We should talk : l’expérience narrative

Vos choix sont importants. Encore plus dans We should talk. Vous êtes une jeune femme qui passe sa soirée dans un bar. Votre téléphone se mettra à vibrer, c’est votre compagne qui s’ennuie et qui se demande pourquoi vous n’êtes pas avec elle. S’enchaînera une discussion selon vos choix effectués. Alors, qu’en est-il de ce nouveau titre ?

Fiche Technique de We should talk

  • Date de sortie : 16 juillet 2020
  • Style : Narratif
  • Classement ESRB/PEGI : M 17 +
  • Développeur : Équipe: Kat Aguiar, Nobonita Bhowmik, Francesca Carletto-Leon, Jordan Jones-Brewster, Carol Mertz, Jack Schlesinger
  • Éditeur : Whitethorn Games
  • Langue d’exploitation : En anglais lors du test.
  • Plateformes : SteamNintendo SwitchXboxPS4
  • Testé sur Nintendo Switch Lite
  • Prix lors du test : 7,99$ / 6.19 €
  • Site Officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
  • À noter que l’éditeur n’influence pas notre processus d’évaluation

Un livre dont vous êtes le héros

We should talk me fait penser aux livres dont vous êtes le héros. Vous aurez à choisir judicieusement les répliques proposées. Souvent, ces dernières nous font réfléchir. Le jeu traite de sujets d’actualités tels l’homosexualité, la fidélité ou les relations ouvertes et des façons novatrices de communiquer. En quelque sorte, les choix peuvent devenir des prises de conscience. J’ai, à quelques reprises, regretter certains dialogues que j’ai utilisés.

L’expérience-joueur

Je dois mentionner que les développeurs ont mis beaucoup d’attention sur la façon dont on échange avec notre flamme. À un certain niveau, je me sentais vraiment sur mon cellulaire. Pour avoir jouer à plusieurs titres narratifs, la sélection proposée ici est intéressante. Nous pouvons combiner plusieurs bouts de phrase pour offrir une réponse aux personnages. Ainsi, il y a vraiment plusieurs possibilités. Comme je n’ai pas d’intérêts à refaire le jeu des dizaines de fois, je ne peux pas confirmer s’il y a vraiment plusieurs options possibles. Le jeu est seulement en anglais.

Un jeu indépendant

We should talk est un titre indépendant qui cherche à être différent. Toutefois, je dois porter le même regard critique que les autres jeu du genre. Pour 7,99$, il y a d’autres titres qui en valent plus le coût. Je comprends que ce peut être difficile de bien positionner son jeu dans un environnement compétitif. Attendez un rabais, à 2,99$ ça me semble plus juste. Pour confronter ses façons de penser, essayez We should talk.

Verdict

We should talk est un jeu qui se veut une expérience d’interactions sociales. Nous devons contrôler nos impulsions et réfléchir aux conséquences des mots choisis. En 2020, c’est une bonne idée d’offrir un titre qui nous aide à mieux réagir dans certaines situations. Néanmoins, j’ai bouclé le jeu en 15-20 minutes. C’est trop court. Je ne peux donc pas le recommander. Il est possible de refaire quelques fois le jeu pour essayer différents dialogues, mais après 3-4 fois vous aurez fait rapidement le tour.

We should talk : l’expérience narrative
"We should talk pourrait être un meilleur jeu si l'histoire se poursuivait quelques heures de plus. Malheureusement, le titre se conclut très rapidement. J'ai commencé à m'intéresser aux personnages seulement à la toute fin. Le potentiel y est et c'est pourquoi je donne tout de même un 5. Avec un peu plus de dialogues et des ajouts gratuits pour continuer l'histoire, le jeu se mériterait un 6. Vous devez le voir comme une expérience, je ne peux donc pas le recommander à tous."
5
Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights