Que ce soit en tant d’éditeurs ou en tant que studio de développement, l’équipe de Team17 est bien connu par la communauté vidéoludique. Elle est notamment à l’origine de la franchise Worms ou encore en tant qu’éditeur de la franchise Overcooked. En 2014, les développeurs du studio commercialisaient The Escapists. Ce dernier permettait seul ou en coopération de s’échapper d’une prison. Avec sa direction artistique unique, le jeu s’est rapidement fait une place chez les joueurs. Cette fois-ci, Team17 propose The Survivalists qui offre l’occasion de se retrouver sur une mystérieuse île déserte occupée par des Singes, mais aussi par des habitants qui ne sont pas très heureux de votre visite imprévue. Le titre sera officiellement disponible le 9 octobre prochain sur PC, PS4, Switch et Xbox One. Voici notre test complet !

Fiche technique

  • Date de sortie : 9 octobre 2020
  • Style : Aventure et survie
  • Classement ESRB / PEGI ESRB TBA / PEGI 7
  • Développeur : Team17
  • Éditeur : Team17
  • Langue d’exploitation : offert en français
  • Disponible sur PC, PS4, Xbox One et Switch
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 28,99 $ CA / 24,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Survivre sur une île

Tel qu’indiqué dans l’introduction de ce test, The Survivalists est jeu d’aventure et de survie dans lequel le joueur y incarne son propre petit personnage. Générer de manière procédurale, l’île en question offre de nombreuses opportunités afin de survivre ainsi qu’une grande rejouabilité. Chaque partie sera différente et il faut un certain temps d’apprentissage pour comprendre l’ensemble des possibilités. Comme tout bon jeu de survie, il faut dès le départ réussir à trouver une source de nourriture. Pour ce faire, il est possible de cueillir des fruits sauvages, de ramasser des noix de coco ou encore de partir à la chasse. En effet, de nombreux animaux sauvages se promènent librement sur l’île et sont une source inestimable de nourriture. Néanmoins, vos explorations ne sont pas sans dangers alors que certains animaux hostiles sont présents sans oublier les habitants locaux. De mon côté, je tiens tout de même à mentionner aux habitués des jeux de survie que cet aspect n’est pas nécessairement l’élément le plus important du jeu. Très rapidement, on trouve de la nourriture et on peut facilement en produire suffisamment pour subvenir à nos besoins.

Construire et produire

Lors d’une partie sur The Survivalists, il est possible de récupérer, de récolter, de casser ou encore de transformer la grande majorité des ressources et des objets présents sur l’île. Après un très court didacticiel, vous êtes lancés dans le jeu sans vraiment d’indications précises même s’il est toujours disponible d’accéder à des informations supplémentaires via le menu. Néanmoins pour éviter de nous perdre trop facilement, les objets que l’on peut créer ou encore transformer ne sont pas tous accessible dès le départ. Ces derniers seront déverrouillés au fur et à mesure selon les ressources que l’on récolte. De cette manière pour accéder à plus d’outils, il est obligatoire d’en créer, etc. Il est aussi possible de créer une base avec des murs afin de vous protéger des envahisseurs.

Des petits compagnons

Pour vous aider à survivre et explorer votre île, The Survivalists propose de vous allier avec la faune locale particulièrement les singes. Ces derniers peuvent vous accompagner dans l’ensemble de vos activités. Avec un système d’apprentissage, le joueur a la possibilité d’apprendre des tâches spécifiques à ces nouveaux amis dont notamment la création d’objet, la récolte de ressource ou encore la défense face aux menaces que vous pouvez croiser. Vous l’avez compris, ce système est très important et les développeurs mettent de l’avant les singes alors qu’il est même possible de les personnaliser pour obtenir une aventure unique. Si le système de mimique est assez simple à utiliser, il est beaucoup moins simple à comprendre et j’ai dû retourner à de nombreuses reprises dans le menu pour comprendre l’ensemble des possibilités. Une fois acquise, j’ai vraiment eu du plaisir à utiliser ces petits compagnons. Je trouve que c’est une excellente idée afin d’accélérer la récolte et l’exploration de l’île surtout si vous jouez en solo. 

Seul ou avec des amis

L’autre aspect très intéressants du jeu The Survivalists est la possibilité d’explorer et de survivre avec des amis en ligne ou encore en coopération locale. Un peu comme la franchise The Escapists, l’aventure prend une nouvelle tournure avec des proches. C’est d’autant plus efficace de jouer entre amis pour partir à la découverte des trésors cachés sur l’île. Je vais simplement m’arrêter à ce niveau pour ces derniers, car ce serait gâché votre expérience. À noter qu’à plusieurs, vous pouvez aussi recruter des singes pour être de plus en plus confortable dans ce nouvel habitat.

Une direction artistique unique

Au niveau visuel, The Survivalists ressemble beaucoup à la franchise The Escapists avec son style pixelisé. Néanmoins, j’ai trouvé que la nouvelle production de l’équipe de Team17 était beaucoup plus colorés que les anciens projets. Les petits effets supplémentaires lorsque l’on frappe un objet ou lorsque l’on récolte ajoutent un peu plus à l’ambiance générale qui est agrémenté par une bande sonore fort relaxante. Cependant, j’aurais apprécié une meilleure lisibilité dans le menu et l’inventaire afin d’offrir une interface un peu plus simple.

The Survivalists

Conclusion

The Survivalists est selon moi une dose de fraîcheur dans les jeux de survie et offre l’opportunité de parcourir une île générée de manière procédurale tout en s’alliant avec la faune locale pour survivre. Si cet aspect est selon moi pas assez développé et manque de difficulté globale surtout si on joue avec des amis, le titre demeure fort amusant et devrait plaire aux habitués du genre ou des autres projets de Team17. Si vous recherchez une expérience assez simple à comprendre et différente, The Survivalists arrive à point !

NOTES
Note
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.