Alice est une camgirl ordinaire qui s’impose trois règles : ne jamais se produire en public, ne jamais déclarer aux hommes qu’elle les aime, et ne jamais simuler un orgasme. De jour, elle vit sa vie normale sous le nom d’Alice et de nuit, c’est son alter ego Lola qui se produit sur Internet. Cependant, Alice a une obsession, celle d’atteindre le premier rang de popularité. Un beau jour, son identité XXX se fait voler. Alice voit Lola performer en ligne alors qu’elle-même n’est pas connectée sur son compte. Ce ne sont pas d’ancienne diffusion, mais bien du direct. Elle a été remplacée par une copie conforme qui brise toutes les règles qu’elle s’impose…

Fiche technique

  • Titre original : CAM
  • Date de sortie : 18 et 20 juillet 2018 (Fantasia)
  • Réalisé par : Daniel Goldhaber
  • Scénario par : Isa Mazzei
  • Acteurs : Madeline Brewer, Patch Darragh, Devin Druid, Samantha Robinson, Melora Walters
  • Genre : Drame, Horreur, Thriller
  • Durée : 94 min
  • Classement : Non classé
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais)
  • Fantasia 2018 : https://fantasiafestival.com/fr/films/cam

Cam a été présenté le 18 et 20 juillet dans le cadre du Festival International de films Fantasia. En présence du réalisateur Daniel Goldhaber, de la scénariste Isa Mazzei et des producteurs Isabelle Link-Levy et Adam Hendricks.

Après que le géant Netflix a acquis les droits de diffusion du film Cam durant le festival, j’étais bien curieux de découvrir ce long métrage. Qu’a-t-il de spécial afin que Netflix soit intéressé dans ce film? En plus, le film a rempoté le prix du meilleur premier film et le Cheval Noir du meilleur scénario.

Les camgirls et les fétiches

Le film Cam propose une incursion dans un univers qui n’est pas du tout exploité au cinéma, celui des camgirls où ces jeunes femmes se dénudent sur webcam. Donc, le côté originalité du scénario commence en force. Pendant la première demi-heure, on découvre le personnage d’Alice alias Lola et on comprend bien le concept de camgirls et l’aspect compétitif et obsessif de la chose. Le personnage de Lola exploite des fétiches assez étranges que des gens peuvent avoir, comme les suicides. Attention, deux scènes peuvent être choquantes à voir durant le visionnement.

Dans un certain sens, l’objectif des camgirls est le même que les streamers dans le documentaire People’s Republic of Desire (aussi à Fantasia cette année). À la différence, les camgirls offrent des performances sexuelles contre de l’argent.

Du mystère et du suspense

Avant d’arriver au clou de l’histoire (soit la dernière heure), je dirais qu’avec le premier trente minutes, je ne savais pas trop où s’en allait l’histoire. Cependant, le scénario est bien construit pour bien introduire les bases de l’histoire. C’est justement après que tout le mystère et le suspense s’installent pleinement.

L’intrigue principale tourne autour du vol d’identité et de ce que les gens peuvent faire comme méfaits. Dans le cas présent de Cam, le personnage de Lola se voit faire des choses qu’elle n’aurait jamais faites et sans empocher l’argent que ses spectacles récoltent. Le film aborde l’impuissance des autorités et des compagnies à faire face à ce genre de situation.

Deepfakes

Il y a une chose que j’ai été déçu dans le film. L’histoire prend la peine de mettre en place et d’expliquer plusieurs concepts sauf le « deepfake » où il est maintenant possible avec des algorithmes de mettre un visage animé d’une vraie personne sur le corps d’une autre personne. Et ça se reflète dans le dénouement de l’histoire. Je suis resté un peu sur ma faim en découvrant comment le personnage de Lola reprend en main sa vie et ce problème.

Cam

Il est intéressant de découvrir le film Cam pour son histoire hors du commun qui contient un bon suspense. Néanmoins, on m’a vendu un peu trop le film (Netflix, les prix, par des amis, etc.). Alors, je m’attendais à quelque chose de plus grandiose et à une fin encore plus surprenante. L’actrice principale, Madeline Brewer, est excellente dans son rôle. Bref, je crois que le film Cam vaut la peine d’être vu quand il sera disponible sur Netflix!

NOTES
La réalisation
8
Le scénario et l’histoire
7
Le jeu des acteurs
8
Le plaisir durant le visionnement
7
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).