Starr Carter est une adolescente et elle entretient deux vies. La première est son quotidien dans un ghetto où une grande majorité de la population est noire et pauvre. La seconde, c’est son milieu scolaire qui est principalement blanc et riche. Ce n’est pas facile pour Starr de vivre une vie balancée entre ces deux mondes. Un jour, elle est le principal témoin d’un tir d’un policier blanc sur son ami noir d’enfance. Elle doit maintenant faire face à la pression des deux communautés et elle devrait se lever pour ses convictions et la vérité.

Fiche technique

  • Titre original : The Hate U Give
  • Titre québécois : La haine qu’on donne
  • Date de sortie : 19 octobre 2018 (Canada) | 20 février 2019 (France)
  • Réalisé par : George Tillman Jr.
  • Scénario par : Audrey Wells (base sur le roman de Angie Thomas)
  • Acteurs : Amandla Stenberg, Regina Hall, Russell Hornsby, KJ Apa, Algee Smith, Lamar Johnson, Issa Rae, Sabrina Carpenter, Common, Anthony Mackie
  • Distributeur : 20th Century Fox
  • Genre : Drame, Crime
  • Durée : 132 min
  • Classement : Général
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)

Raciste…

Tiré du roman du même nom par Angie Thomas (2017), le film The Hate U Give est très ancré dans la réalité d’aujourd’hui aux États-Unis. C’est-à-dire un policier qui finit par tuer une personne noire sans réel motif et raison. Au moins, ce film ne fait pas que montrer la triste réalité du raciste.

Bien que l’introduction du film laisse sous-entendre que cette histoire penche du côté des Afro-Américains avec la culture du rap et le stéréotype des vendeurs de drogues, au bout du compte, l’histoire tente de montrer les deux côtés de la médaille. Et c’est justement ça qui fait que le film n’est pas si lourd ou sans trop préjugé.

Mais aussi inspirant…

À plusieurs moments, l’histoire fait penser à un film drame amoureux d’adolescents, mais l’histoire est poussée beaucoup plus loin avec des moments forts en émotions. Certains d’entre eux sont lourds et durs à voir comme les diverses scènes de brutalité policière et durant les manifestations. Pour rehausser le tout, il y a aussi de belles scènes inspirantes comme celle du père de Starr qui lui dit de se battre pour ses convictions, ou encore, le discours que Starr tient pendant la manifestation.

La réalisation

Comme je le mentionnais, The Hate U Give tente de montrer les deux côtés de cette histoire. Cela se reflète par un choix esthétique du montage final où les scènes dans « l’univers des noirs » sont teintées par de la sépia et elles ont un aspect chaleureux et contrasté. Tandis que « l’univers des blancs » est froid, grisonnant et surexposé. Je ne suis pas tellement sûr de ce choix visuel pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, ça n’apporte pas tellement plus au propos du film qui est déjà très fort. De deux, ça fait une rupture visuelle inutile. Et finalement, ça ne fait qu’amplifier les deux côtés de cette histoire. Je crois qu’une coloration neutre et balancée dans les deux « univers » aurait aussi fonctionné.

Radiante et forte

Ce sont les deux qualificatifs qui représentent à merveille l’actrice Amandla Stenberg.

Radiante, pour son sourire à faire craquer. C’était l’une des raisons qui m’avait fait aimer le film Everything, Everything en 2017 même si le film est assez « cucu ». Et dans The Darkest Minds, elle ne l’avait aucunement et c’était bien triste.

Forte, pour son rôle. Le personnage que Amandla Stenberg incarne doit se battre pour ses convictions et la jeune actrice réussit avec brio à le démontrer par son attitude et ses discours.

Mais il n’y a pas que Amandla

Amandla Stenberg est aussi bien accompagné avec une belle distribution. Russel Hornsby (le père) que l’on connait pour son rôle de Hank Griffin dans Grimm réussit à livrer de bonnes scènes comme celle où il dit à Starr de se battre pour ses convictions. C’est un moment assez fort et porteur d’espoir pour le reste du film. Il y a aussi Anthony Mackie (Falcon dans l’univers de Marvel au cinéma) qui fait une belle prestation où il m’a fait haïr son personnage tellement qu’il est détestable.

The Hate U Give

Je croyais que le film The Hate U Give aurait été seulement un film soit blanc ou noir sur la situation du racisme et du profilage raciale aux États-Unis (une blague non voulue). Néanmoins, le film ne prend pas position pour l’un des deux côtés. L’histoire réussit à bien démontrer les deux côtés et à faire passer un message sans être péjoratif. En plus de ça, il y a Amandla Stenberg qui me fait craquer chaque fois qu’elle sourit. Alors même si l’histoire peut être dure à certains moments, il y a un bel équilibre dans tout ça. C’est sans doute un film à voir absolument!

NOTES
La réalisation
9
Le scénario et l’histoire
8
Le jeu des acteurs
10
Le plaisir durant le visionnement
9
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).