illico-4K-Ultra-HD-Videotron-Samsung-3

Annoncé au mois d’août 2015 et disponible quelques semaines plus tard, le terminal illico 4K Ultra-HD a permis à l’opérateur Québecois Vidéotron d’être le premier au Canada à proposer une offre de contenu adapté aux nouveaux téléviseurs. Nous avons pu essayer durant quelques semaines l’appareil avec un téléviseur 4K haut de gamme de Samsung afin de se faire un avis sur le produit. Voici donc nos impressions.

Design

Le design du terminal illico 4K de Samsung n’est pas dans la continuité du terminal X8 de Cisco et proposé par Vidéotron depuis quelques mois. On oublie ici les lignes arrondies pour un design très rectiligne, bien plus proche des terminaux Cisco Explorer 8642 proposés depuis maintenant plusieurs années.  Le terminal 4K utilise un boitier en métal, à la différence du illico X8 qui était entièrement en plastique. Les matériaux utilisés sont donc plus nobles et devraient aider à la dissipation thermique. En revanche, bien qu’il s’agisse ici d’une question de goûts, j’ai tendance à préférer le design du modèle X8.

Avec des dimensions de 33 X 26 X 4.5 mm contre 33 X 23 X 5,7 mm pour le X8, l’encombrement des deux appareils est très similaire. Avec un design beaucoup plus fin mais plus large, Samsung poursuit ainsi le design adopté ces dernières années par les boîtiers qui équipent ses téléviseurs. Les possesseurs d’un téléviseur de la marque apprécieront donc la continuité de design.

Autre différence esthétique, alors que le terminal X8 utilisait des diodes bleues plutôt difficiles à lire pour afficher les numéros de chaines et l’heure, le Samsung 4K utilise des diodes blanches bien plus lisibles et discrètes, ce qui est particulièrement appréciable. Il s’agit donc d’une belle évolution à ce niveau pour rendre l’affichage plus pratique.

Bien évidemment, le choix d’un terminal ne devrait pas se faire sur son design, mais on peut dans tous les cas être rassurés, les deux derniers terminaux lancés par Vidéotron ont un bien meilleur design que leurs prédécesseurs.

Performances

Le illico X8 lancé il y a quelques mois avait permis à Vidéotron de se repositionner par rapport à ses concurrents, en offrant un terminal 4X plus puissant que ses prédécesseurs, permettant l’enregistrement de 8 programmes en simultané et en stockant le tout sur un disque dur de 2 TB. Avec le 4K, Vidéotron mentionne que le terminal est 12X plus puissant que les générations pré-X8, tout en conservant la possibilité d’enregistrer jusqu’à 8 émissions en même temps.

Au niveau de la capacité d’enregistrement, le terminal 4K permet d’enregistrer jusqu’à 8 émissions en même temps, soit 2 en Ultra-HD et 6 émissions en HD sur son disque dur, pour un maximum de 320 heures en HD et 115 heures en Ultra-HD. À titre de comparaison, le terminal X8 permet pour sa part d’enregistrer jusqu’à 8 émissions en HD en simultané, pour un maximum de  305 heures en HD.

Dans les faits, si la différence de vitesse est flagrante entre un X8 et ses précédentes générations, la différence est beaucoup moins visible avec le 4K. Pour le vérifier, nous avons effectué plusieurs tests de navigation sur les deux terminaux équipés de la dernière mise à jour dans les différents menus de vidéo sur demande, dans les enregistrements et dans le temps de passage d’une chaîne à l’autre. Dans tous les cas, sur une séquence de manipulation de deux minutes, la différence de temps de réalisation était de moins de deux secondes au total, autrement dit négligeable.

Là où les deux terminaux démontrent une réelle différence est le temps de démarrage à partir du branchement électrique. On ne parle donc pas ici de l’allumage à partir de la veille du terminal, mais bien du moment où l’on doit rebrancher le terminal. Sur ce test, il a fallu plus d’une minute de moins au 4K pour démarrer qu’au X8. Cela sera donc négligeable pour la plupart des utilisateurs, mais ceux qui débranchent leur terminal régulièrement apprécieront de moins devoir patienter pour pouvoir l’utiliser lors du branchement.

