La FTC accuse Machinima de publicité trompeuse sur YouTube

FTC - Logo

La justice américaine a confirmé avoir officiellement accusé Machinima pour de la diffusion de publicité trompeuse sur la plateforme YouTube. C’est la Federal Trade Commission, une agence indépendante du gouvernement des États-Unis, qui a épinglé la société. Cependant, cette dernière trouver un terrain d’entente avec les autorités américaines afin d’éviter les amendes tout en acceptant une mise mise à l’épreuve d’une durée de vingt ans.

C’est en septembre dernier que la FTC a commencé à s’interroger sur les activités de Machinima. Pour ceux qui ne connaissent pas l’entreprise, c’est un Multi Channel Network ou en d’autres mots une régie publicitaire spécialisée dans la monétisation de contenus vidéo. Machinima est l’un des plus gros MCN présents sur YouTube en ayant de nombreux partenaires financiers tel que Warner Bros.

L’accusation provient de la campagne XB1M13 organisée par Machinima dans le cadre de la sortie de la Xbox One. Machinima s’était rendu coupable de publicité déguisée, car aucun des vidéastes ayant participé à l’opération n’a précisé qu’il s’agissait d’une opération commanditée.  De plus, les contrats de la société ne stipulaient pas que les participants devaient informer le spectateur sur cet élément. Selon la FTC, il s’agit d’une violation directe de la section 5 du Federal Trade Comission Act. Machinima doit, donc, accepter la sentence dévoilée la fin de semaine dernière par l’agence indépendante du gouvernement des États-Unis.

Voici quelques lignes des règlements que la FTC a imposées à la société Machinima pour les 20 prochaines années :

  • « pour chaque campagne, il soit affiché de façon claire etproéminente s’il existe une connexion matérielle entre le conseilleur et l’annonceur dont le produit est conseillé »
  • Les messages sponsorisés doivent  apparaître « pendant une durée suffisante pour qu’un consommateur ordinaire puisse lire et comprendre le message » ce dernier doit être présenté  « avec une syntaxe et un langage compréhensible, dans la même langue que celle utilisée dans la communication, et sans quoi que ce soit de contraire, en décalage ou mitigeant »

Machinima doit, donc, vérifier l’ensemble des contenus de ses vidéastes concernant des opérations publicitaires dans les 90 premiers jours de diffusions. Si la société ne respecte pas le tout d’ici au 16 mars 2036, les sanctions seront bien plus sévères.

PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.