People's Republic of Desire

[Fantasia 2018] Critique du film People’s Republic of Desire

Dans le documentaire People’s Republic of Desire, le réalisateur Hao Wu nous propose une incursion dans le monde des vedettes du streaming en Chine. À la rencontre de Shen Man et Big Li, deux grandes vedettes de la plateforme YY, Hao Wu tente de comprendre pourquoi les gens deviennent si accrocher à ce nouveau mode de vedettariat.

Fiche technique

  • Titre original : People’s Republic of Desire
  • Date de sortie : 10 mars 2018 (États-Unis) | 15 et 20 juillet 2018 (Fantasia)
  • Réalisé par : Hao Wu
  • Acteurs : Jiang Congyong, Man Shen, Li Xianliang
  • Genre : Documentaire
  • Durée : 95 min
  • Classement : Non classé
  • Pays d’origine : États-Unis, Chine
  • Langue : Mandarin (sous-titre en anglais)
  • Fantasia 2018 : https://fantasiafestival.com/fr/films/peoples-republic-of-desire

People’s Republic of Desire a été présent le 15 juillet et sera présenté le 20 juillet à 13 h à la salle J.A De Sève dans le cadre du Festival International de films Fantasia. Lors de la projection du 15 juillet, le réalisateur était présent afin de présenter son film et de répondre à une séance de Q&A.

Un documentaire sur les vedettes du web

Ce phénomène intéressant mondialement s’est grandement implanté en Chine il y a quelques années. C’est l’une des raisons qui m’a accroché afin que je voie le documentaire People’s Republic of Desire. Je voulais essayer de comprendre pourquoi les internautes passent beaucoup (trop?) de temps à regarder des gens faire des streams et des vidéos en direct par des « inconnus » qui deviennent des vedettes du web.

Le documentaire aborde le sujet sans avoir un point de vue positif ni négatif. Et je crois que c’est la force de ce long métrage. Le réalisateur Hao Wu présente le sujet afin que le spectateur puisse se faire sa propre idée du sujet.

Les vedettes vs les admirateurs

Le réalisateur de People’s Republic of Desire rencontre à la fois ces vedettes de l’Internet et leurs admirateurs qui sont prêts à dépenser plusieurs milliers de dollars pour soutenir ceux qu’ils aiment. C’est vraiment intéressant de voir les deux côtés de la médaille. Du côté des vedettes, oui il y a un effet euphorique à devenir une vedette instantanée, mais il y a aussi un effet dépressif à ne pas être le numéro 1 de cette compétition de popularité sur YY et dégradant par les commentaires qu’ils peuvent recevoir. Et de l’autre côté, les admirateurs sont prêts à dépenser plus que leur revenu mensuel pour les soutenir. C’est assez fou quand le documentaire nous montre que certains d’entre eux ont déjà dépensé de 35 000 à 150 000  dollars américains par mois. Et d’autres vivent avec un salaire mensuel de 200 ou 400 dollars qui mettent plus de 400 dollars par mois. La raison pour laquelle ils regardent ces vedettes performées sur le web est pour obtenir du plaisir, pour prendre du temps ou pour remplir un vide de solitude.

Vedette : Big Li

Le documentaire nous présente principalement deux vedettes. Big Li, un jeune homme de 25 ans, avoue n’avoir aucun talent, mais il réussit à faire des dizaines de milliers de dollars par moi. Pour lui, tout est possible sur le web et son apparence est la plus importante. Si on lui dit que fumer le rend plus « cool », Big Li fume. De plus, on rencontre sa femme qui est une chercheuse de talent du web. À force de finir deuxième, Big Li tombe dans la dépression et ça affecte leur couple. Malgré cela, c’est la fierté et la fortune qui le motivent à continuer!

Vedette : Shen Man

On découvre aussi Shen Man, une jeune femme qui chante devant son ordinateur. Comparativement à Big Li, elle a plus de talent et réussit à finir première dans la compétition annuelle de YY. Mais elle n’a pas aussi une vie si facile. Issue d’une famille pauvre, Shen Man réussit à se sortir de la misère avec ce qu’elle fait. Mais les commentaires envers elle ne sont pas toujours très beaux. Ceux qui lui donnent de l’argent espèrent la rencontrer et coucher avec elle. Il faut qu’elle résiste à la tentation de faire plus d’argent et ne pas briser sa réputation et son image. Aussi, on rencontre le père de Shen Man où il nous explique que pour lui, c’est un phénomène plutôt générationnel qu’il ne comprend pas toujours. Mais il est prêt à encourager sa fille.

L’industrie de la vedette

Le film nous montre aussi le côté mercantile de cette industrie où des agences s’incrustent dans cet univers afin de faire de l’argent. J’y vois beaucoup de ressemblance avec l’industrie des Idols en Corée du Sud et au Japon (sûrement que c’est pareil en Chine, mais je ne connais pas trop l’industrie musicale en Chine). À la différence, le monde des Idols se base sur le talent de danser et chanter. Les agences sont prêtes à mettre de l’argent et influencer les admirateurs à voter aussi avec leur argent. Tout ça dans le but de faire plus d’argent avec les contrats que la vedette du web peut rapporter.

La réalisation

Comme je le mentionnais, la réalisation est neutre du point de vue du réalisateur. Néanmoins, il y a un beau traitement visuel dans le film où le spectateur est plongé entre le monde réel et le monde virtuel. Ça aide à expliquer quelques concepts de ce phénomène.

People’s Republic of Desire

Bref, le documentaire People’s Republic of Desire est très intéressant à découvrir. Je ne peux pas dire que j’ai compris l’intérêt de payer des vedettes instantanées comme peuvent le faire certains admirateurs. Mais au moins, j’ai pu comprendre plus ce phénomène. Le côté neutre de la réalisation aide (ou non) à mieux se faire une idée de ce phénomène générationnel.

People's Republic of Desire
[Fantasia 2018] Critique du film People’s Republic of Desire
"Le documentaire People’s Republic of Desire est très intéressant à découvrir. Je ne peux pas dire que j’ai compris l’intérêt de payer des vedettes instantanées comme peuvent le faire certains admirateurs. Mais au moins, j’ai pu comprendre plus ce phénomène. Le côté neutre de la réalisation aide (ou non) à mieux se faire une idée de ce phénomène générationnel."
8
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE