Sorti en 2010 pour la première fois, Darksiders avait eu pour moi l’effet d’une bombe. Grand amateur de jeu dans le style de Legend of Zelda, feu Vigil Games avec l’aide de feu THQ avaient créé une petite perle qui méritait toute notre attention. Avec le temps, bien des choses se sont passées, plusieurs studios ont fermé, THQ a été sauvé et des suites ont même réussi à voir le jour. Grâce à cela, plusieurs joueurs ont eu la chance de connaître cette série à travers ses multiples jeux, mais aussi des rééditions. Le premier a eu droit à quelques remasters pour finalement voir la dernière version arriver sur Nintendo Switch. Est-ce que la grande aventure de Guerre mérite d’être expérimentée sur portable ? Le test de Darksiders Warmastered Edition répondra à cette importante question !

Fiche technique

  • Date de sortie : 2 avril 2019
  • Style : Plateforme
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 18
  • Développeur : Kaiko
  • Éditeur : THQ Nordic
  • Langue d’exploitation : Anglais et français
  • Disponible sur Nintendo Switch, PS4 4, Xbox One, Wii U et PC
  • Évalué sur Nintendo Switch
  • Site officiel
  • Prix lors du test : 29.99 € / 37,79 $

Guerre est de retour

Malgré de multiples ports, il est possible que vous ne connaissiez pas l’histoire de Darksiders. Alors, prenons le temps de vous mettre un peu en contexte. Étant un des quatre Cavaliers de l’Apocalypse, Guerre est envoyé sur Terre pour combattre dans une bataille entre les cieux, l’Enfer et le Royaume des hommes. Le problème c’est qu’il n’aurait pas dû prendre part à ceci et il est donc accusé à tort de trahison. Possédant une chance de prouver son innocence, il devra trouver le coupable qui a déclenché le fléau qui s’est abattu sur la Terre. C’est ainsi que commence l’histoire de notre sympathique, mais ô combien bourru personnage.

Le style de Darksiders a toujours été comparé à Zelda pour plusieurs raisons : carte divisée en donjon, séquence de plateforme et puzzle, plusieurs armes différentes et ainsi de suite. Il est vrai, au premier abord, que cette similarité est ce qui apporte un intérêt au jeu, mais on découvre rapidement qu’il possède une âme propre. L’histoire est intéressante, la durée de vie plus que respectable et l’expérience en général mérite qu’on y porte attention. Mais pourquoi acheter cette édition sur Nintendo Switch, qui est plus chère que les autres versions ?

La Guerre sur le pouce

Darksiders Warmastered Edition sur la console de Nintendo n’apporte rien de plus que les éditions précédentes à l’exception d’un facteur qui peut faire pencher la balance : le mode portable. On va se le dire, le jeu n’est pas aussi beau que sur les consoles concurrentes, mais pouvoir apporter Guerre où bon nous semble est un point intéressant.

Les graphismes ne sont pas exceptionnels en mode portable, mais nous avons tout de même deux options offertes. Vous avez le choix d’une version en haute résolution, mais au détriment d’une fréquence à 30 images seconde ou bien de descendre au niveau graphique pour une fréquence de 60 images par seconde. Il sera à vous de faire un choix sur ce qui est préférable, mais je vous recommande fortement de tester les deux. Il sera alors plus agréable pour vous de continuer l’aventure selon votre préférence.

Autrement, cette version n’apporte rien de plus que les autres. C’est triste, mais c’est la réalité.

Verdict

Une autre version de Darksiders, premier du nom. Cette fois-ci, c’est en mode portable. À mon avis, il s’agit du meilleur de la série et il mérite que l’on s’y attarde si on n’a jamais eu la chance d’y jouer. Sinon, c’est aussi une version intéressante pour ceux qui ont réellement aimé leur première visite. Il est plaisant d’y jouer en mode portable, alors pourquoi ne pas opter pour celle-ci ?

NOTES
Note d'enthousiasme
7.5
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.