Pour le meilleur et pour le pire. J’ai connu Final Fantasy Crystal Chronicles sur la GameCube à sa sortie, il y a de cela fort longtemps. Je l’ai terriblement aimé, mais j’ai été profondément déçu lorsque j’ai réalisé que pour jouer en multijoueur il fallait avoir plusieurs Gameboy Advance avec les câbles spécifiques pour les liés à la GameCube. Le remaster, sorti sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Android et Apple nous promet inversement un crossplay sans problèmes!

À quoi ressemble donc ce remaster?

Introduction

Final Fantasy Crystal Chronicles nous fait vivre dans un monde constamment sur la limite de l’apocalypse. Un Miasme dangereux recouvre l’entièreté du monde, et seuls les endroits protégés par les crystaux permettent aux habitants de survivre. Les villages organisent donc des caravanes qui partent en expédition chaque année. Elles doivent récolter du “Myrrh” à l’aide d’un calice magique et le retourner au village afin de restaurer et maintenir le crystal protecteur.

Les personnages 

Le joueur est invité à créer son personnage afin de partir en expédition à bord de sa propre caravane. Il est possible de choisir parmi les 4 tribus; Les Clavats, Lilty, Yuke et Selkies. Chacune de ces races a sa prédilection; les Lilties par exemple sont d’exemplaires guerriers, solides et forts. Les Yukes quant à eux sont plutôt de puissants magiciens.

En plus de choisir sa race, il est important de choisir l’une des huit vocations du village, comme l’alchimie, la forge, la couture, le commerce, etc. Dans Final Fantasy Crystal Chronicles il est important pour le joueur de faire huit personnages, même s’il compte n’en jouer qu’un seul. Le village n’aura pas de forge si la caravane du joueur n’a pas de forgeron. Vous êtes libre de laisser vos sept autres personnages croupir en ville, ou changer à l’occasion pour varier votre jeu.

Ambiance

Je dois avouer que la nostalgie m’est rentrée dedans avant même d’avoir débuté le jeu. La musique, le style visuel un peu “chibi”… j’ai littéralement perdu vingt ans en m’asseyant devant le remaster. La cinématique d’intro m’a fait vivre de fortes émotions (positives!) et j’avais hâte de redécouvrir le jeu.

L’histoire est attachante, des moments adorables m’ont réchauffé le coeur alors que je rencontrais aléatoirement certains personnages m’initiant à l’histoire plus générale de l’univers de Crystal Chronicles. Cet univers, qui lorsqu’on y porte attention, est bien plus profond qu’il n’y paraît. Il est après tout une extension de l’univers de Final Fantasy 11. Final Fantasy 11 qui roule toujours, d’ailleurs. Impressionnant.

Le jeu (la base)

Final Fantasy Crystal Chronicles est un jeu d’action RPG de la vieille école. Le visuel a peut-être été remastérisé, mais rien d’autre de pertinent ne l’est pour le meilleur et pour le pire.

Le “Miasme” est omniprésent dès que vous quittez la ville. Au moment où vous entrez dans un donjon, vous devez constamment vous tenir près du calice magique qui porte une parcelle du crystal. Dans un rayon de quelques mètres, le calice disperse totalement le miasme et vous permet de vous déplacer sans risque de suffocation. Si vous en quittez la protection, vous en goûterez rapidement la conséquence et vos points de vies diminueront rapidement.

Lorsque vous jouez en solitaire, vous êtes accompagné d’un “moogle”, les adorables mascottes de la franchise de Final Fantasy. Celui-ci trimbalera le calice avec vous, pour vous permettre de combattre sans problèmes. Lorsque vous jouez en multijoueur, il sera la tâche d’un des joueurs de le trimbaler afin de garder le groupe bien positionné pour le combat. Ne vous inquiétez pas, il est possible de le laisser au sol pour pouvoir combattre!

