Initialement sorti en 2017 par Sobaka Studio, ce beat’em all s’était révélé être un bon défouloir lors de sa sortie. Le voici maintenant sur nos consoles de salon, dont la Switch, dans une version définitive et légèrement améliorée. Voyons voir s’il vaut le coup de sortir ce bon barbu de son monastère pour aller se défouler!

Fiche technique

  • Date de sortie : 19 juillet 2019
  • Style : Beat’em all
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 18
  • Développeur : Sobaka Studio
  • Éditeur : Koch Media
  • Langue d’exploitation : Anglais
  • Test effectué sur : Nintendo Switch
  • Disponible aussi sur : PC, PS4, Xbox One
  • Prix lors du test : 37,99 $

Brute un jour, brute toujours

Vasily, est un ancien agent d’élite qui a trouvé la paix en partant refaire sa vie dans un monastère. Mais il ne fait pas bon d’être moine dans cette histoire puisqu’il va vite déchanter : en effet, ses anciens compagnons viennent faire un carnage dans le monastère.

Vasily, un moine qui vous veut du bien

Résultat : notre homme à la barbe va reprendre du service pour se venger et dégommer tout ce qui bouge. Le scénario ne vous transcendera pas mais nous ne sommes pas là pour ça!

La violence sous toutes ses formes

Bien décidé à en découdre, vous allez profiter d’une panoplie de possibilités pour venir à bout de vos adversaires. Avec vos mains ou une arme, vous pourrez frapper, empaler, brûler…Mais aussi utiliser des armes à feu : pistolet, fusil à pompe, mitrailleuse… Utiliser l’environnement pour avoir plus de style et être certain de faire couler le sang à flot n’a pas de prix. Le jeu est violent et assumé, sur ce point la pari est réussi!

Un cocktail d’hémoglobine s’il vous plaît!

Et au-delà des litres d’hémoglobine, cela se fait plutôt bien manette en main entre les déplacements rapides, des coups faibles, des coups puissants ou encore des contres. Des contres qu’il vaut mieux maîtriser au risque d’avoir de la peine à venir à bout de vos adversaires. Les boss peuvent vous donner du fil à retordre.

Un beat’em all répétifif mais exigeant

Comptez environ 6 heures pour terminer la campagne. Si la variété des ennemis et la manière de les exterminer est louable, Redeemer Enhanced Edition verse dans la répétitivité. Peu surprenant pour ce type de jeu et c’est plutôt la progression qui nous intéresse car elle vous amènera à faire face à des ennemis de plus en plus puissants. On aurait aimé aussi une intelligence artificielle qui fasse un peu moins «abattoir».

Adaptez-vous à vos ennemis pour réussir à les vaincre

Via les points de compétences, vous pourrez apprendre de nouveaux coups. Le bémol vient plutôt du fait que le menu des compétences est vraiment brouillon, on a dû mal à s’y retrouver.

Et pour la Switch?

La version Switch colle parfaitement à ce style de jeu au niveau de la prise en main. Pas de vraies nouveautés de gameplay cependant. Si les mécaniques sont très classiques, le jeu est vraiment fun et c’est un bel ajout pour la console. La véritable nouveauté vient surtout du mode coopération local qui est en soi une bon ajout pour le jeu. Faire le jeu à deux donne un nouveau souffle à l’aventure.

Des environnements plutôt variés vous attendent

Malheureusement on sent que cette version a souffert graphiquement. Les textures sont parfois grossières et ça a tendance à laguer quand trop d’ennemis s’affichent à l’écran, je vous conseille fortement d’y jouer en mode portable, ce qui a tendance à réduire le phénomène.

NOTES
Note
7,5
PARTAGER