus variés.

Chivalry semble vieillot….

En termes de modes de jeu, les quelques modes offerts dans Mordhau font pâle figure par rapport à la dizaine disponible dans Chivalry. Le nombre de carte et de mode étant limité, on a vite l’impression d’en avoir fait le tour. Il est cependant fort à parier que de nouvelles cartes et de nouveaux modes de jeu verront le jour au fil du temps.

Longue vie au Unreal Engine 4

En ce qui concerne la personnalisation et la profondeur, Mordhau permet beaucoup plus de combinaisons que les archétypes figés de Chivalry. Il en est de même pour la profondeur des combats. Mordhau offre définitivement plus que de simples combats dans lesquels on se contente de frapper et de bloquer.

Ce serait donc difficile de déterminer si Mordhau est le digne héritier de Chivalry : Medieval Warfare. Je pense que chacun a différents pour et contre, mais Mordhau est actuellement en plein essor et ses lacunes pourront facilement être corrigées au fil de l’évolution du titre.

Beau, bon et pas cher

Si le jeu n’est pas parfait et même si je n’ai pas nécessairement eu autant de plaisir que ce à quoi je m’attendais, je dois admettre que pour le prix demandé, Mordhau remplit amplement son rôle et va vous offrir une expérience digne des plus grands affrontements de l’époque médiévale.

NOTES
Note d'appréciation
7.5
PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.

AUCUN COMMENTAIRE