Star Wars – The Force Awakens : pourquoi je ne partage pas autant que d’autres la frénésie de l’épisode 7

0

Nous y sommes (déjà depuis plusieurs mois), le départ est lancé. Les tickets sont à la vente et dépassent de 8 fois les préventes du film Hunger Games, en seulement quelques jours. Star Wars Battlefront va très bientôt sortir, et n’essayez pas de me faire croire qu’il s’agit d’une coïncidence de planning. Dans moins de deux mois, tout le monde va se ruer vers les salles de cinéma pour voir ce septième épisode. Cette frénésie Star Wars va inonder le monde pour une septième fois.

Pour autant, je n’arrive pas à rentrer dans l’effervescence commune, pas complètement.

Star Wars casting trilogie prélogie

La dernière bande-annonce est sortie, je ne l’ai toujours pas vu et je ne la verrai pas, du moins pas en entier. Car il est bien difficile de passer à coté de quelques images présentes sur les fils d’actualités de nos réseaux sociaux ou encore celui de 9gag. Je sens cet engouement, je le vois, je le comprends mais j’ai du mal à y prendre part.

Une menace fantôme prépondérante

Je ne pense pas à Dark Maul ici mais bel et bien à Disney (Retrouverons-nous Dark Maul dans un spin-off ?). Ce rachat n’est toujours pas totalement accepté par une partie des fans, dont moi. J’attends de pied ferme cet épisode, il serait difficile de le cacher. Mais j’ai peur. Oh que j’ai peur d’une Disneytisation de cet univers créé par George Lucas. J’ai peur que ces films Star Wars ne soient plus qu’un autre moyen pour faire exploser le box-office au lieu de réellement raconter quelque chose. Cela étant dit, je veux et j’exige de me tromper le 16 décembre.

Car avant tout, les films Star Wars sont des codes à respecter, un texte jaune défilant suivi d’une arrivée sur l’Espace (je vous laisse le temps de regarder mais tous les films débutent de la même manière), un « I’ve got a very bad feeling about this » et le plus évident de tous, une introduction du film par le thème principal de John Williams. Toutes ces choses font de ces films que l’on appelle Star Wars. Si vous recherchez d’autres éléments canoniques à l’univers, je vous invite à vous rendre dans la vidéo de Durendal. Il fait mention d’autres éléments mettant en relation les films des deux trilogies à partir de 1:57.

Mais je serai de mauvaise foi si je disais que tout me fait peur dans ce prochain épisode. Ma foi se place en J. J. Abrams qui m’a fait découvrir l’univers de Star Trek et qui m’a fait l’aimer (qui a dit Alice Eve ?). J’ai donc espoir que le réalisateur nous réserve une surprise malgré l’ombre de Dark Disney. Le temps où chaque film Star Wars commençait par le mythique « DA D-D-DAA DADADADADADAA D-D-DADADADADADADA DADADAA D-D-DAA » de la FOX est terminé (vous avez la musique en tête ?).

jj-abrams

Star Wars et son impact sur le monde culturel

Je n’ai aucun doute sur le succès économique des prochains films Star Wars qui vont sortir à hauteur d’un film par an. Je me demande cependant comment le public non-fan réagira sur la sur-communication dont il sera l’objet dans les années à venir. Car même si la frénésie des films adaptés de comics est présente, le genre super-héroïque reste marginalement apprécié, malgré les recettes des derniers films Marvel et DC, car certains sont imperméables à ce type d’oeuvre.

Je vois des sites journalistiques comme Le Monde ou l’Express être le relai de la communication de Lucasfilm. Cette année nous avons Le Réveil de la Force, l’année prochaine nous aurons droit au tout premier spin-off Rogue One (premier d’une longue série ?) centré sur le vol des plans de l’étoile de la mort. Et l’année suivante nous aurons l’épisode huit, etc.

Tous ces films seront sujets à de très fortes communications auprès du public, qui ne pourra pas vraiment y échapper. Star Wars est devenu un monument culturel, une religion pour certains. Je n’en doute pas que Star Wars soit une mine d’or exploitable, que les possibilités soient presque infinies tant les personnages et mondes de cet univers sont iconiques. Mais que faire si tout ce battage médiatique se retourne contre Lucasfilm et Disney ?

Qui ne voudrait pas d’un film solo centré sur son personnage préféré ? Pour ma part, je voudrais un long métrage sur Mace Windu ou par exemple une oeuvre sur les origines de Dark Sidious, la mise en place de son plan et sa formation. Il y a tant de possibilités, tant d’opportunités, que cela doit être un casse-tête pour Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm, de choisir lequel mettre en chantier avant un autre.

Alors peut-être que la fièvre lui prendra comme pour Kevin Feige et lancera des spin-offs à hauteur de trois par an, qui sait. Car le succès au box-office va très certainement dépasser les 2 milliards de dollars à travers le monde. Peut-être même les 3 milliards, et ainsi surpasser le succès qu’avait réalisé le grand James Cameron avec Avatar. Lorsqu’on regarde les 5 premiers films au box office de tous les temps, nous avons 3 films qui datent de ces trois dernières années. Encore plus surprenant, deux de ces trois films sont de cette année : Jurassic World et Fast and Furious 7 (Universal est encore entrain de compter les billets).

«La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine … mène à la souffrance.» Yoda

Comme mentionné plus haut, l’épisode 8 est déjà en préparation pour une production qui débutera très prochainement, avant même la sortie de son grand frère. C’est dire si les studios sont confiants. Mais on ne se limitera pas à une simple trilogie. J’ose penser que des épisodes 10, 11 et 12 sont déjà énoncés dans les bureaux de Disney / Lucasfilm. Et comme je l’ai dit avant, les possibilités sont infinies tout comme le pouvoir de la force.

Oui, j’attends le film et j’irai lors de sa sortie en salles. Car… eh bien ça reste Star Wars ! Mais j’attends quand même qu’on me surprenne avec bien plus qu’un sous R2-D2 qui roule. Il est bien facile d’attiser la joie des fans en faisant revenir les grands personnages de la première trilogie. Mais il en faudra plus pour nous faire rêver de nouveau et nous faire accepter un tout nouveau casting de personnages, pour ma part en tout cas. Bien que certains n’apprécient pas la prélogie à cause de ce détail, de nombreux personnages faisaient le pont entre la prélogie et la trilogie. Ce ne sera pas le cas dans les prochains films. J’entends par là qu’ils ne seront pas présents dans chaque épisode, comme nous avions pu avoir Obi-Wan, Anakin, Yoda etc.

N’hésitez pas à commenter en bas de l’article.

PARTAGER
Jeune français autodidacte de la culture geek et de l'E-Sport, mes rêves se trouvent dans une galaxie lointaine, très lointaine. L'écriture me permet de partager mes passions. À mes heures perdues, je lis différents ouvrages qui vont de la science à la philosophie et l'univers comics de chez DC. Actuellement en Master management du tourisme, je désire travailler dans ce domaine.