La franchise Yakuza développée et édité par SEGA est l’une des séries les plus populaires au Japon. Dans ce pays, le jeu est d’ailleurs appelé Ryū ga Gotoku et ce n’est qu’au fil des années et des opus que la franchise Yakuza à fait son chemin en Europe pour ensuite être exporté ici en Amérique. Néanmoins, les jeux vidéo de la série étaient principalement disponibles sur les consoles PlayStation et ce n’est que depuis 2020 que les possesseurs de Xbox peuvent jouer aux jeux de la franchise. En cette occasion, nous avons eu la chance d’essayer Yakuza Zero sur Xbox One et nous vous proposons un test complet !

Fiche Technique

  • Date de sortie : 26 février 2020
  • Style : Aventure et Action
  • Classement ESRB / PEGI : M / 18
  • Développeur :  SEGA
  • Éditeur : SEGA
  • Langue d’exploitation : Texte en anglais uniquement, voix japonaise
  • Disponible sur PS3, PS4, PC et Xbox One
  • Testé sur Xbox One X
  • Prix lors du test : 29,99 $ / 19,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

3 jeux disponibles pour les curieux

Avant d’entrer spécifiquement dans le test de Yakuza Zero, je souhaitais faire un petit paragraphe concernant les opus de la franchise disponible sur Xbox One jusqu’à maintenant. Phil Spencer a lui-même déclaré depuis plusieurs mois déjà qu’il souhaitait avoir plus de jeux japonais sur les consoles de la marque Xbox. Pour le moment, on peut retrouver Yakuza Zero, Yakuza Kiwami (remake du premier) et Yakuza Kiwami 2 (remake du 2e jeu) sur le marché en ligne de Microsoft. À noter qu’il n’y a pas de copie physique de prévus pour le moment. Yakuza Zero est également disponible via le Xbox Game Pass. C’est le seul jeu de la série offert sur ce service d’abonnement aujourd’hui.

Un jeune Kazuma Kiryu

Tel que son nom l’indique, Yakuza Zero raconte des événements qui se déroulent avant le premier opus de la franchise commercialisé en 2005 au Japon et en 2006 en occident sur PS2. On retrouve, donc, le personnage de Kazuma Kiryu et de Goro Majima qui sont des protagonistes récurrents dans la série. Le scénario se déroule dans les années 80 alors que nos deux malfrats sont encore dans la vingtaine. L’histoire se déroule en deux temps, tout d’abord nous incarnons Kazuma Kiryu qui doit prouver son innocence alors qu’un recouvrement de dettes se transforme en meurtre. Par la suite, on incarne Goro Majima qui est alors propriétaire d’un cabaret. N’ayant jamais joué à aucun jeu de la franchise Yakuza, j’avais un peu peur de ne pas accrochez au scénario. Heureusement, ce fût tout l’inverse et dès les premières cinématiques, j’ai eu envie d’en apprendre plus. Même si les voix sont en japonais et que les sous-titres sont uniquement offerts en anglais, on s’attache rapidement aux personnages et il s’agit d’une très bonne base pour poursuivre la série. C’est d’ailleurs pour cela que le jeu s’intitule Yakuza Zero.

Plusieurs styles de combats

Tout au long de l’aventure, vous allez devoir affronter différents malfrats adverses que ce soit de simples voyous ou encore des membres en règles de la famille Yakuza. Pour ce faire, les développeurs mettent à votre disposition 3 styles distincts de combats pour offrir un peu de variété. Tout d’abord, il y a le style Brawler qui ressemble beaucoup à la boxe. Ensuite, on peut également utiliser le style Rush qui est un mélange de petits coups très rapide. Pour finir, nous avons le style Beast qui offre des coups très lent, mais qui provoque beaucoup de dégâts. On peut changer de style de combats n’importe quant à l’aide des croix directionnelles de notre manette. Il y a également un arbre de compétence distinct pour chaque style dans lequel on peut améliorer notre force, notre vie maximale ou encore déverrouiller de puissantes actions dévastatrices. Les combats sont très amusants et de nombreux d’entre eux sont plus difficile et demande une certaine stratégie plutôt que de simplement appuyer sur des touches frénétiquement.

Des tonnes d’activités

Si vous avez déjà entendu parler de la franchise Yakuza. On vous a sans doute déjà mentionné qu’il y a de nombreuses activités à faire. En effet, Yakuza Zero propose en plus des missions principales, des dizaines de missions annexes sans oublier les éléments un peu plus ludiques tels que le Karaoké, les bars, des discothèques ou encore des bornes d’arcades SEGA. Il y a même des compétitions de Mahjong. Les possibilités sont extrêmement nombreuses et j’ai pris énormément de plaisir à parcourir la ville de Tokyo et d’Osaka sans nécessairement suivre un chemin bien précis. Le sentiment de liberté est immense et c’est l’un des gros points forts de la série.

Un rendu plus que satisfaisant

Yakuza Zero a été commercialisé initialement en 2015. Le jeu est, donc, assez récent et ce portage sur Xbox One offre les mêmes qualités que l’on peut retrouver sur PS4. Le jeu offre des cinématiques de qualités et un environnement très lumineux digne des années 80. La représentation des villes est réussie sans oublier la modélisation des visages des personnages principaux du titre. Encore aujourd’hui, le jeu s’approche des expériences vidéoludiques actuelle et en surpasse même quelques-uns.

Conclusion

La célèbre franchise débarque avec trompettes et fanfares chez Microsoft avec les trois premiers opus (d’un point de vue du scénario) sur Xbox. Yakuza Zero est l’opus idéal afin de découvrir cette série si comme moi, vous n’y avez jamais joué. Sans oublier que ce dernier est disponible via le Xbox Game Pass, il n’y a, donc, aucune excuse pour ne pas l’essayer. Le scénario est prenant alors que les phases de gameplay sont diversifiées et le titre proposent plus de 40 heures de contenu sans aucun problème. Pour moi, la franchise Yakuza est un excellent exemple de ce que devrait être un jeu à monde semi-ouvert. Si jamais, vous pouvez aussi retrouver le test original de mon collègue sur le site de Geeks and Com’

NOTES
Note
8.5
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.