Test de Smite sur PlayStation 4 : voir le MOBA d’un angle différent

Multiplayer Online Battle Arena. Voilà quelques années, nous ne parlions que de LoL pour ce genre de jeu alors qu’aujourd’hui, ils sont beaucoup plus nombreux à vouloir faire leur place dans les bibliothèques des joueurs. Hi-Rez Studios est un de ceux-là, un de ceux qui s’est dit « tiens, pourquoi ne pas faire un MOBA ? ». Leur secret de Smite : changer cette vue de haut que beaucoup abordent pour une vue à la troisième personne plus immersive. Le pari à haut risque tient-il la route ? Je vous le dévoile tout de suite, oui !

Fiche Technique de Smite

  • Date de sortie : 31 mai 2016
  • Style : MOBA
  • Classement ESRB/PEGI : Teen/12  
  • Développeur : Hi-Rez Studios
  • Éditeur : Hi-Rez Studios
  • Langue d’exploitation : Anglais/français
  • Disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC
  • Évalué sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : gratuit sur Steam, PSN et Xbox Store
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

 

Après près de 2 ans en mode bêta, c’est ainsi donc que voit le jour la version free-to-play de Smite sur console. Sachez tout d’abord que la version PC est disponible depuis un  bon moment déjà, mais les portages Xbox et PlayStation ont tardé à venir. Tout d’abord, Smite se classe dans un genre MOBA qui, au grand plaisir de nombreux joueurs, est un style de jeu qui gagne en popularité. Le concept relativement simple dépend beaucoup du travail d’équipe, mais aussi de l’autonomie des joueurs, car ceux-ci doivent souvent s’aventurer dans des couloirs individuellement, avec seulement quelques gardes avec eux. Le but du jeu, comme la majorité des MOBA, est de détruire la relique de l’autre équipe qui se situe généralement de l’autre côté de l’arène. Les joueurs peuvent mourir durant la partie, mais reviennent avec de plus longs délais selon le niveau de l’équipe dans laquelle vous êtes.

Smite, la rencontre des dieux

Parlons un peu de l’univers Smite. Jumelant l’action et l’humour, vous aurez l’occasion d’incarner les plus grands et forts des dieux de ce monde. Poséidon et sa glace meurtrière, Anubis tiré de la mythologie grecque sans compter Zeus et des personnages de la mythologie chinoise et maya. Le style MOBA permettant généralement de choisir parmi une large sélection de personnages, Smite ne fait pas exception à la règle. À travers divers modes de jeu que nous vous dévoilerons plus bas, vous serez amené à vaincre les autres dieux de toutes mythologies confondues, que ce soit contre l’IA ou en PVP.

Des yeux tout le tour de la tête ?

Introduction faite, passons au cœur de ce test, la vue à la troisième personne. Plus immersif que jamais, un MOBA à la troisième personne permet au joueur de prendre réellement place à l’intérieur du combat plutôt qu’avoir l’impression d’y agir à titre de maître de marionnette (qui est souvent l’impression qu’on peut avoir des jeux comme League of Legends ou Heroes of the Storm). Ne nous le cachons pas, les habitués du genre mettront un bon moment à s’adapter à cette vue alors que les débutants y trouveront leurs repères plus facilement. Il s’agit là d’une question de goût, mais en plus d’être très beau, détaillé à souhait et incluant de beaux effets spéciaux, la vue à la troisième personne offre au joueur la possibilité de voir davantage les attaques qu’il fait, l’impact de celle-ci et de vivre chacune des parties de façon beaucoup plus intensive. Laissez le découragement de côté, il m’a fallu tout de même quelques joutes avant de me familiariser avec le jeu, mais il en vaut la chandelle de ce côté.

Plusieurs modes pour une bonne durée de vie

Smite propose plusieurs modes de jeu et c’est aussi ce qui fait sa différence parmi les nombreux choix de MOBA offerts. Il possède un mode classique que vous reconnaîtrez rapidement, consistant à défendre plusieurs lignes contre l’ennemi et à protéger notre idole (c’est le mode que nous vous décrivions plus haut). Le jeu offre aussi un mode qui arrive à tirer son épingle du jeu soit le mode arène. L’arène circulaire opposera comme à l’habitude 2 équipes composées de 5 dieux, mais avec un objectif complètement différent. Dans ce mode, il n’y a pas de relique à détruire. Vous devrez faire descendre le pointage de l’ennemi (500) jusqu’à 0 en faisant passer vos gardes de l’autre côté de l’arène sans qu’ils soient éliminés, en tuant les gardes ou les dieux adverses et en prenant possession de camps dans l’arène pouvant vous aider à tuer l’ennemi. Ce mode dure généralement moins longtemps qu’une partie régulière et délaisse l’approche MOBA pour nous donner l’impression d’un PVP à la World of Warcraft, ce qui n’est pas déplaisant du tout.

