Fondé à la fin des années 90, le studio de développement Harmonix est bien connu des joueurs alors que l’entreprise est à l’origine des premières versions de Guitar Hero, mais aussi de la franchise Rock Band. L’ensemble des expériences proposées par cette équipe se concentre autour de la musique et leur nouveau titre Fuser ne fait pas exception. Si le studio n’a pas eu le même succès avec ces plus récentes productions, Harmonix espère effectuer un grand retour avec ce nouveau jeu. Voici notre test complet !

Fiche technique

  • Date de sortie : 10 novembre 2020
  • Style : Musique
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Harmonix Music Systems
  • Éditeur : NCSOFT
  • Langue d’exploitation : disponible en français
  • Disponible sur PCPS4, Xbox One et Switch
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Une expérience sans accessoires

Tel que mentionné dans l’introduction de ce test, le studio Harmonix s’est fait connaître principalement pour la franchise Guitar Hero ainsi que Rock Band. Deux expériences musicales qui proposaient aux joueurs d’utiliser des accessoires afin de pouvoir jouer aux jeux. Cette fois-ci avec Fuser, vous avez besoin que de votre clavier et votre souris ou encore votre manette. Il n’y a pas d’accessoire nécessaire pour faire fonctionner ce nouveau titre. Cela permet notamment de commercialiser à un prix traditionnel et d’être compétitif sur le marché à ce niveau. Pour ma part, ce n’est pas un élément qui me dérange, car je crois qu’en 2020 la mode d’acheter un jeu à plus de 120 $ avec des accessoires en plastiques est un peu dépassé.

Devenir le meilleur DJ

Fuser propose aux joueurs de devenir l’un des meilleurs DJ et de participer aux plus grands festivals du monde entier. Le mode carrière que propose le studio Harmonix permet de grimper peu à peu les échelons en débutant avec des performances en plein milieu de l’après-midi pour ensuite accéder à la tête d’affiche en pleine nuit. Les développeurs ajoutent peu à peu des fonctionnalités tout au long de votre progression afin d’apprendre tout en s’amusant sans pour autant être lâché sans aucune explication. Néanmoins, j’ai quelque réserve concernant le scénario. En effet, le titre intègre des cinématiques avec souvent de drôle de dialogue. Les animations des personnages sont parfois un peu trop intenses pour le propos en tant que tel. Selon moi, il n’était pas nécessaire de proposer des cinématiques. De simples voix-off auraient été largement suffisantes.

Une jouabilité unique

Cette fois-ci, Harmonix propose avec Fuser une jouabilité originale et unique qui ne ressemble pas aux autres productions que proposait le studio à l’époque. Chaque séance musicale se déroule de la même façon. Devant-nous, on retrouve une table de mixage avec 4 espaces permettant d’ajouter différentes portions de vos chansons préférées. Ces dernières sont divisées en 4 couleurs qui correspondent à des composants distincts tels que la basse, la guitare, la voix, etc. L’objectif d’une partie est d’inscrire le plus de points possibles et pour ce faire, il faut répondre aux demandes spéciales des spectateurs, mais aussi enchaîner les morceaux de la bonne manière tout en gardant le rythme. Pour ce faire, on retrouve une petite barre qui est elle-même divisé et qui indique le tempo de la musique actuelle permettant de changer de musique aux bons moments. De plus, vous aurez aussi des objectifs bonus qui consistent souvent à jouer un style musical particulier afin d’obtenir des points supplémentaires. J’ai été agréablement surpris, car tout fonctionne magnifiquement bien. Les développeurs ont fait un énorme travail afin que chaque morceau de musique puisse s’adapter et ce peu importe le style de celui-ci.

Une musicothèque pour tous les goûts

Si l’objectif et de faire danser les festivaliers jusqu’au bout de la nuit, Fuser propose une musicothèque assez impressionnante avec un total de plus 100 morceaux de nombreux styles musicaux tels que le hip-hop, la country, la pop, le R&B ou encore le rock. Les mélanges sont très nombreux et les chansons disponibles sont variées avec des artistes internationaux tels que 50 Cent, LMFAO, Lady Gaga, Whitney Houston, Panic! At The Disco, Dua Lipa, Post Malone, deadmau5, Billie Eilish, Shania Twain, Evanescence et bien d’autres encore. Pour le moment, j’ai trouvé qu’il y avait suffisamment de chansons pour éviter de toujours écouter la même si j’espère que de nouveaux morceaux seront ajoutés dans les prochains mois suivant la sortie.

De la personnalisation et une communauté

Au fur et à mesure de votre progression, votre personnage augmente son niveau et vous déverrouillez de la monnaie virtuelle permettant d’obtenir des nouveaux morceaux, mais aussi différents éléments de personnalisation pour votre avatar ou même votre scène. Même si l’aspect visuel de Fuser ne remportera pas le grand-prix pour le jeu le plus beau, le tout reste respectable et selon moi, c’est largement suffisant pour ce style d’expérience vidéoludique. Une fois que vous avez trouvé votre propre style autant musical que visuel, vous pouvez enregistrer de court mix pour ensuite les partager à la communauté. Les développeurs proposent aussi un classement pour obtenir des récompenses en jeu exclusives pour les enregistrements les plus populaire. À noter qu’à part le mode carrière, il est aussi possible de jouer sans limite de temps avec les chansons que vous désirez ou encore de réaliser un petit spectacle en coopération. Il y a aussi la possibilité d’accueillir jusqu’à 8 spectateurs dans vos parties en ligne.

Conclusion

Fuser est un jeu amusant pour les amoureux de la musique qui ont un jour imaginé devenir un grand DJ. Les développeurs du studio Harmonix ont réussi à proposer une expérience unique autant au niveau de la jouabilité qu’au niveau des nombreux morceaux qui peuvent mélanger et ce peu importe le genre. Le tout fonctionne bien même si finalement on peut trouver l’expérience un peu répétitive surtout après de nombreuses heures. Je conseille particulièrement le jeu pour les amoureux de ce type de jeu qui a pratiquement disparu du marché dans les dernières années.

NOTES
Note
7
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.