En 1988, les détectives Ogami Shogo et Hioka Shuichi enquêtent sur la disparition d’un employé qui a des liens avec les Yakuzas. En même temps, une guerre entre différents clans de Yakuzas fait rage. Des soupçons sur l’implication d’Ogami dans cette guerre rendent l’enquête plus complexe qu’elle parait.

Fiche technique

  • Titre original : 孤狼の血 (Korô no chi)
  • Date de sortie : 12 mai 2018 (Japon) | 2 juillet 2018 (NYAFF)
  • Réalisé par : Shiraishi Kazuya
  • Scénario : basé sur le roman de Yûko Yuzuki
  • Acteurs : Yakusho Koji, Matsuzaka Tori, Maki Yoko, Takito Kenichi
  • Genre : Crime, Drame, Policier
  • Durée : 126 min
  • Classement : Non classé
  • Pays d’origine : Japon
  • Langue : Japonais (sous-titre en anglais)
  • NYAFF 2018 : https://www.nyaff.org/nyaff18/films/blood-of-wolves

The Blood Of Wolves sera présenté le lundi 2 juillet à 21 h 15 au Walter Reade Theater dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Des policiers et des Yakuzas

Présenté comme un film policier classique, Ogami semble être le type de policier véreux dont ses manières d’enquêter déplaisent aux autres policiers. Quant à Hioka, c’est le policier novice qui est envoyé comme le nouveau partenaire de Ogami où il est censé enquêter sur ce dernier.

Tous les éléments sont présents pour faire de The Blood Of Wolves le film conventionnel policier entre le bon et le mauvais policier. Malgré cela, l’histoire se démarque à plusieurs égards (que je ne révèlerai pas puisque cela gâcherait le film). Le scénario est intelligent et brutal même si cela semble du déjà-vu. On se rend compte que les apparences peuvent parfois être trompeuses.

Âme sensible… attention…

Le film ouvre sur une scène assez rebutante où l’on découvre comment la victime meurt. C’est une scène qui est dégoutante à voir puisqu’elle est quand même brutale et elle implique des excréments de cochons. Ce genre de moments (qui peut donner haut-le-cœur) est repris durant d’autres scènes par les Yakuzas ou par les méthodes peu orthodoxes de Ogami. Je crois que c’est cette touche violente qui fait de The Blood Of Wolves un film qui se démarque des autres films du genre.

The Blood Of Wolves, un film surprenant

La qualité visuelle et la réalisation du film The Blood Of Wolves sont de hauts niveaux. Il y a une touche très vieillotte à la direction photo, ce qui m’a encore plus plongé en 1988. Même au début du film, je me suis demandé si le film ne datait pas de cette époque puisque le festival NYAFF présente souvent des films en rétrospective. Mais non, c’est bien un film de 2018.

The Blood Of Wolves me semblait un film moyen quand j’ai vu la bande-annonce. C’est peut-être dû au fait que ça me paraissait du déjà-vu. À ma grande surprise, j’ai adoré ce film policier qui est assez dur, mais combien intéressant. À voir!

NOTES
La réalisation
9
Le scénario et l’histoire
9
Le jeu des acteurs
9
Le plaisir durant le visionnement
9
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).