Jour 17 : « Dans un Fantasia près de chez vous », je vous parle du film d’animation japonais The Relative Worlds et du court métrage Alexis Inside. Découvrez mes impressions du film !

Deux mondes parallèles où les mêmes personnes évoluent de manière différente. Dans l’un, c’est notre époque. Dans l’autre, une dictature est présente et la technologie est à un tout autre niveau. Et la guerre fait rage entre les dirigeants et ceux qui veulent faire tomber le pouvoir. Ceux-ci envoient des personnes pour tuer les mêmes personnes de l’autre monde, si une personne meurt, celle du monde parallèle mourra, elle aussi.

Je vais crever l’abcès tout de suite, je n’ai pas aimé ce film d’animation. Pourquoi ?

Premièrement, l’animation m’a grandement déplu. C’est fait dans un mélange entre de l’animation 3D et de l’animation traditionnelle de série animée. Mais le 3D n’est pas fluide (les combats manquent de quelque chose, c’est soit trop rapide ou trop lent) et les personnages ont l’air de « bubble head » étant donné que la tête bouge tout le temps. Aussi, l’ajout de couleurs comme si c’était de la 2D vient faire un contraste aux personnages. Malgré cela, j’ai bien aimé le design des personnages, surtout les armes et la technologie.

Deuxièmement, l’histoire est assez ennuyante. La première partie laisse sous-entendre que tout se règle facilement, mais ce n’est pas le cas. Ça ne fait qu’étirer l’histoire pour rien.

Bref, je crois que The Relative Worlds avait une bonne idée de base, mais elle a tout simplement mal été exécutée, autant au niveau du rendu que de l’histoire…

Alexis Inside

Un travailleur n’est plus capable de vivre en société après avoir attrapé un virus (informatique).

Ce court métrage d’animation joue sur la réalité virtuelle et les virus informatiques qui se propagent dans la réalité. Le style d’animation est bien spécial. Je ne peux pas dire que j’ai tellement aimé le style. Les personnages sont très stylisés, mais ce que j’aime moins c’est le « Look and feel » du film. C’est tout en aplat avec des ombres qui viennent créer un effet de 3D (Promare utilise le même genre d’animation, mais je trouve que c’est beaucoup plus attrayant visuellement). Bref, Alexis Inside était correct, même si je n’ai pas tant tripé sur ce court métrage.

The Relative Worlds

  • Titre original : ソウタイセカイ
  • Réalisé par : Yuhei Sakuragi
  • Scénario par : Yuhei Sakuragi
  • Acteurs : Maaya Uchida, Yuuki Kaji, Aoi Yuki, Kenjiro Tsuda
  • Genre : Animation, Science-fiction
  • Durée : 93 min
  • Pays d’origine : Japon
  • Langue : Japonais (sous-titre en anglais)
  • Fantasia : https://fantasiafestival.com/en/film/the-relative-worlds
NOTES
La réalisation
3
Le scénario et l’histoire
3
Le jeu des acteurs (doublage)
7
L’animation
1
Le plaisir durant le visionnement
1
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).