En appuyant sur le bouton de combat avec un bon rythme, il sera possible d’enchaîner des attaques de combo, ou en équipant des sortilèges vous pourrez attaquer à distance, vous soigner, ou déclencher des effets sur le terrain. Une boule de feu dans une flasque d’huile? Divinity Original Sin n’a pas inventé la recette!

À la fin de chaque donjon, un combat contre un boss vous demande d’être adroit afin de triompher. Le jeu me semblait plus facile qu’à l’origine cependant. Je suis meilleur qu’avant ou la difficulté a été revue à la baisse pour accommoder la nouvelle époque?

Le jeu (avancé)

Le rythme de l’attaque de base est primordial à maîtriser, surtout lorsque vous commencerez à faire des donjons en mode “difficile”. Différentes armes ont aussi des attaques spéciales que vous pouvez faire à la place du combo, en restant appuyé sur le bouton.

La grande merveille de ce jeu vient avec la magie cependant. Lorsque vous trouvez des magicites, vous pouvez les fusionner dans votre menu (si vous êtes en solo) pour en faire des versions plus puissantes. Deux magicites de “Feu” équipés formeront un “Feu +”, ou un “Feu” et une “Glace” formeront le sort “Gravité” qui est particulièrement puissant contre les ennemis aériens. Lorsque le calice est au sol, votre Moogle peut vous aider et faire des sorts avec vous pour combiner et améliorer des sortilèges sur vos adversaires!

Sinon, l’un de vos amis en multijoueur pourra faire le sort approprié pour faire des combinaisons sur le vif! En fait, en multijoueur, vous devez combiner vos sorts ensemble, car vous ne pouvez pas fusionner les magicites dans votre inventaire. Si vous voulez le Feu + ou le Feu X, vous devrez avoir deux compagnons qui font Feu avec vous en même temps afin de combiner les trois. Cela peut devenir complexe, mais c’est un travail d’équipe très satisfaisant.

Lorsque vous complétez un donjon, vous choisissez une amélioration. Cela peut être un bonus de force, de magie ou peut-être un emplacement d’inventaire de plus afin d’avoir plus de fusions de magicites? Vous pourrez refaire les donjons à plusieurs reprises si vous désirez vraiment avoir plus d’amélioration, mais ce n’est pas du tout nécessaire.

Le multijoueur de Crystal Chronicles; là où le bas blesse.

C’est dans le multijoueur que Final Fantasy Crystal Chronicles démontre toutes ses faiblesses. Tout d’abord… pas de coop local. Non, mais sérieusement?! Tu me niaises Square Enix?

Bon, okay, il y a du crossplay. Ce devrait être merveilleux n’est-ce pas? Qui de plus est, seul le joueur hébergeant la partie doit avoir le jeu afin de joindre la partie, les autres peuvent utiliser la version “démo” et suivre l’hébergeur dans les donjons. Pas impossible donc d’avoir un groupe de quatre, jouant sur la Nintendo Switch, la PlayStation 4, iOS et Android… tous ensemble. Pas mal du tout en théorie!

Cependant; seul l’hébergeur voit sa partie progresser. Certes les autres auront des améliorations de fin de donjon, mais leur village restera perpétuellement à l’acte 1. Seul l’hébergeur aura des lettres spéciales de fin de donjon. Seul l’hébergeur aura les cinématiques et les décisions hors des donjons.

Malheureusement, le multijoueur de Final Fantasy Crystal Chronicles se limite aux donjons. Donc si j’héberge, qu’on termine un donjon et que j’ai des cinématiques de mon côté tout le monde doit attendre. Si je veux magasiner dans une ville, les joueurs doivent attendre. Oh, ils peuvent bien tourner dans leur propre village en attendant, mais pendant qu’ils sont confinés dans leur village miteux moi j’explore de nouvelles cités et commerce avec des personnages à l’inventaire bien mieux garni.

