Mes 5 coups de cœur indie du E3 2017

Ce fut un E3 2017 beaucoup plus occupés que l’an dernier pour moi. Au total, on m’a présenté près d’une quarantaine de jeux durant cette semaine. De gros jeux AAA à des titres développés par de petits studios indies, on peut dire qu’il y avait une bonne diversité à Los Angeles et de quoi plaire à tous les gamers. Évidemment, je n’ai pas pu voir tout ce qui était présenté, mais je vous propose mes cinq coups de cœur développés par des studios indépendants que j’ai découverts durant l’événement.

The Darwin Project — Scavengers Studio

Mon plus grand coup de cœur du E3 2017 doit absolument aller à un jeu qui est développé par chez moi à Montréal et je parle de The Darwin Project par Scavengers Studio. Quand j’ai entendu parlé pour la première fois qu’un jeu qui s’inspire de Hunger Games était en développement, j’ai tout de suite été voir les vidéos disponibles de celui-ci.

Par la suite, durant la présentation de Microsoft du dimanche, c’était bien agréable de voir The Darwin Project obtenir une place aussi importante qui mettait aussi évidemment l’accent sur le potentiel eSports du titre. Depuis, les commentaires élogieux, dont des comparaisons avec un certain Overwatch, n’ont pas arrêté de pleuvoir pour le studio montréalais. C’est pas mal du tout pour un studio qui compte seulement 12 membres et qui ont commencé leur travail sur le jeu seulement en septembre l’an dernier.

Bref, j’ai pu l’essayer le temps d’une partie et je dois dire que le jeu m’a paru très prometteur. Les mécaniques de survies sont parfaites pour nous plonger dans une grande arène où le gagnant est le dernier qui reste vivant et la prise en main est vraiment facile pour ceux qui sont familiers avec les jeux vidéo. Que ce soit les possibilités de confectionner plusieurs items avec le matériel accumulé sur le terrain ou encore les éléments pour tracer le chemin emprunté par les ennemis, il y a plein de bonnes petites idées qui rendent la jouabilité tellement amusante. Mon expérience s’est avérée à la fois stressante, intense et combien amusante !

Enfin, l’élément qui a le plus capté mon attention, c’est les caméras qui se promènent un peu partout dans l’arène de The Darwin Project. Celles-ci permettent aux joueurs de se placer dans le rôle du spectateur et ils peuvent même avoir un impact sur l’environnement ainsi que le déroulement des combats. Une beta est à prévoir dans les prochains mois donc rester à l’affût. The Darwin Project est pour le moment prévu sur PC et Xbox One seulement.

Milanoir — Italo Games

Je ne savais à quoi m’attendre lorsque je suis allé rejoindre Gambitious Games à E3 2017 pour découvrir leurs jeux à venir. Or, je suis sorti après avoir joué à trois excellents jeux et Milanoir s’est particulièrement démarquée.

Milanoir s’inspire des films italiens du genre policier des années 70s qui nous plongeaient dans des univers très violents. Pour bien s’agencer avec ce voyage dans le passé, Milanoir emprunte un visuel très pixelisé qui n’est pas moins joli pour autant. Le jeu nous place donc au milieu de nombreuses scènes d’actions intenses durant lesquelles vous allez massacrer un grand nombre d’ennemis.

De plus, il y a une multitude d’armes qui vous permettent d’avoir un énorme avantage comme un magnum avec des balles ultras puissantes ou une mitraillette. Mais le plus amusant, c’était la mécanique qui permet d’utiliser les panneaux de signalisation pour faire dévier les tirs sur les ennemis.

Enfin, le jeu propose un mode coop et plusieurs mini-jeux pour ajouter du piquant à la jouabilité. Le jeu devrait sortir au courant de l’automne sur PC.

