Synopsis : Depuis le blocus de la planète Naboo par la Fédération du Commerce, la République, gouvernée par le Chancelier Palpatine (Ian McDiarmid), connaît une véritable crise. Un groupe de dissidents, mené par le sombre Jedi comte Dooku (Christopher Lee), manifeste son mécontentement envers le fonctionnement du régime. Le Sénat et la population intergalactique se montrent pour leur part inquiets face à l’émergence d’une telle menaceCertains sénateurs demandent à ce que la République soit dotée d’une solide armée pour empêcher que la situation ne se détériore davantage.

Parallèlement, Padmé Amidala (Natalie Portman), devenue sénatrice, est menacée par les séparatistes et échappe de justesse à un attentat. Le Padawan Anakin Skywalker (Hayden Christensen) est chargé de sa protection. Son maître, Obi-Wan Kenobi (Ewan McGregor), part enquêter sur cette tentative de meurtre et découvre la constitution d’une mystérieuse armée de clones

Star Wars Episode II - Anakin et Obi-Wan
Obi-Wan Kenobi (Ewan McGregor) et Anakin Skywalker (Hayden Christensen), au rapport !

Un scénario politique dans la lignée du précédent film, en lien avec la trilogie originale

Depuis le début de cette prélogie, l’histoire possède des enjeux politiques : en effet, cette fois-ci, il ne s’agit pas de défaire un Empire galactique, mais d’éviter qu’il en devienne un à la suite d’une guerre ! Cet aspect scénaristique est d’autant plus présent dans ce nouvel épisode : ainsi le spectateur découvre de nombreux parallèles avec notre Histoire, ce qui contribue à rendre cette saga intemporelle.

C’est également avec ce second volet que l’on peut clairement s’apercevoir des liens et clins d’œil établis avec la trilogie originale ! Le connaisseur de la saga reconnaîtra alors certains lieux et personnages faisant directement écho aux premiers films. Georges Lucas se permet également d’accentuer l’ironie dramatique de cette histoire : le spectateur est au courant d’éléments scénaristiques que les personnages ignorent. Cette connaissance rend certaines scènes encore plus tragiques et essentielles à l’histoire de la saga ! Ce procédé concerne davantage le personnage d’Anakin Skywalker qui, contrairement à l’épisode précédent, est le centre de l’histoire.

Star Wars Episode II - Image
Ewan McGregor, très efficace en Chevalier Jedi !

Une histoire d’amour inintéressante

Ce second épisode permet enfin de découvrir un jeune Anakin Skywalker, en tant que “Padawan” du Chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi. Toutefois, à la surprise de nombreux spectateurs, nous découvrons un adolescent amoureux, arrogant et agaçant : en effet, une partie du scénario développe également la relation entre ce dernier et la sénatrice Padmé Amidala. Beaucoup de personnes s’accordent à dire que cette histoire est « ridicule, mal écrite et surjouée de la part des acteurs ». Il faut savoir que cet amour est un événement essentiel dans la construction du personnage d’Anakin et sur le papier ses réactions sont appropriées par rapport à son avenir au sein de la saga.

Malheureusement, le spectateur assiste parfois à une “amourette” digne d’un épisode de série TV ! Il y a un soucis au niveau de l’écriture de certains dialogues, ce qui explique en partie l’interprétation absente (ou à l’inverse exagérée) des acteurs principaux. Cela apporte une artificialité à diverses scènes, qui empêchent le spectateur de s’immerger complètement dans cet univers !

Star Wars Episode II - Image Anakin et Padmé
Anakin (Hayden Christensen) et Padmé (Natalie Portman), une relation aussi intéressante que maladroite…

Quelques scènes marquantes, malgré un manque d’intensité et de rythme

Le traitement des personnages n’est pas le seul élément à expliquer un possible désintérêt du public : le rythme du film est également en cause. Ce second film possède une durée de 2h22 minutes et cela se sent car plusieurs séquences traînent en longueur ! Georges Lucas aurait pu réaliser exactement le même film (car il n’y a pas événements inutiles) en épargnant les plans statiques où il ne se passe rien.

Cela dit, cette impression ne se ressent pas durant tout le bien film, bien au contraire ! Plusieurs scènes sont impressionnantes visuellement (la course-poursuite dans le champ d’astéroïdes), prenantes (la bataille dans l’arène) et même surprenantes (à propos d’un Maître Jedi, petit par la taille).

Conclusion

Star Wars : Episode II – L’Attaque des clones est un bon film, mais ne remplit que partiellement son contrat : cela s’explique par un défaut d’écriture dans les dialogues, qui entraîne un mauvais jeu d’acteurs. Toutefois, plusieurs scènes restent agréables à regarder et les nombreux liens avec la trilogie originale sont intéressants à déceler.

NOTES
Note
6.5
PARTAGER
Bonjour tout le monde ! Je me nomme Adrien, je suis âgé de 25 ans et actuellement étudiant en Droit. Je suis néanmoins un grand passionné du Cinéma et de la " Culture Geek " en général. Je suis un pur produit des années 90, fan absolu d'Harrison Ford et plutôt attaché à l'univers DC Comics !