Après le décès de leur mari, quatre femmes, sans point en commun outre la dette laissée par les activités criminelles de leurs défunts maris, acceptent de prendre leur avenir en main et de s’unir afin de comploter pour un vol de plusieurs millions de dollars.

Fiche technique

  • Titre original : Widows
  • Titre québécois : Veuves
  • Date de sortie : 16 novembre 2018 (Canada) | 28 novembre 2018 (France)
  • Réalisé par : Steve McQueen
  • Scénario par : Gillian Flynn, Steve McQueen
  • Acteurs : Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki, Cynthia Erivo, Colin Farrell, Brian Tyree Henry, Daniel Kaluuya, Jacki Weaver, Carrie Coon, Robert Duvall, Liam Neeson
  • Distributeur : 20th Century Fox
  • Genre : Crime, Drame, Romance
  • Durée : 129 min
  • Classement : 14A
  • Pays d’origine : Royaume-Uni, États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)

N’ayant pas trop d’attente pour voir le film Widows, je suis allé voir le film un peu à reculons puisque l’histoire de ce film ne semblait pas exceptionnelle. Il s’est avéré que le film a été encore plus décevant que j’imaginais…

Un montage de passé et présent

L’histoire de Widows commence avec un montage qui alterne entre ce qui allait bien entre les personnages de Viola Davis et Liam Neeson et ce qui est devenu mal (la mort de son personnage). Tous ces retours en arrière font en sorte que les funérailles des défunts passent un peu inaperçues émotionnellement. Ceux-ci sont présents dans tout le film et j’ai trouvé que ça apportait à plusieurs moments une rupture scénaristique. En plus, toute l’introduction du film nous présente des personnages auxquels aucun attachement ou charge émotionnelle ne peut être fait puisque je savais qu’ils allaient mourir (c’est dans les bandes-annonces et la prémisse de l’histoire).

Un scénario plein de déjà vu

Par la suite, le scénario plonge dans un ramassis d’idées préconçues ou classique pour ce genre de scénario. Ah tiens! Un politicien véreux et corrompu à l’os, un personnage noir qui se fait abattre par deux policiers blancs, etc. Mais si je fais abstraction de tout ça et que j’essaie de trouver du positif dans ce film, je n’y arrive pas vraiment. La construction du scénario prend le temps de mettre en place tout ce qu’il faut pour faire un film excellent avec un vol d’argent (qui aurait dû être grandiose), mais au bout du compte, je me suis retrouvé déçu par tout ça et par le maigre 5 millions que les quatre personnages devront voler. En tant que tel, je m’attendais à un vol beaucoup plus exceptionnel avec toute la préparation que les quatre personnages ont mis. Mais non, la scène doit durer environ 5 minutes sans suspense.

Sans vouloir trop gâcher du film Widows, il y a une révélation qui semble avoir surprise toute la salle puisqu’elle s’est exclamée d’un « oh » fort. Et moi, dans mon coin, bien que je ne l’aie pas exactement vu venir, je n’ai aucunement été surpris. C’était juste une couche de plus à ce que je mentionnais plus tôt sur les idées classiques. Aussi, je crois qu’à force de voir trop de films par année, je finis par avoir un manque d’émerveillement pour ce genre de scène et de scénario.

Quelque chose de bon dans Widows?

Somme toute, le meilleur aspect du film doit être la bande sonore de Hans Zimmer. Après tout, c’est Hans Zimmer, un compositeur hors pair qui a fait tant de bonnes trames sonores. Sinon, la performance des actrices est correcte. Je ne peux pas vraiment dire que Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki ou encore Cynthia Erivo m’ont impressionné. Elles livrent la marchandise sans être dans l’extraordinaire et le grandiose.

Widows

C’est avec plus de déceptions que je suis sorti du visionnement de Widows. Le film aurait pu être bon si la construction narrative avait été plus attrayante et plus originale. Je ne recommande pas tellement le film Widows. Il y a de bien meilleurs films dans le même genre et de meilleurs films au cinéma en ce moment.

NOTES
La réalisation
5
Le scénario et l’histoire
4
Le jeu des acteurs
7
Le plaisir durant le visionnement
4
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).