J’ai longtemps joué (et je joue encore) à Diablo 3 ainsi qu’à Path of Exile. Si le premier est devenu beaucoup trop « casual » au fil du temps, le second, pour sa part, demeure excessivement difficile d’approche pour un nouveau joueur. Ça fait donc un bon moment que je cherche un nouveau hack ‘n’ slash qui aurait à la fois la facilité d’approche de Diablo 3 et la profondeur ainsi que le côté mature de Path of Exile. Wolcen : Lords of Mayhem me semble être un sérieux candidat dans ma courte liste de favoris du genre et voici pourquoi.

5 classes de départ

Le jeu offre 5 classes de départ parmi lesquelles se trouvent le voleur, le gardien, l’arcaniste, le légionnaire et le chasseur. À la base, on y retrouve des classes très typiques du genre hack ‘n’ slash, le jeu nous permet, grâce à une roulette qui rappelle un peu l’arbre de compétence de Path of Exile, d’évoluer et d’adapter notre profession avec des compétences qui permettent de diversifier notre personnage.

Pour l’instant, ce n’est pas tout à fait au point. Le plus simple et efficace pour progresser, c’est de rester le plus possible dans la branche principale de notre classe. Il n’en demeure pas moins que ce système a le potentiel d’offrir une versatilité comparable à celle de Path of Exile sans toutefois tomber dans l’excès et l’inutile complication.

De plus, chaque aptitude peut gagner en expérience et peut être adaptée selon nos préférences de jeu. Vous préférez une super boule de feu surpuissant ou d’en lancer 3 à la fois ? En un clic, vous pourrez ajuster vos préférences.

Wow et … WOW !

C’est probablement le plus beau hack ‘n’ slash auquel j’ai joué de toute ma vie. Le moteur CryENGINE de Crytek offre ici des effets de lumières et d’environnements extraordinaires. On ne peut qu’être éblouis face au monde dans lequel on évolue.

Je dois admettre que j’ai trouvé le bestiaire de squelettes et de zombies de mes premières heures un peu répétitif et peu inspiré. Par contre, au fil de l’histoire, on découvre une large panoplie d’ennemis qui sont très variés autant dans leur aspect physique que dans leurs attaques variées.

Bien entendu, qui dit beau jeu, dit souvent jeu exigeant. Bien que j’aie un ordinateur plutôt puissant, j’ai vite remarqué des ralentissements lorsque je me suis retrouvé avec une d’une dizaine d’ennemis autour de moi. Rien qui ne pourra être amélioré au fil du temps, mais le jeu va devoir sincèrement miser sur de plus gros groupes de monstre sans trop nuire aux performances s’il veut offrir une bonne expérience aux joueurs.

La musique aussi fait un très bon travail pour nous garder à la fois calme et serein dans les moments d’explorations, elle gagne en fougue lors des affrontements plus importants.

Une aventure linéaire

Pour l’instant, l’histoire est assez linéaire et il y a peu de contenu. Bien entendu, le jeu n’est qu’en version bêta et le contenu ainsi que les possibilités de fin de jeu devraient voir le jour au fil des mises à jour.

Dans sa phase alpha, le jeu ne réinvente rien dans ses mécaniques par rapport à d’autres titres. Les armes et armures sont de différentes qualités et sont représentées par différentes couleurs. Il est aussi possible d’incruster des gemmes sur nos armes et armures.

Le jeu va devoir trouver une façon de se différencier des autres jeux du même genre s’il veut pouvoir sortir du lot.

Conclusion

Wolcen : Lords of Mayhem est de loin LE hack ‘n’ slash à garder à l’œil en 2018. Même si tout est loin d’être parfait (on est tout de même qu’à la version alpha !), le jeu a le potentiel d’être un sérieux concurrent aux meilleurs hack ‘n’ slash du marché. J’ai excessivement hâte d’en faire la critique une fois le jeu officiellement lancé.

Mon impression : Hyped !

PARTAGER
Je me considère avant tout comme un passionné de tout ce qui touche l’univers geek et otaku. Développeur web et logiciel de profession, je m’intéresse autant à la conception des jeux qu’aux produits finis. J’affectionne tout particulièrement les MMORPG, mais je demeure un touche-à-tout qui s’intéresse à presque tous les genres.