De l’échec au changement : relations publiques 101 par Kojima Productions

metal-gear-rising-revengeance

Kojima Productions vit ces temps-ci des turbulences avec l’annonce de Metal Gear Rising : Revengeance. Le titre initialement prévu s’intitulait Metal Gear Solid: Rising. Présenté pour la première fois en 2009, l’histoire du jeu devait prendre place au sein d’une histoire riche et surtout idolâtrée par de nombreux joueurs autour du monde.

Il a toutefois été annoncé, le 10 décembre 2011, que le développeur de jeux Platinum Games a été choisi pour reprendre le contrôle de la création. Suite à des difficultés internes chez Kojima Productions, l’histoire, le design de jeu et le gameplay ont donc été modifiés. Il s’agit maintenant d’un spin-off de la série des Metal Gear et non plus un arc directement intégré à l’univers du jeu. Kojima Productions reste cependant toujours producteur du jeu et les deux équipes travaillent en collaboration.

Bande-annonce du jeu annulé Bande-annonce du nouveau jeu

La relation particulière que les fans créent avec une marque et ses produits, leur position d’acheteur, et surtout la multiplication des aires de discussions rendent les relations avec l’entreprise plus difficiles mais surtout plus transparentes. Des hordes de fans se sont violemment déchaînés sur les différents médias spécialisés de jeux vidéos ainsi que sur les plateformes sociales de Kojima Productions et de sa société mère: Konami.

Kojima Productions a fait le choix judicieux de présenter le jeu modifié lors d’un événement offrant une très grande visibilité à celui-ci sur l’un des marchés les plus importants pour l’entreprise : les États-Unis.

Une vidéo, dont la sortie a été brillamment prévue quelques jours après l’annonce, avait pour but de rassurer les fans sur la décision prise et les changements effectués. Cette vidéo est pour moi la plus belle réussite de l’annonce de Kojima Productions, qui a su anticiper la crise suscitée par la migration du jeu dans un nouveau studio de développement.

Kojima Productions est une entreprise qui a déjà fait ses preuves. Voir ses plus grands acteurs admettre leurs erreurs, expliquer les défis de production qu’ils n’ont pas su relever et introduire le nouveau développeur est, selon moi, une excellente tactique de communication.

Admettre ses erreurs est le premier pas vers la rédemption. Certains diront peut-être que cela provoque une perte d’autorité et de crédibilité. Or, cela nous rappelle pourtant que les machines de l’industrie sont manœuvrées par des humains. Et ce sont ces derniers qui nous offrent les produits que nous adorons aimer et détester.

J’ai rarement vu, et ce dans n’importe quel type d’industrie, des vidéos corporatives présentant un échec cuisant de façon aussi humble. Il faut souligner le désir de l’entreprise de faire la paix avec ses fans et surtout de faire appel à leur raisonnement logique. Il ne s’agit pas seulement de faire avaler la pilule aux joueurs, mais de recréer le lien de confiance avec Kojima Productions, qui a été brisé lors cette annonce.

Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights