Annoncé en 2018 lors du PC Gaming show dans le cadre de l’E3, Night Call est demeuré assez discret jusqu’à maintenant. Cette expérience vidéoludique développé en collaboration par Black Muffin et MonkeyMoon n’a d’ailleurs toujours pas de date de sortie. Néanmoins, nous avons eu la chance d’essayer les premières minutes du jeu et nous vous proposons nos impressions sur cette portion.

Premières images du jeu lors de son annonce en 2018

Un chauffeur pas comme les autres

Night Call est un jeu d’aventure mettant l’accent sur le scénario et le côté narratif. Nous y incarnons un chauffeur de taxi qui devra, bien malgré lui, agir en tant qu’indic pour la police. L’histoire principale se déroule alors qu’un tueur en série chasse dans les rues de Paris et que le nombre de corps ne cesse d’augmenter. Votre personnage est la seule personne à avoir vu la dernière victime vivante. Vous l’avez compris, le scénario est placé au cœur de l’expérience. Certes, il est possible de désigner notre prochaine destination et de remplir notre réservoir d’essence, mais il ne s’agit pas des moments les plus importants.

Faire parler les gens

Les conversations avec vos clients sont la seule façon de réussir à résoudre le meurtre et de fournir suffisamment d’informations à la police. Le temps joue contre-vous et vos choix sont très importants. Vos nuits de travail ne sont pas éternelles, il est essentiel de bien choisir ses clients. De plus, selon la destination de ces derniers, il faut poser les bonnes questions pour obtenir des éléments supplémentaires pour l’enquête. Une fois la nuit terminée, vous êtes de retour dans votre appartement afin de faire le point sur les indices récoltés. Tel qu’indiqué un peu plus haut, le scénario est vraiment mis de l’avant et c’est franchement réussi. On s’attache rapidement à notre personnage et nous prenons notre rôle à cœur. Nous souhaitons a tout prix réussir notre mission. Cependant, j’ai trouvé cela un peu dommage qu’il n’y a pas vraiment de doublage et que l’ensemble des dialogues soit des lignes de texte. À la longue, j’ai l’impression que l’on développera un peu de fatigue. 

Des parties toujours différentes

Un autre point fort de Night Call est que le tueur dans une partie ne sera pas nécessairement coupable si vous recommencez une autre session de jeu. En effet, les développeurs ont développé plusieurs fins, mais aussi plusieurs tueurs. Cela ajoute beaucoup de rejouabilité. 

Le tueur n’est pas le même d’une partie à l’autre

Une direction artistique soignée

Selon moi, ce qui fait de Night Call une expérience prometteuse est sa direction artistique. Cette dernière est tout simplement sublime. Chaque personnage et chaque lieu sont dessinés avec passion à la main en noir et blanc. Le tout offre une ambiance très sombre et très sérieuse à ce titre. Avec la notion du temps qui commence à manquer, tout est réuni afin d’offrir une très bonne immersion. Night Call pourrait sans doute se faire place méritée dans les meilleures expériences indépendantes de ces dernières années. À confirmer à la sortie finale du jeu !

Tout est dessiné à la main
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.