Outre ces deux modes de jeux, on retrouve aussi un mode 3 contre 3 sous le même principe que le 5 contre 5, un mode duel vous permettant d’affronter vos amis en face à face. Ce qu’on remarque aussi rapidement, c’est l’aspect compétitif du jeu qui vous proposera d’ailleurs un mode spectateur pour admirer les meilleurs joueurs s’affronter en plus d’offrir la possibilité aux abonnés Twitch de diffuser directement leurs parties sur la plateforme. Beaucoup de modes débutants sont offerts, incluant de nombreuses options mentionnées comme pratique pour permettre aux moins habitués du genre de se familiariser davantage avec le jeu. Il y a en a donc pour tous les goûts.

 

L’achat d’équipement, un choix important

Smite se démarque encore une fois de la compétition par son aspect personnalisation in-game du personnage. Les MOBA offrent généralement aux joueurs un choix entre les tanks, DPS et soigneurs et plus d’offrir les variantes mêlée ou distance de ceux-ci. Nous ne changeons pas une recette gagnante ici, mais le jeu offre au joueur la possibilité de s’équiper durant la partie en fonction de l’or et de l’expérience qu’il aura gagnée. S’équiper signifie ici d’améliorer certains équipements ou de changer certains buff de votre personnage, lui donnant la possibilité, par exemple, de passer de tank à DPS si le besoin de l’équipe est plus au niveau du dégât. Considérant cette fonction très pratique, car en vérité, plusieurs héros sont clairement plus puissants que d’autres. Autant apprécierons-nous la variété de ceux-ci, autant nous aurions aimé ne pas voir toujours les mêmes héros sur le terrain, car certains encaissent mieux les dégâts, frappent plus fort ou soignent mieux. Ceci dit, le travail d’équipe compense souvent pour le calibrage un peu étrange du jeu, mais attendez-vous tout de même à voir les mêmes visages  sur le terrain.

Tel que mentionné plus haut, le jeu est d’une très grande beauté. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la vue à la troisième personne amène une qualité d’image étonnante et une précision remarquable… pour le joueur qui vise. Car non, vous ne pourrez pas verrouiller de cible (sauf pour quelques techniques) dans Smite. Il vous faudra bien préparer vos attaques et utiliser les petites cachettes de chacune des cartes pour surprendre vos ennemis. Dans un MOBA régulier (vue de haut), il est facile de voir qui arrivent dans notre dos. La façon de jouer le MOBA est donc complètement différente à celle d’un LoL ou un HotS, vous forçant parfois à regarder derrière, perdant ainsi votre vitesse d’allée et quelques secondes précieuses.

En conclusion

Avant de conclure, je tenais à aborder le modèle économique de Smite avec vous. Le jeu se dit comme un free-to-play et avouons-nous-le, il le fait très bien. Les achats en argent réel dans le jeu se font principalement pour des personnalisations visuelles sans avoir d’impact sur le jeu. De plus, les personnages sont déblocables avec des points récoltés en jeu, mais aussi avec l’argent réel. Les plus pressés comme les avides de défis y trouveront donc leur compte très facilement.

Test de Smite sur PlayStation 4 : voir le MOBA d’un angle différent
"Smite s’adresse en réalité à deux publics. D’un côté, les amateurs et connaisseurs de MOBA auront de la difficulté à s’y retrouver au début, mais trouveront beaucoup de plaisir à jouer à ce genre de jeu à la troisième personne. De l’autre, les débutants découvriront ici un jeu bien expliqué, intéressant à prendre en main et surtout très plaisant. Dans l’optique où un MOBA n’est pas le style de jeu que l’on jouera 10 heures de suite, je vous recommande sans hésiter ce jeu, car vous y retournerez plusieurs fois. Un ou deux calibrages de personnage et le tour est joué !"
9
Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights