Emergent.info, le site qui décrypte la propagation des rumeurs sur le Web

Emergent-info

Les rumeurs sur internet, c’est un peu comme les photos de Jennifer Lawrence nue, ça se répand et se partage très vite. À une époque où la propagation d’une information non vérifiée est quasi instantanée grâce aux réseaux sociaux, il est parfois difficile pour l’internaute innocent de faire la part des choses.

Il n’y a qu’à voir l’extraordinaire propagation de photos de personnes soi-disant mortes  d’Ebola et revenues à la vie grâce au virus. Ces légendes urbaines (épidémie zombie, disparition d’une arme atomique, etc…) n’ont pas disparu avec l’avènement de l’information immédiate et des réseaux sociaux bien au contraire, elles ont explosé.

Craig Silverman - Emergent-infoUn chercheur de l’Institute for Digital Journalism de l’Université de Columbia, Craig Silverman, a eu l’idée de créer un site internet pour détecter l’émergence de ces rumeurs, et pour décrypter leur propagation sur le web tout au long de leur cycle de vie : emergent.info. Pour chaque rumeur, Silverman et son assistant sélectionnent au moins 2 types de sources : Une affirmant que l’information est véridique, et une affirmant le contraire ou se montrant plus mesurée. Au bout d’un certain temps, la rumeur peut être “Confirmée vraie”, “Confirmée fausse” ou rester “non-vérifiée”. Dans chaque cas, le site nous permet de voir si le partage de l’information (retweet, like, etc) se faire plutôt en faveur d’une source disant la vérité ou d’une source ayant tort.

Le cas de la rumeur selon laquelle un historien prétendait avoir trouvé des preuves d’un nouveau miracle attitré à Jésus est particulièrement parlant. Cette rumeur, qui naît le 4 octobre sur le World News Daily Report est confirmée fausse dès le 6 octobre. Emergent.info a sélectionné deux articles datant du 8 octobre. Ces deux sources totalisent 270 000 partages (majoritairement sur Facebook) dont environ 268 000 concernent l’article en faveur de la rumeur.

Notons que l’article réfutant la rumeur n’a été partagé que 1,800 fois et que l’écart avec le nombre de partages de l’article favorable ne se réduit pas alors même que l’information est confirmée comme étant fausse depuis plusieurs jours. Qu’en retenir ? Et bien tout simplement qu’il est tellement plus intéressant et facile de céder l’extraordinaire et de diffuser une histoire sans pour autant qu’elle ait été vérifiée.

Emergent.info est en tout cas une expérience intéressante pour qui s’intéresse à la propagation de l’information sur le web. C’est aussi une bonne piqûre de rappel qui confirmera à qui en doutait que même à l’heure de l’information instantanée, les légendes urbaines ont la vie dure.

Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights