J’ai commencé à jouer aux jeux vidéo à une période où les jeux de combats spatiaux n’étaient plus autant à la mode que dans le début des années 90. Je n’ai donc jamais connu la grande époque où le joystick régnait en maître dans l’immensité de l’espace.
C’est donc avec un œil de néophyte que j’ai sorti mon joystick encore neuf dans sa boîte et je me suis lancé à l’aventure dans Everspace.

Fiche technique

  • Date de sortie : 25 mai 2017 
  • Style : Shooter / Rogue-lite
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E10+ / PEGI 10 ans+
  • Développeur : ROCKFISH Games
  • Éditeur : ROCKFISH Games
  • Langue d’exploitation : Voix anglaise et sous-titres français et anglais
  • Disponible sur PC et Xbox One
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 29,99 $ CA / 24,99 €
  • Site officiel

Des contrôles simples et efficaces

Mon joystick va rester neuf pour encore un moment puisque malheureusement, l’Unreal Engine 4, qui fait rouler le jeu, ne supporte pas de façon native les joysticks et les développeurs n’ont pas encore implanté cette possibilité. Vous pourrez donc contrôler votre vaisseau à l’aide d’une manette ou de la combinaison clavier et souris. Les contrôles sont simples et efficaces. Vous avez donc un plein contrôle sur votre vaisseau qui peut se déplacer dans toutes les directions possibles sauf de reculons. La prise en main est très facile et on dirige assez facilement notre vaisseau.

Un roguelite avec un scénario ? C’est possible !

Bien que le scénario ne soit pas à tout casser, Everspace possède toute de même une histoire bien à lui. Vous êtes Adam Roslin , vous ignorez d’où vous venez et pourquoi vous vous trouvez au contrôle d’un vaisseau spatial. Vous avez des coordonnées où vous devez vous rendre et votre mission est donc de parcourir chacun des secteurs spatiaux afin de vous rendre à cette mystérieuse destination. Vous en apprendrez plus sur votre histoire tout au fil de votre progression.

Sur papier, Everspace paraît beaucoup plus complexe et poussé que ce qu’il est vraiment. Si le jeu est vendu comme possédant un système de faction, du commerce et différentes races extraterrestres, la vérité est plus simple. Il y a deux factions ennemies et une faction neutre. Le commerce, quant à lui, se limite à des stations de réparations ou d’échanges.

Un jeu généreux même dans la mort

Chaque fois que vous mourrez dans Everspace, vous devrez recommencer votre aventure du début. Par contre, vous garderez l’argent accumulé ainsi que les plans de fabrications que vous aurez trouvés. Ce qui fait qu’au fil de votre progression, vous serez de plus en plus à même de progresser dans l’histoire. Ça semble anodin, mais dans Everspace, les ressources sont la clé de votre réussite.

L’argent vous permet de faire évoluer vos compétences et les caractéristiques de vos vaisseaux. Les plans et les matériaux, quant à eux, vous permettent de créer ou d’améliorer différentes armes et équipements. Le tout demeure crucial autant dans vos combats que dans l’exploration de chaque secteur du jeu.

Des combats pas particulièrement intéressants

Je n’ai pas trouvé que les combats dans Everspace étaient particulièrement intéressants. Soit vous serez attaqué en surnombre et aurez peu de façons de vous en sortir, soit vous affronterez de petit groupe de vaisseaux ennemis et devrez les tirer un à un pour les abattre.
Pour ma part, j’ai utilisé un faisceau laser durant la plupart de mon aventure, ce qui m’a évité de passer le plus clair de mon temps à tirer dans le vide.
L’idée de lier l’énergie qui permet au vaisseau d’avancer et d’accélérer à celle qui permet d’attaquer est probablement l’idée la plus stupide que j’ai vu dans un jeu depuis un bon moment. Ça nuit considérablement au rythme et à l’intérêt des combats.

Si vous chargez vers l’ennemi, vous n’aurez plus d’énergie pour leur tirer dessus. Vous êtes en plein milieu d’un combat contre 9 vaisseaux ennemis et vous voulez vous sauver ? Dommage, vous avez dépensé toute votre énergie à essayer d’abattre vos ennemis.
Vous devez arrêter complètement de vous défendre et d’attaquer pour faire remonter votre barre d’énergie. Je ne vous surprends pas en vous disant que vous allez mourir plus d’une fois à cause de la gestion de l’énergie. Même au niveau maximal, ça reste désagréable à gérer.

Un vide fabuleusement rempli

L’univers dans lequel on évolue dans Everspace est tout simplement sublime. Que ce soit les effets de lumières, des armes que l’on emploie ou des explosions, tout est vraiment beau à voir. Plus encore, les éléments de fond de décors comme les planètes, les trous noirs et les gigantesques soleils sont superbement réalisés. Visuellement, le jeu n’a rien à envier à d’autres titres comme EVE : Valkerie ou à Elite Dangerous. Je n’ai pas eu la chance d’essayer le mode VR qui est offert dans le jeu, mais je suis persuadé que l’expérience doit être très intéressante.

NOTES
Note d'appréciation
7.5
PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.