Au niveau des performances, le passage d’une génération pré-X8 à un terminal 4K sera donc une amélioration flagrante, mais les utilisateurs de terminal X8 n’ont pas ici de réelle raison de changer si le seul attrait est la puissance et la vitesse de navigation. La situation sera peut être différente dans le futur, si le menu de Vidéotron devient plus gourmand en ressources pour offrir de nouvelles fonctionnalités.

Qualité d’image

La qualité d’image est un facteur très important lors du choix du fournisseur de service de télévision. Plusieurs facteurs rentrent en compte, qu’il s’agisse de la résolution de diffusion, de la connectique proposée sur le terminal ou même du bitrate utilisé pour l’encodage, souvent facteur de pixellisation dans les scènes très mouvementées.

À ce niveau, il n’y a pas de différence visible lors du visionnement de contenus diffusés en HD sur un téléviseur HD par les deux terminaux. Pour les possesseurs de téléviseurs 4K, il y a cependant un facteur important à prendre en compte : le terminal s’occupe lui même de l’upscaling des images qui ne sont pas diffusées en 4K. Le téléviseur n’a donc ici aucun rôle à jour dans l’amélioration de l’image et se contente de la diffuser. Si cela peut être intéressant pour certains téléviseurs 4K d’entrée de gamme qui n’ont pas de circuits d’upscaling performants, les possesseurs de téléviseurs très performants à ce niveau risquent d’être déçus. En effet, le travail effectué par le terminal est correct, mais n’a pas été dans nos tests aussi bon qu’une image HD du terminal X8 diffusé sur un téléviseur de Samsung très performant.

Il n’est malheureusement pas possible de désactiver l’upscaling, au risque de perdre complètement l’affichage des contenus en 4K, le terminal utilisant le paramètre défini dans la résolution générale du système pour définir l’affichage de chaque contenu. On espère donc qu’il s’agit d’un point que Vidéotron pourra améliorer par le biais d’une mise à jour, laissant le choix à l’utilisateur d’upscaler ou non les contenus non 4K.

illico-4K-Ultra-HD-Videotron-Samsung-4

Contenu

La différence en termes de performances étant pour le moment minime, le contenu sera donc l’élément différenciateur pour ce nouveau terminal. Et le moins que l’on puisse dire est que l’offre est très limitée pour le moment.

Lors du lancement du terminal, nous avions fait l’entrevue de l’équipe de Vidéotron afin d’en savoir plus sur le contenu, et il était alors question d’une chaine en 4K pour de la diffusion en direct, Stingray Ambiance, qui diffuse des paysages en Ultra HD. Côté contenu sur demande, Alerte 5, la série de reportages sur les casernes de pompiers au Québec faisait office d’offre de lancement, avec du contenu de Stingray Ambiance également disponible en rediffusion.

Au moment de l’écriture du test, soit plus de trois mois après le lancement du terminal, l’offre reste quasi-inexistante pour les amateurs de 4K. La section Ultra-HD du menu sur demande d’illico affiche en tout et pour tout 14 contenus, dont 7 documentaires, 6 contenus de type « art-de vivre » présentant des images de paysages et un seul film. Les contenus payants sont proposés à 9,99$, soit 3 dollars de plus que la version HD du contenu

Il est donc clair que pour le moment le catalogue de contenu en 4K n’est pas un argument pour le choix du terminal 4K de Vidéotron. Bien évidemment, de nouveaux contenus devraient s’ajouter dans le futur, au fur et à mesure que le format se développe, mais on aurait aimé un contenu plus varié, notamment au niveau des films à grand spectacle.

illico-4K-Ultra-HD-Videotron-Samsung-7

Conclusion

Le terminal 4K de Vidéotron est pour le moment une bien belle machine en recherche de contenu. On pourrait donc se demander s’il est judicieux de se procurer le terminal pour le moment. Pour la majorité des personnes ayant un terminal fonctionnel et satisfaites de leur expérience, la réponse est donc évidemment non.

En revanche, si le moment est venu de changer votre terminal vieillissant car il ne fonctionne plus ou que vous le trouvez trop lent, investir dans un terminal illico 4K à 349$ plutôt qu’un illico X8 à 299$ semble une bonne idée, car celui-ci évoluera mieux avec le temps, en permettant de profiter du nouveau contenu lorsque disponible. De plus, son processeur plus puissant permet de s’assurer que les futures mises à jour déployées par Vidéotron seront fonctionnelles plus longtemps. Que vous ayez un téléviseur 4K ou non, le illico 4K est donc à conseiller pour ces raisons.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).