Après une absence de presque 2 ans, le studio Eko Software tente un retour de la franchise Rugby toujours en collaboration avec Big Ben Interactive. Si les efforts des développeurs sont louables, est-ce que ce Rugby 20 réussi son pari de devenir l’une des références dans le domaine et d’offrir un jeu de qualité aux amateurs ? La réponse dans ce test complet !

Fiche Technique

  • Date de sortie : 23 janvier 2020
  • Style : Simulation
  • Classement ESRB / PEGI : E / 3
  • Développeur : Eko Software
  • Éditeur : Big Ben Interactive
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur PC, Xbox One et PS4
  • Testé sur Xbox One X
  • Prix lors du test : 59,99 $ / 56,49 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
Bande-annonce de Rugby 20

Comprendre le Rugby

Si le Rugby est très populaire en Europe, il l’est un peu moins ici en Amérique. De ce fait, les développeurs du studio Eko Software devaient proposer une expérience complète pour les connaisseurs, mais aussi adapter le titre pour plaire également aux néophytes. Il s’agit, bien entendu, d’un défi colossal qui selon moi a été rempli en partie. Le sport n’est pas toujours simple à comprendre, mais dans Rugby 20, on retrouve des dizaines et des dizaines de didacticiel qui permet de commencer à la base ou encore qui peux servir afin de rafraîchir notre mémoire. Néanmoins, on ne peut enchaîner les différentes phases de ces défis d’apprentissage. Une fois l’une des séquences terminées, on doit retourner au menu pour en charger une autre. On perd, donc, beaucoup de temps au final à naviguer constamment dans les menus. Sans oublier les temps de chargements interminables, mais ça, je vous en parle un plus bas !

Plusieurs didacticiels disponibles

Les nouveautés en 2020

Dans ce genre de franchise, la plupart des opus se ressemblent et au final nous avons que quelques nouveautés à se mettre sous la dent. C’est bel et bien le cas avec ce Rugby 20 qui amène plusieurs licences supplémentaires dont 5 nouveaux stades. Les joueurs peuvent jouer avec les équipes des circuits Top 14, Pro D2, Gallagher Premiership et Pro 14. Les équipes internationales sont aussi disponibles dans le jeu. Néanmoins, il y a certains absents notamment à l’extérieur de la France. Les joueurs doivent abandonner l’idée de jouer avec l’équipe nationale de l’Angleterre, de l’Afrique du Sud ou encore de la Nouvelle-Zélande. Pourtant, il s’agit de très grande puissance dans le monde du Rugby. C’est dommage, surtout pour un jeu officiel qui met de l’avant les licences officielles.

Nous pouvons jouer avec l’équipe canadienne

Tacticien depuis le jour 1

Parmi les autres nouveautés de ce Rugby 20, on retrouve la possibilité de modifier et d’utiliser de nombreuses tactiques afin d’adapter notre jeu à notre adversaire. Les développeurs ont aussi ajouté la possibilité d’effectuer des séquences, mais malheureusement l’intelligence artificielle améliorée annule toute idée créative. Si c’est beaucoup plus intéressant d’affronter des adversaires équilibrés, il est décevant de tuer une nouveauté que l’on met de l’avant lors de la commercialisation du jeu. En termes de jouabilité, les touches sont faciles à apprendre et les phases de jeu arrêtés offrent un vrai esprit de compétition. D’ailleurs, le jeu vous place automatiquement en difficulté facile et c’est donc à vous de changer le niveau quand bon vous semble. J’ai particulièrement été surpris de la défensive de l’intelligence artificielle qui est très difficile à percé. Le tout donne un aspect beaucoup plus réaliste et offre une plus grande immersion.

La stratégie est importante

Une monnaie virtuelle, sans micro-transactions

Oui, vous avez bien lu le titre de ce paragraphe, Rugby 20 propose bel et bien une monnaie virtuelle afin d’acheter des cartes pour le mode My Squad (jouable en solo), mais aucunes micro-transactions. Pour remporter des pièces, il va falloir jouer des matchs ou encore répondre correctement à des questions lors des temps de chargements. Même si selon moi, le mode solo est sans doute l’un des meilleurs de la franchise, il ne réinvente pas la roue. Le but final est toujours le même, soit d’enchaîner les matchs, de remporter des championnats et de monter en catégorie. Il y a très peu d’innovation à ce niveau et après deux ans d’absence, j’aurai espéré avoir un peu plus de contenu.

Le mode MySquad

Une technique à revoir

Au niveau visuel, Rugby 20 n’est clairement pas aux mêmes niveaux que les autres expériences sportives disponibles sur le marché et ce même si les développeurs ont utilisé un tout nouvel outil de modélisation pour offrir un peu plus de réalisme. Les textures prennent souvent plus de temps à apparaître sans oublier les temps de chargements extrêmement longs. Je parle ici parfois de plus de 2 minutes pour charger un match… On a, donc, peu envie d’enchaîner les matchs même si ces derniers sont intéressants à jouer. Il y a certains bogues de collisions également même si ce n’est pas dérangeant dans la majorité du temps.

Rugby 20
Il y a souvent des problèmes de textures

Conclusion

Les développeurs tentent avec ce Rugby 20 de proposer une expérience complète qui satisfait les experts, mais également les néophytes. Le titre propose la majorité des licences officielles même si je déplore l’absence d’équipe légendaire provenant de certaines régions du monde. Si manette en main le jeu est amusant, le manque de finition et les temps de chargements beaucoup trop long peuvent facilement décourager les joueurs. Il faudra sans aucun doute améliorer plusieurs éléments, mais aussi augmenter le contenu de sa franchise si le studio Eko Software souhaite devenir une référence dans le domaine.

NOTES
Note
6
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.