Lorsque j’ai vu la sortie imminente de Double Kick Heroes, j’ai tout de suite pensé aux longues heures de plaisirs avec Guitar Heroes et Rock Band. Bien évidemment, nous ne sommes pas devant un titre avec autant de profondeur, mais les développeurs nous offrent un jeu rempli de surprises. Est-ce que la recette est gagnante ? Vous pourrez le constater dans ce test de Double Kick Heroes.

Fiche technique

  • Date de sortie : 13 août 2020
  • Style : Arcade-Musical
  • Classement ESRB / PEGI ESRB Mature 17+ / PEGI 12
  • Développeur :  Headbang Club
  • Éditeur : Headbang Club
  • Langue d’exploitation : 
  • Disponible sur Xbox One (Game Pass), PC et Switch
  • Testé sur Xbox One S et Xbox Streaming via un Razer Kishi
  • Prix lors du test : GamePass ou Console (21,99 € ou 27,99$) et PC (17,99€ ou 22,79$)
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

L’histoire

De prime abord, je dois dire que j’aime bien le genre de jeu qui utilise une carte comme on voit ci-dessous. C’est un visuel intéressant qui nous permet de nous situer rapidement dans l’histoire.

Enfin, de quoi se compose l’histoire de Double Kick Heroes ?

Le monde est plongé dans une noirceur sans précédent. Des zombies et des montres naviguent dans les rues. Quoi faire lorsque son seul talent est de maîtriser la musique métal ?

C’est alors que le quatuor décide de fusionner leurs instruments à une bagnole avec des fusils. Le tout sur une trame sonore métal intéressante. Et les voilà bien armés. Ils sont alors prêts pour affronter le monde apocalyptique.

Vous pouvez voir, sur l’image à gauche, les scènes où on doit prendre le temps de connaître nos comparses. Pour obtenir de nouvelles missions, on doit souvent faire des choix précis, c’est-à-dire parler aux bons personnages.

Malheureusement, dans Double Kick Heroes, les cinématiques ou missions-dialogues ne sont pas très intéressantes.

La jouabilité

Bon, la jouabilité de Double Kick Heroes peut paraître simple, mais ehhh.

Sur l’image ci-dessous, portez attention aux carrés jaunes en premier. Ce sont les notes. Néanmoins, vous pouvez les activer avec A ou B. Les montres arrivent selon 2 lignes horizontales dans l’écran. A vise la plus basse et B la plus haute. Je vous laisse maintenant imaginer quand ça va extrêmement vite. On perd le focus entre la partie du haut et la partie du bas de l’écran.

Vous êtes prêts en à ajouter une couche ? Le rouge est accessible avec R et doit être souvent fait en même temps que A ou B. C’est à ce moment que je perdais le rythme. Vous accumulez des forces pour une grenade. C’est super important de maximiser le rouge encore plus que le jaune.

Concernant l’arme principale dans Double Kick Heroes, vous avez une petite ligne rouge à gauche du gros carré jaune où il est écrit en ce moment X8 canon. Vous débuter avec un simple fusil et au fur à mesure des notes réussies, vous améliorer votre arme. Il est donc important d’enchaîner les bonnes notes.

Au final, c’est faisable, mais parfois frustrant. Ici, on voit un boss et c’est plus simple, car on n’a pas autant besoin de penser à viser en haut ou en bas.

Fait à noter, la musique nous apporte de l’adrénaline nécessaire pour affronter ce type de jouabilité ! Les fans de métal seront comblés. La trame sonore est excellente.

Le type de jeu

Lors de l’enchaînement de mes premières notes sur Double Kick Heroes, je me suis demandé si ce genre de jeu était toujours d’actualité. À cet effet, je n’ai jamais aimé jouer à Rock Band ou Guitar Hero avec une manette.

J’anticipais donc négativement la jouabilité de Double Kick Heroes. À ma grande surprise, comme mentionnée auparavant, c’est faisable. Je crois qu’un tutoriel ou un vidéo sur comment tenir la manette est de mise.

Je souhaite voir plus de développeurs oser comme Headbang Club a fait. Le jeu n’est pas parfait, mais on sent qu’on s’en va dans la bonne direction.

Verdict

Double Kick Heroes est un bon jeu musical sans plus. L’idée de départ est bonne, mais doit être améliorée pour permettre au joueur d’apprécier le titre. Par exemple, pourquoi ne pas offrir une bande verticale à faible opacité au lieu d’horizontale pour les notes ?

Nos yeux seraient alors concentrés sur une seule zone importante de l’écran. J’ai bon espoir de voir Double Kick Heroes évoluer dans le bon sens. Vous aurez du plaisir, mais aussi certaines frustrations !

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
On dit que qui se ressemble s'assemble. C'est le cas pour Maxime Chartier qui est banquier comme Anthony. Les soirs et le week-end, sa passion pour les jeux vidéos l'amènent à découvrir plusieurs horizons. Chasseur de succès comme Jonathan Laurin, il aime découvrir tous les aspects d'un jeu.