À l’aube du 100e anniversaire de la National Football League (NFL), de nombreux amateurs de football américain attendait avec impatience de mettre la main sur Madden NFL 20. Le nouvel opus de la franchise tente une nouvelle fois d’être sans contredit l’une des meilleures simulations sportive éditées par Electronic Arts. Cette année, l’équipe de développeurs d’EA Tiburon souhaite augmenter l’intensité des matchs. Est-ce que nous arrivons à ce résultat avec ce Madden NFL 20 ? La réponse dans notre test complet.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 2 août 2019
  • Style : Sports et Simulation
  • Classement ESRB/PEGI : E / 3
  • Développeur : EA Tiburon
  • Éditeur : Electronic Arts
  • Langue d’exploitation : Disponible uniquement en anglais
  • Testé effectué sur Xbox One
  • Aussi offert sur PC et PS4
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 69,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
La bande-annonce de lancement

Le facteur X

Comme pour chaque opus, Madden NFL 20 ajoute quelques nouveautés au niveau de la jouabilité. Si on retrouve toujours une très bonne immersion, manette en main avec des actions spectaculaire, les développeurs d’EA Tiburon ont ajouté la fonction X Factors. Cette dernière consiste à augmenter les performances du joueur ayant cette fonctionnalité. Pour activer le tout, il suffit de remplir certains objectifs prédéfinis. Par exemple, Tom Brady, quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, possède le X Factors Pro Reads. Cette habileté spéciale permet, lorsqu’elle est activée, d’apercevoir à l’aide d’un effet visuel le premier receveur libre et disponible pour recevoir une passe. Pour activer cette fonction, dans le cas de Tom Brady, vous devez compléter 3 passes consécutives de plus de 5 verges et ne subir aucun sac du quart.

Au total, les 50 meilleurs joueurs de Madden NFL 20 ont la possibilité d’activer le X Factors. Il existe, jusqu’à présent, plus d’une dizaine d’effets afin de dynamiser un peu plus vos parties. À ma grande surprise, le tout est très bien équilibrée, et même si on affronte un adversaire ayant le X Factors activé, il n’est pas imbattable. J’ai, cependant, l’impression que l’on remonte dans le temps des premiers jeux de sports d’EA Sports. Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais nous avions ce genre de fonction sur les anciens NHL pour quelques joueurs uniquement. Bien entendu, le tout n’était pas aussi réussi. Cette fois-ci, j’ai l’impression que les développeurs ont travaillée d’arrache-pied pour offrir un équilibre parfait.

Un mode scénarisé beaucoup plus court

Depuis 2 ans, la série Madden avait intégré un mode scénarisé intitulé Longshot. Il s’agissait d’une adaptation du mode que l’on retrouvait sur FIFA. Sans être un incontournable, l’ajout était très intéressant et permettait d’offrir un peu de diversité sur la franchise. Dans Madden NFL 20, le mode Longshot a disparu pour être remplacé par QB1 : Face to the Franchise. Tel que son nom l’indique, nous prenons le contrôle d’un quart-arrière qui doit choisir une université pour ensuite être repêché par une équipe de la NFL. Si lors de l’annonce, j’étais très heureux de pouvoir retrouver des équipes de la NCAA et pouvoir jouer certains matchs avec les meilleures équipes universitaires des États-Unis, je suis rapidement retourné sur terre.

En terme de scénario, ce QB1 : Face to the Franchise est beaucoup moins complet de ce que l’on retrouvait sur le mode Longshot. L’histoire est intéressante, mais manque cruellement de profondeur. De plus, on termine les moments importants du scénario en 2/3 heures uniquement. Par la suite, nous sommes uniquement déplacé dans le mode Be a Pro avec notre personnage et nous jouons les saisons jusqu’à la retraite. On est très loin de ce qui était proposé dans les derniers opus de la franchise. J’ai été très déçu par ce nouveau mode de jeu.

Un spectacle télévisuel

Madden NFL 20 continue, au niveau visuel, d’impressionner et d’offrir une immersion complète aux joueurs. Une nouvelle fois, on retrouve une direction artistique rappelant les diffusions télévisuelle des matchs de la NFL. Brandon Gaudin et Charles Davis sont aussi de retour pour commenter vos actions tout en discutant librement de la saison en cours dans la vie réelle. D’ailleurs, et ce, depuis 2018, de nouvelles phrases seront ajoutées au fur et à mesure de la saison 2019 de la NFL. Malheureusement, le plus gros défaut demeure l’absence d’une autre langue que l’anglais pour les menus, les textes, les commentaires, etc. En 2019, je ne comprends toujours pas pourquoi EA n’est pas capable d’intégrer le français, par exemple, au moins pour les menus. Ce n’est pas faute d’équipe, car la langue de Molière est disponible sur les franchises NHL et FIFA. Selon moi, c’est aujourd’hui inévitable de proposer plusieurs langues juste pour attirer une clientèle plus large.

Le MUT mis de l’avant

Le Madden Ultimate Team (MUT) est sans aucun doute une source de revenue pratiquement sans fin pour Electronic Arts. Ce n’est pas pour rien que ce genre de mode est mis de l’avant par les développeurs sur l’ensemble des licences sportives de la compagnie. Afin de garder encore plus le joueur sur ce mode, Madden NFL 20 intègre désormais des défis tout au long de l’année. En effet, pour remporter des récompenses, il est possible d’accomplir des missions journalières, hebdomadaires et spéciales. Sans aucune surprise pour moi, l’objectif est atteint et j’ai passé beaucoup plus de temps dans MUT qu’auparavant.

Conclusion

Madden NFL 20 est sans aucun doute encore plus immersif que ces prédécesseurs tout en offrant toujours plus de dynamisme dans les parties avec l’intégration de la fonction X Factors. De son côté, la possibilité de jouer au mode Franchise en ligne avec des amis grâce au Cloud et l’ajout de défis sur le mode MUT ajoutent un peu de diversité au jeu. Néanmoins, l’absence du mode Longshot et son remplaçant qui manque de profondeur et de sérieux ne permettent pas à Madden NFL 20 d’être le meilleur opus de la franchise. Je conseille le titre pour ceux n’ayant pas acheté une édition dans les dernières années ou encore ceux qui sont accro au mode MUT.

NOTES
Note
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.