Laser League — Roll7

Plusieurs studios indépendants tentent de trouver le prochain Rocket League et il était peut-être bien présent dans la salle de présentation de 505 Games à E3 2017. Disponible très prochainement sur Steam en mode Early Access, Laser League se joue en solo ou en mode multijoueur dans des parties pouvant aller jusqu’à 4 contre 4.

Chaque joueur incarne un personnage et doit tenter d’activer les piliers de laser qui se situe sur le terrain pour éliminer tous les adversaires. Le tout ne s’arrête pas là, puisque les joueurs peuvent choisir parmi un total de six classes qui possèdent des habilités qui peuvent donner un certain avantage afin d’éliminer les ennemis.

Le jeu est très compétitif et intense en plus de sembler plutôt bien équilibré. Les développeurs travaillent toujours sur cet aspect, mais leur progrès semble avoir payé. Il n’y a aucun doute que vos talents purs seront mis à l’épreuve comme ce fut le cas de Rocket League.

Bref, je vous recommande fortement de suivre son développement de près, car c’est le genre de petit jeu dans lequel on embarque rapidement et on y devient rapidement accroc. Et c’est définitivement le genre d’expérience de « couch coop » que j’espère jouer avec des amis dans les prochains mois.

Ashen — Aurora 44

Obtenir le support de Microsoft est généralement un bon signe et c’est pourquoi je tombe souvent sous le charme de jeux qui ont reçu le sceau du programme ID@Xbox. Bien que le projet semble un peu s’étirer puisque celui-ci a été annoncé initialement à l’E3 2015, il s’annonce encore très prometteur.

D’abord, la prémisse d’un monde sans soleil complètement couvert de poussière permet un style visuel splendide et les personnages ont vraiment un design unique. L’histoire a d’ailleurs grandement été influencée par le populaire roman « The Road » par Cormac McCarthy alors que les combats nous rappellent les Demon et Dark Souls. Ce sera primordial de bien gérer son énergie et éviter les attaques ennemies, car chaque coup de l’ennemi fera terriblement mal.

Ashen sera un grand monde ouvert avec une panoplie de quêtes secondaires que vous aurez le choix de faire ou non et devrait avoir un impact sur votre scénario. Il y a même quelques casse-têtes à résoudre avec un autre joueur et les développeurs explorent la possibilité d’utiliser un principe similaire à celui de Journey dans lequel des joueurs étrangers qui étaient au même endroit que vous venaient se joindre à votre aventure de manière complètement transparente.

J’ai très hâte, mais il faudra patienter, car il n’y a pas encore de date de sortie prévue pour ce jeu Xbox One et PC.

Outreach — Pixel Spill

Gamibitious Games avait un deuxième jeu à E3 2017 parmi mes préférés à me présenter et je parle cette fois de Outreach. Le jeu a eu droit à un coup de main important puisque le développeur venant de Londres a eu la chance de passer par Execution Labs à Montréal afin de recevoir une aide au lancement de son studio.

Le jeu se veut une aventure narrative qui se déroule durant les années 80 dans un monde qui frôle la ligne entre les faits et plusieurs théories de conspirations. Ainsi, l’aventure nous plonge dans l’espace où notre personnage, un cosmonaute soviet, doit tenter d’examiner la communication qui a complètement été coupée à bord d’une station spatiale russe. Plusieurs mystères vous attendront donc sur cette station qui semble abandonnée.

Ce qui m’a particulièrement surprit, c’est que l’engin semble répliquer mieux que jamais l’effet de la gravité. J’ai joué à des jeux comme Adr1ft ou Prey qui ont tenté de mettre de l’avant cet effet, mais rien n’a été aussi bien réussi que dans Outreach. C’est très prometteur et je peux vous assurer que vous serez rapidement complètement immergé dans ce monde unique.

Il faudra encore patienter un peu, mais le jeu est prévu pour 2017.

Ceci conclut ma liste de cinq coups de cœur indie du E3 2017. Avez-vous aussi quelques titres qui ont su capter votre attention ?

Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights