Amazon Fire Phone : quand le téléphone Android se marie à l’écosystème d’Amazon

Jeff Bezos

Après des années de rumeurs toutes plus folles les unes que les autres, voilà qu’Amazon vient de dévoiler son premier téléphone intelligent : le Amazon Fire Phone.

Le téléphone est doté d’une toute nouvelle version du système d’exploitation Fire OS d’Amazon (3.5.0), qui équipe également les tablettes Kindle Fire ainsi que son appareil de télé numérique Fire TV. En plus de contenir la plupart des fonctionnalités d’Android (dont Fire OS est dérivé), Fire OS ajoute des services info-nuagiques dédiés à l’écosystème et aux services d’Amazon ainsi que d’autres fonctions dont nous discutons dans cet article. Mais attention, même si Fire OS est basé sur Android, les services de Google n’y sont pas présents. La marché d’application sur les appareils Fire OS est le Amazon App Store et non pas le Google Play Store. L’accès aux services Google y est donc très limité.

Côté spécifications, le Fire Phone est équipé d’un écran 4.7 pouces avec résolution HD (1280×720), d’une caméra digitale arrière de 13 MP, d’une caméra avant de 2.1 MP et d’une batterie affichant une autonomie de 22 heures en mode parlé, 11 heures en mode de visionnement vidéo, 65 heures en écoute musicale ou 285 heures en veille. En ce qui concerne le stockage, le Fire Phone vient en format 32 ou 64 Go.

Pour un temps limité, le Fire Phone inclut un abonnement gratuit d’un an au service Amazon Prime qui promet la livraison gratuite des achats en deux jours ouvrables, une librairie de contenu numérique de plusieurs dizaines de milliers de films et émissions de télévision en streaming et le nouveau service Prime Music, soit la possibilité d’écouter plus d’un million de chansons des meilleurs artistes. À cela s’ajoute la possibilité de faire l’emprunt de plusieurs centaines de milliers de livres numériques, incluant les derniers best-sellers.

Le Fire Phone est également équipé d’un capteur de mouvement qui permet de détecter certaines actions spécifiques avec le téléphone afin d’augmenter l’expérience dans certaines applications. Ce capteur consiste en quatre caméras (à chaque coin de l’appareil) qui permettent de détecter la position et les mouvements de l’utilisateur, un peu comme le fait la Kinect de Microsoft. Amazon appelle cela le «Dynamic Perspective» ou perspective dynamique. Entre autres, ce capteur permet de détecter les pivots («swivel») ou rotations sur l’axe horizontal, l’inclinaison («tilt») ainsi que les rotations sur l’axe vertical («peek»), un peu comme si on tournait sa tête. Ce sytème permet aussi de suivre la position de l’utilisateur par rapport à l’appareil.

Un bouton situé sur le côté gauche du Fire Phone active la fonction «Firefly». Celle-ci permet d’identifier et d’obtenir de l’information complémentaire sur un objet qui est devant la caméra ou qui est affiché à l’écran, et permet à l’usager de faire une action en lien avec cette information. Par exemple, en visionnant le site Web d’une pizzeria, le bouton «Firefly» pourrait vous donner le numéro de téléphone de l’endroit et vous permettre de le composer rapidement. La technologie permet également de reconnaître des centaines de milliers de film, chansons et des dizaines de millions de livres, CD, DVD, jeux vidéo, etc. Bien sûr, «Firefly» permet de commander et d’acheter directement sur Amazon. Le bouton sert également de raccourci pour lancer l’appareil-photo, même lorsque le téléphone est en mode veille.

La technologie «Mayday», introduite avec les tablettes Kindle Fire et qui permet de contacter directement le support technique d’Amazon, est incluse avec le Fire Phone. Parmi les autres annonces en rapport avec le Fire Phone, notons l’offre de stockage nuagique illimité de tout votre contenu numérique Amazon incluant les photos prises avec le téléphone.

Il va de soi que le Fire Phone se veut une façon pour Amazon de promouvoir tous ses services et son écosystème. Cependant, sans cette intégration, ce téléphone est en retard à plusieurs niveaux par rapport à la concurrence. Il ne s’agit pas ici d’un téléphone révolutionnaire, mais plutôt d’une plateforme complémentaire afin de consolider toutes les offres de services d’Amazon. C’est à se demander si Amazon n’aurait pas mieux été servie d’offrir une application du genre «Facebook Home» pour Android afin de consolider ses services?

Pour terminer, voici la conférence de presse en intégralité :

Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights