Les amateurs de jeux de simulation peuvent jouer à de multiples expériences vidéoludiques. Que vous soyez un joueur préférant le côté gestion ou encore une personne qui aime incarner un rôle, il y a un jeu pour vous. Si vous êtes un amoureux des motos, il y a Biker Garage: Mechanic Simulator. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un jeu de simulation dans lequel votre rôle sera de gérer votre garage et de réparer les deux-roues de vos clients. Est-ce que le jeu est aussi bon qu’un opus de la franchise Car Mechanic Simulator ? Notre réponse dans ce test !

Fiche Technique

  • Date de sortie : 28 novembre 2019
  • Style : Simulation
  • Classement ESRB / PEGI : E / 12
  • Développeur : BeardedBrothers.games et Dev Juice
  • Éditeur : BeardedBrothers.games
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur PC et bientôt sur Switch et Xbox One
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 28,99 $ / 22,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
Bande-annonce de lancement de Biker Garage: Mechanic Simulator

Aux amateurs seulement

Le public cible de Biker Garage: Mechanic Simulator est très clair. Les développeurs visent sans aucun doute les amateurs de motos, mais aussi les amoureux de la franchise Car Mechanic Simulator. Même si ce dernier n’a pas été développé par le studio à l’origine du jeu qui nous intéressent aujourd’hui, il s’en inspire grandement. Que ce soit au niveau de l’interface ou encore au niveau même de sa jouabilité, j’ai parfaitement reconnu le style de Car Mechanic Simulator dans ce Biker Garage: Mechanic Simulator. Le jeu développé par l’équipe de BeardedBrothers.games permet de devenir le meilleur des mécaniciens en débutant avec un tout petit atelier désuet pour finir avec un garage de renom.

La réparation au coeur du gameplay

Pour atteindre ce niveau de réputation, le joueur doit réussir les contrats et les demandes de clients réguliers et difficiles. À ce niveau, j’ai trouvé les demandes assez varié et après plusieurs heures de jeux, je n’avais pas l’impression de toujours devoir remplacer et réparer la même pièce sur chaque moto. Le système de mission est très simple, il suffit d’aller sur notre ordinateur en jeu pour pouvoir accepter un contrat et ensuite le compléter. Une fois le tout terminé, on remporte de l’argent, mais aussi des points de compétences permettant de nous développer. Avec ces attributs, on peut notamment augmenter notre vitesse de réparation ou encore avoir la possibilité de négocier les pièces que l’on achètent sur le marché. Nous pouvons, bien entendu, agrandir notre garage afin d’accepter plusieurs missions à la fois.

50 000 $ qui dit mieux ?

L’autre fonctionnalité que je trouve intéressante sur ce Biker Garage: Mechanic Simulator est la possibilité de vendre nos motos aux enchères. Effectivement, les développeurs ont intégré un système d’enchères qui permet d’acheter, de restaurer et de revendre avec bénéfices. Cependant, il faut s’armer de patience, car cette portion du jeu est uniquement déverrouillée après plusieurs heures. Je vous conseille d’enchaîner les petites missions afin d’amasser le plus de points de compétences maximum pour ensuite accéder à ce système d’enchère.

Place aux enchères

Une jouabilité classique

Tel que mentionné un peu plus haut, la jouabilité de Biker Garage: Mechanic Simulator reprend les bases des autres jeux disponibles sur le marché. À l’aide de la souris, nous pouvons changer d’outil pour démonter, remplacer et remonter les pièces des motos de nos clients. Cependant, j’ai trouvé que la vitesse de l’interface laissait un peu à désirer et que parfois il était frustrant de devoir naviguer à travers plusieurs sous-menus. J’aurai préféré quelque chose d’un peu plus intuitif et efficace. Néanmoins, je dois souligner que le jeu est entièrement disponible en français, et même si on y retrouve quelques fautes d’orthographe, je lève mon chapeau à l’équipe du studio BeardedBrothers.games. Biker Garage: Mechanic Simulator est disponible en plusieurs langues.

Désassembler pour mieux réparer

Un contenu limité

Au niveau du nombre de motos, il faut savoir qu’il y a très peu de choix. En effet, les développeurs proposent jusqu’à maintenant 10 motos. Il va sans dire que c’est très décevant surtout quand le jeu est basé autour des deux-roues. Néanmoins, le studio a déjà annoncé qu’ils ajouteraient une moto supplémentaire par mois jusqu’en mai 2020. Ce qui portera le total à 16…. Selon moi, c’est loin d’être suffisant et j’aurai apprécié avoir près d’une cinquantaine de choix.

Peu de motos disponibles

J’aime pas cette couleur !

Si vous vous demandez pourquoi je n’ai toujours pas parlé de la modification de l’apparence visuelle des motos, c’est qu’il n’y en a pas. En effet, si nous pouvons modifier la mécanique complète de nos deux-roues, nous ne pouvons pas les modifier visuellement. Les développeurs ont annoncé que la personnalisation visuelle sera disponible en mai et qu’il y aurait un mode basique gratuit et un mode avancé sous forme de DLC payant. Ce type de fonctionnalité devrait être disponible dès le départ, même s’il est limité. Selon moi, il s’agit d’un élément essentiel pour ce type de jeu et pour le moment, Biker Garage: Mechanic Simulator ne l’a pas.

Le jeu se concentre actuellement sur la mécanique

Conclusion

Biker Garage: Mechanic Simulator reprend une place laissé ouverte par des franchises telles que Car Mechanic Simulator et qui n’ont pas publié de jeu depuis plusieurs années. Si la place était libre, les développeurs devaient tout de même proposer une expérience à la hauteur. Il est vrai que c’est rafraîchissant de pouvoir réparer des motos et d’utiliser le système d’enchère pour retirer encore plus de bénéfices. Malheureusement, le titre pour moi n’est pas complet et j’ai plus l’impression de jouer à un jeu en accès anticipé. Je suis persuadé que dans les mois à venir le titre risque d’être beaucoup plus intéressant, mais pour le moment, ce n’est pas le cas.

NOTES
Note
6
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.