Le multijoueur est plus problématique encore

Je n’aime pas le concept des codes amis dans le jeu, mais il est compréhensible vu le “crossplay”. Cependant, le jeu est verrouillé par région. Cela veut dire que ma grande excitation de jouer avec mes amis européens a totalement disparu lorsque j’ai réalisé qu’il était littéralement impossible de les joindre. 

“Oh, je vais me faire un compte dans leur région!”

Le jeu m’a dit non. Il savait que je l’avais acheté dans ma région initiale, et même avec mon compte européen il me refusait la connexion outre-mer. J’ai pu télécharger la démo de leur région, mais là j’étais limité dans ma progression aux trois premiers donjons. Et de ce fait je ne pouvais pas me servir de ma propre partie.

Et je n’ai pas fini de me plaindre! Lorsqu’on termine un donjon, la seule option c’est de dissoudre le groupe ou de refaire exactement le même donjon. Impossible de changer d’hébergeur afin qu’il progresse dans sa partie, ou de changer pour le prochain donjon. Après tout, des choses importantes peuvent se passer en route (que les autres joueurs seront privés) alors il faut dissoudre à chaque fois.

Ah oui, et vu les algorithmes de dégâts un peu ridicules, oubliez les Lilties si vous jouez en multijoueur dans les donjons “end game”. Les dégâts sont ridiculement bas. Avec de la chance Square Enix va réviser le tout.

Des contrôles moches

Nous sommes en 2020. La technologie nous a fourni plus que deux boutons, ce serait bien de s’en servir. Le jeu de la GameCube était basé sur les contrôles de la Gameboy, car il était obligatoire d’avoir des Gameboys connectés à la GameCube pour le multijoueur. Cela fait en sorte qu’il est problématique et complètement frustrant d’alterner entre nos options en combat. L’esquive, l’attaque, les sorts et les objets sont tous sur le même bouton. Il faut cicler à l’aide d’une autre touche pour déterminer quelle action sera effectuée. Désolé, mais moi quand je veux esquiver, je ne veux pas avoir à passer par dessus mes cinq autres options avant d’avoir le droit de faire mon esquive. C’est inutile à ce moment-là.

Le jeu est beaucoup trop “zoomé”. Le format 4;3 de l’époque expliquait en partie la résolution, mais si la caméra pouvait prendre un peu de recul pour une meilleure vue d’ensemble, ça ne ferait pas de tort.

Appel aux joueurs mobiles pour Final Fantasy Crystal Chronicles

La plupart des problèmes mentionnés viennent du fait que Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered tente de percer sur le marché du jeu mobile. C’est évident avec les contrôles simples visant à être utilisés avec des écrans tactiles et les ventes de “DLC” sous forme de “boosts” de pièces d’or et autres objets facilitant le jeu.

Puisque les joueurs mobiles sont aussi limités, il est compréhensible de limiter le multijoueur aux donjons et de garder la caméra si près de l’action, afin que les joueurs mobiles puissent suivre l’action.

Bravo, comment déplaire à tout le monde.

Verdict

Je sens que je dois donner deux notes à Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered. La partie à un joueur est impeccable, mis à part les contrôles qui ne sont pas du tout plaisants et la caméra trop rapprochée. L’histoire, la musique, le visuel et l’ambiance m’ont autant affecté qu’à l’époque.

Mais le multijoueur a totalement drainé mon envie de continuer ma partie. Je croyais que j’aurais droit à l’ambiance originale où j’explore avec mes amis les routes au bord de ma caravane, où l’on ferait des choix ensemble sur les étapes à franchir et où le village serait “notre village”. Alors qu’en fait c’est un jeu solitaire où des fois tes amis viennent se battre avec toi. L’absence de coopération locale ne pardonne absolument pas le crossplay.

NOTES
Vote de l'enthousiaste
6.5
PARTAGER
Un streameur de jeux de variété, des indies au AAA. Adeptes de jeux de rôles comme D&D, je roule la campagne Donjons et Larrons sur Twitch. Passionné des nouvelles technologies, je suis impressionné et investi dans la nouvelle plateforme de Google Stadia