Pokkén Tournament : Bandai Namco dévoile plus d’informations sur le jeu de combat Pokémon

Pokken Tournament

Si vous ne savez aujourd’hui absolument rien de Pokkén Tournament de Bandai Namco, c’est tout à fait normal, il y a eu très peu de communication à son propos jusqu’à présent. C’est pourquoi votre humble serviteur va ainsi vous fournir un court historique de celui-ci.

Ce jeu a tout abord été discrètement teasé lors du Pokémon Game Show en août 2013 à la toute fin d’une vidéo retraçant l’historique de la série. Un court moment de vidéo où l’on pouvait voir Lucario et Braségali, dans un décor urbain, qui semblaient prêts à débuter un combat.

Pokken Tournament - Pokemon Game Show 2013

Puis, après ceci, ce fut le silence radio pendant un bon moment. Jusqu’en août 2014 pour être exact, où l’on découvre une bande-annonce :

C’est là qu’on apprend le nom du jeu, Pokkén Tournament, et aux commandes c’est Katsuhiro Harada, le producteur de la série Tekken ainsi que Masaaki Hoshino, producteur de Soul Calibur, le tout édité donc par Namco Bandai. En somme, Pokkén Tournament, c’est un jeu de combat façon Tekken, mais avec des Pokémon comme personnages jouables. Exit les tout mignons Pokémon, et bonjour aux combats bestiaux. Hélas, ce jeu ne sera pas disponible sur la Wii U, mais sur arcade (au Japon uniquement évidemment…).

Et nous voilà, maintenant, dans le présent. Le 23 janvier 2015, l’équipe du jeu de baston nous a concocté un petit live pour nous présenter ce dont il est question. Et après ces longs mois d’attente, nous allons enfin voir en quoi consiste le gameplay de Pokkén Tournament.

Tout d’abord, nous avons droit à trois nouveaux personnages jouables, en plus de Lucario et Mackogneur : Suicune, Gardevoir et Pikachu (pas d’officialisation de Braségali ici). En plus de ses personnages jouables, nous aurons droit à des personnages support, un peu comme on peut le voir dans la série Naruto Shippuden Ninja Storm. Pour l’instant, ces personnages sont au nombre de quatre et pourront lancer une attaque de soutien lors du combat. Ainsi, il y aura à nos côtés : Lokhlass utilisant son attaque Surf, Vipélierre lançant Tempête Verte, Emolga avec Frotte-Frimousse et Feunnec qui utilisera son Lance-Flammes.

La possibilité d’appeler ses supports sur le terrain sera gérée par une jauge, qui se remplira plus ou moins rapidement selon la puissance de l’attaque. Pour exemple, le Surf de Locklass mettra plus longtemps qu’une Tempête Verte de Vipélierre. Inutile de préciser que le roster des personnages se verra croître grandement jusqu’à la sortie du jeu, et que le nombre de personnages supports verra également son nombre augmenter.

Assez tourné autour du pot, venons-en au coeur du gameplay de Pokkén Tournament. Et pour tout vous dire, c’est assez particulier. Le jeu semble posséder deux modes qui alternent automatiquement. Pour commencer, il est utile de préciser que nous combattons dans des arènes ouvertes, en trois dimensions. Ainsi, nous avons un mode (celui dans lequel on commence par ailleurs) où nous sommes en vue de dos, où nous pouvons nous déplacer comme bon nous semble dans l’arène. Ce mode semble être préféré pour les attaques à distance. Puis, nous avons un mode où l’on passe en vue de côté, un mode “versus”, plus habituel pour un jeu de combat, où l’on va combattre au corps à corps, mais où une certaine distance est tout de même permise. Comme dit plus haut, le passage entre les modes semble être automatique, mais je n’ai pas vraiment compris à quel moment. Cela reste encore assez confus aujourd’hui.

Pour revenir aux personnages jouables, ils possèdent chacun une palette de coup assez variée, bien que certains vont plus être orientés combats à distance (comme Gardevoir) ou combat rapproché (tel Mackogneur). Les Pokémon possèdent des attaques basiques et attaques spéciales, comme tout jeu de combat. Attaques étant évidemment tirées de l’univers original. Le but étant d’utiliser à bon escient ces attaques-ci afin de vider la barre de vie de notre adversaire.

À noter que les Pokémon ont des niveaux différents et des nombres de Points de Vie différents. Et, ce n’est que supposition de ma part, il n’est pas impossible que l’on retrouve d’autres statistiques tirées de la série principale. En plus de la jauge de vie et celle du support, nous avons une troisième jauge qui se charge au fil du combat et qui, remplie, permet d’accéder à une sorte de “Mode Rage” du personnage. Pour les Pokémon qui peuvent méga-évoluer, ils semblent que ce soit tout simplement leur forme méga-évoluée, leurs coups et attaques spéciales sont bien plus puissants et ils peuvent lancer une attaque ultime. Pour les autres, ils sont entourés d’une aura, et balancent une attaque dévastatrice (on a reconnu l’Electacle de Pikachu). Que ce soit pour les Méga-Évolution ou les autres, ce “Mode Rage” est bien sûr temporaire.

Le gameplay de Pokkén Tournament se révèle dynamique, et surtout, le nombre de Pokémon existant nous promet d’avoir un roster très varié et donc un gameplay riche. Au passage, Pikachu semble être un personnage sacrément puissant.

Une autre annonce importante du live concernait la manette. Oui, vous avez bien entendu, c’est sur borne d’arcade, mais l’équipe du jeu à préféré concevoir une manette spécialement pour ce jeu.

Pokken Tournament - PadComme vous pouvez le constater, elle est très simple, elle se limite à un D-Pad, les boutons A/B/X/Y et deux gâchettes. La seule chose que m’inspire cette manette c’est que cela facilitera certainement le portage du jeu sur console. Rien n’a été dis à ce sujet, le jeu est bien réservé à l’arcade, mais je doute fort que Nintendo ne profite pas de l’engouement que suscite ce jeu à l’international pour faire vendre quelques-unes de ses Wii U.

Je souhaiterai rapidement parler des graphismes de Pokkén Tournament. Ils semblent vraiment très beaux. Les arènes sont vives (on peut voir des Pokémon faire leur vie en arrière-plan) et les animations franchement impressionnantes (surtout pour certains coups ultimes). Concernant le style graphique, les développeurs n’ont pas suivi le style en cell-shading des épisodes de la série principale et ont préféré un style un peu plus “réaliste”. Le design des monstres est respecté, mais on leur voit apparaître des poils (pour Suicune et Lucario notamment), ou une texture de peau pour Mackogneur. Suicune est absolument magnifique comme ceci. Je vous avoue que j’adorerais voir la licence s’orienter vers ce style plus “animal”. On abandonne ici un peu l’aspect kawaii pour certains, pour leur donner un aspect bien bad ass. Venant des producteurs de Tekken, ça ne nous étonne guère. 

On va maintenant attendre les semaines à venir afin d’avoir plus de détails sur ce qui s’annonce comme étant un jeu de combat plutôt ambitieux.

Vous retrouver le direct complet sur Pokkén Tournament dans la vidéo qui suit :

Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights