Étant un grand fan de jeux d’horreur comme Resident Evil par exemple, j’ai toujours très hâte d’essayer des jeux dont je ne connais aucun détail.  Ça me permet de découvrir l’univers au fur et à mesure et de me faire ma propre idée.  Concernant The Coma 2 : Vicious Sisters, j’étais exactement dans cette situation.  Je n’avais jamais joué au premier et je ne connaissais pas cet univers.

Je peux donc en toute objectivité vous dire que The Coma 2 est un jeu surprenant et terrifiant sur plusieurs points. Le jeu nous laisse avec un sentiment d’inconfort, mais qui nous donne le goût d’y retourner le plus rapidement possible.

Fiche technique

  • Date de sortie : 4 septembre 2020
  • Style : Survival horror, Aventure
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB T / PEGI 16
  • Développeur : Devespresso Games, Headup Games
  • Éditeur : Chorus Worldwide Games
  • Langue d’exploitation : Français et anglais
  • Disponible sur Xbox One, PS4, Switch et PC
  • Testé sur Xbox One
  • Prix lors du test : 24,99$ CAD / 18,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Histoire

Le jeu nous raconte l’histoire de Mina Park, jeune étudiante du secondaire avec une vie tumultueuse.  Son meilleur ami dans le coma, ses problèmes scolaires ou de se faire harceler par un jeu homme de l’école pour sortir avec elle en sont quelques exemples.  La seule chose positive pour elle est l’amulette laissée par son meilleur ami qu’elle a en sa possession.

Lorsque nous commençons l’aventure, il s’agit de la journée de la lune de sang. Cette journée tournera au cauchemar pour Mina.  Alors qu’elle termine plus tard que les autres étudiants pour finaliser ses devoirs, elle aperçoit un étudiant entrer dans une pièce habituellement toujours fermée.  Lorsqu’elle entre dans la pièce à son tour, l’étudiant a disparu et Mina perd connaissance.

Lorsqu’elle se réveille, elle se retrouve dans une version parallèle de son école dans un univers appelé “Le Coma”.  Nous apprenons énormément sur cet univers en lisant les pages déchirées cachées partout dans le jeu. Le jeu effectue un beau travail pour nous raconter l’histoire petit peu par petit peu.

Mais qu’est-ce qui m’attend avec The Coma 2?

The Coma 2 est un side-scroller en 2D misant sur l’ambiance et l’exploration.  Les contrôles sont très simples et le tutoriel nous donne les bases pour contrôler Mina intuitivement.  À travers les couloirs de l’école se trouvent des poupées de cire, des monstres au mouvement saccadé, des mains sortant du plafond alors que nous tentons de comprendre ce qui s’est passé à notre école et comment sortir de ce cauchemar armé seulement d’un briquet.

L’ambiance bande dessinée manga ainsi que le style des couleurs apporte pour beaucoup.  Lorsque le jeu débute et que “tout va bien”, les couleurs sont vives et colorées.  Lorsque nous tombons dans “Le Coma”, les couleurs tombent dans une palette sombre pour exprimer l’inquiétude et l’incertitude de la situation.  Je n’ai jamais été fan des jeux où la noirceur est omniprésente et qui nous donnent envie de monter la luminosité de votre télévision, mais le tout est bien exploité ici.

Exploration et jeu de cache-cache

Au début, le jeu ressemble à un jeu d’exploration où il faut trouver des clés qui ouvrent des portes qui permettent d’accéder à d’autres clés, etc.  Cependant, lorsque nous rencontrons Dark Song, le vrai survival-horror commence.  En plus des monstres disséminés un peu partout, peut surgir de n’importe où Dark Song pour tenter de nous tuer. Ses acolytes feront la même chose un peu plus tard dans le jeu.  Lorsqu’elle est dans sa version la plus bestiale, elle peut terminer notre partie d’un seul coup.  Le seul moyen d’éviter le tout est de tenter de trouver une cachette le plus vite possible, d’avoir une arme d’autodéfense ou d’écouter le son des talons hauts de Dark Song pour savoir si elle se rapproche. 

The Coma 2 tombe d’ailleurs comme un gros jeu de cache-cache puisque Mina ne peut pas vraiment se défendre.  En consultant la carte, on tente de trouver le meilleur chemin pour se rendre à l’emplacement voulu en limitant nos déplacements et en priant pour ne pas entendre ses fameux pas.  D’ailleurs, le jeu réussit à nous donner un petit boost de stress quand nous entendons ses fameux talons hauts surtout en sachant qu’elle peut nous suivre à travers plusieurs pièces.  L’ambiance sonore est très réussie et nous force à porter attention aux nombreux bruits que nous entendons pour éviter les dangers.

Difficile vous dites?

Ce qui peut rebuter certains joueurs est la similitude des objectifs se limitant la plupart du temps à aller chercher tel objet qui se trouve à telle place.  Cette linéarité est sauvée par l’excellente histoire qui nous donne le goût d’en savoir plus.  Également, le jeu peut sembler très simple et facile au départ, mais devient très difficile au fur et à mesure que de nouveaux monstres apparaissent et que de nouveaux lieux sont explorés. L’école n’est qu’un des nombreux emplacements à explorer.   Pour ajouter à cette difficulté, si nous quittons l’environnement où nous nous trouvons sans avoir trouvé et fabriqué les bons items de défense, nous perdons une barre de vie de façon permanente.

Plusieurs nouveaux éléments sont intégrés au fil du jeu. Ces ajouts ont pour but de détruire le sentiment de sécurité que l’on obtient lorsque l’on s’habitue à une zone.

Verdict

N’ayant aucune idée de ce qui m’attendait, j’ai été agréablement surpris.  L’ambiance est presque parfaite grâce à la trame sonore et à son style bande dessinée.  Il faut compter environ 8 à 10 heures pour compléter le jeu qui malheureusement, n’offre pas une valeur de rejouabilité élevée.  Malgré ce léger point négatif, je conseille à tous les fans de jeux d’horreur d’essayer The Coma 2.  Vous ne serez pas déçu.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Ancien collaborateur sur plusieurs sites de jeux vidéos et grand ami de Maxime Chartier, c'est celui-ci qui a redonné le goût d'écrire à Jonathan. Grand passionné de Xbox et chasseur de succès, sa grande passion consiste à explorer les jeux à 100%.