The Universim

Test de The Universim : l’envie d’être un dieu

L’évolution de l’humanité a toujours été un sujet intéressant pour le domaine vidéoludique. Le studio Crytivo s’en est inspiré il y a de nombreuses années lors du lancement de l’accès anticipé du jeu The Universim. Celui-ci propose désormais sa version définitive 6 ans plus tard. Est-ce que le titre réussit à faire sa place sur le marché ? La réponse dans ce test complet !

FICHE TECHNIQUE DE The Universim

  • Date de sortie : 22 janvier 2024
  • Style : Stratégie
  • Classement ESRB / PEGI TBA
  • Développeur : Crytivo
  • Éditeur :  Crytivo
  • Langue d’exploitation :  textes en français
  • Disponible sur PC
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 32,99 $ CA / 27,99€ 
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

La création de l’humanité

The Universim est un jeu de simulation divine dans lequel nous devons aider des petits humains appelés nuggets à créer l’humanité sur une nouvelle planète. Un genre qui a déjà été très populaire dans le passé, mais qui est un peu plus rare ces jours-ci. En tant que joueur, il faut accompagner ces petits personnages en passant de l’âge de pierre jusqu’à l’exploration des étoiles. Bien entendu, en tant que divinité suprême, vous ne contrôlez pas à 100 % les actions et les gestes de vos nuggets. Ceux-ci ont leur propre personnalité et peuvent développer des défauts comme des qualités.

The Universim

Un simple observateur ?

En tant que personnage divin, vous allez devoir vous assurer au maximum que vos nuggets croient en vous. C’est même essentiel dans The Universim. En effet, en commençant avec seulement deux petits personnages, au départ il faut uniquement leur fournir de quoi pouvoir dormir et prier. Néanmoins, plus votre civilisation se développe plus il sera difficile de combler leurs besoins. Il se peut même qu’une partie de votre colonie décide de se séparer pour vivre ailleurs sur la planète. Dans un premier temps, vous allez devoir diriger la croissance de l’humanité en utilisant l’un des 15 pouvoirs proposés par les développeurs. Ceux-ci se déverrouillent aux fur et à mesure et varient entre la possibilité de protéger vos nuggets ou de créer vos propres catastrophes naturelles. Comme indiqué, la foi est essentielle pour pouvoir utiliser vos compétences. Si la science finit par prendre le dessus, vous devenez un simple observateur de l’évolution de l’humanité.

The Universim

En termes de jouabilité, The Universim est assez facile à prendre en main. Si vous avez déjà joué à un jeu du même genre, vous ne serez clairement pas dépaysée. C’est à nous, en tant que joueur, de définir les prochaines évolutions de nos nuggets, les bâtiments à construire en priorité, etc. Pour ce faire, les développeurs du studio Crytivo proposent un didacticiel assez complet qui permet d’être accompagné au fur et à mesure. Cependant, il faut s’accrocher, car même si les consignes sont plutôt précises, il faut faire ses propres expériences. Les erreurs sont communes et il ne faut pas avoir peur d’en commettre. C’est de cette manière, à mon avis, que l’on apprend le plus dans ce type de jeu.

Un gigantesque arbre de compétence

Pour diriger l’avenir de vos nuggets, il faut sélectionner de manière constante les prochaines évolutions. The Universim propose un gigantesque arbre de compétence qui permet de diriger selon vos désirs l’avenir de votre civilisation. Selon la compétence choisie, celle-ci prendra plus ou moins de temps à se déverrouiller. C’est à ce niveau que j’ai été un peu déçu. Même en utilisant la fonction qui permet d’avancer plus rapidement dans le temps, on n’a pas l’impression que nous avançons assez vite. Habituellement, les jeux du genre proposent plusieurs types de vitesse, mais pour ce titre nous n’avons que deux seuls choix. J’aurai aimé pouvoir accélérer plus rapidement surtout que certaines phases sont un peu plus lentes en début de partie.

The Universim

Assurer la pérennité de votre planète

En tant que divination, il est essentiel de s’assurer de la conservation de votre planète. En effet, The Universim prend en charge les aspects écologiques et il est important dès le départ d’atteindre un équilibre et de gérer correctement les ressources. En plus de subir certaines catastrophes naturelles qui peuvent nuire au développement de votre civilisation, vous devez aussi vous assurer que la pollution ne détruit pas l’environnement autour de vos nuggets. Sinon, ces derniers finiront par s’éteindre par manque de ressources à utiliser. C’est à ce niveau que j’ai le plus apprécié mon expérience. Le jeu offre une bonne dose de difficulté et reste accessible en proposant plusieurs options pour adapter notre partie.

Une direction artistique colorée

D’un point de vue visuel, The Universim est très propre. On constate les améliorations apportées tout au long de la période d’accès anticipé. Le rendu reste mignon et coloré. Petit bonus pour les menus qui demeurent plutôt simples à utiliser malgré le type de jeu. Les effets sont aussi très bien réussis et libèrent une petite dose de bonheur visuelle. Néanmoins, on constate que le développement a commencé il y a plusieurs années. Certaines textures auraient sans doute été de meilleure qualité avec un projet ayant débuté récemment. De mon côté, je n’ai pas eu de graves problèmes techniques. Quelques ralentissements ici et là, mais rien qui nuit à l’expérience globale.

The Universim

Verdict sur The Universim

The Universim est la preuve qu’il est possible de se sortir d’une longue période d’accès anticipé. Le titre propose une expérience de simulation divine réussie avec une direction artistique originale. La difficulté est au rendez-vous, mais le tout reste accessible même pour les nouveaux joueurs. Dans l’ensemble on en retire une expérience plutôt positive même si quelques aspects comme la vitesse en jeu ou un didacticiel pas toujours simple à suivre demanderont encore un peu de peaufinage. Je conseille principalement le titre aux habitués du genre.

The Universim
Test de The Universim : l’envie d’être un dieu
Un arbre de compétence plus que complet
Une bonne variété de pouvoirs divins
Une direction artistique colorée
Une bonne dose de difficulté et d'accessibilité
Un didacticiel parfois imprécis
Un rythme plutôt lent en début de partie
7.5
Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights