Stranded: Alien Dawn

Test de Stranded: Alien Dawn – la survie avant tout

À la suite d’une courte période en accès anticipé, le jeu de gestion et de survie Stranded: Alien Dawn débarque en version finale sur PC, mais aussi sur console. Un lancement simultané sur plusieurs plateformes encore assez rare pour ce genre d’expérience vidéoludique. Rendez-vous sur une nouvelle planète avec comme seul objectif faire survivre votre nouvelle colonie grâce à ce test complet !

FICHE TECHNIQUE DE Stranded: Alien Dawn

  • Date de sortie : 25 avril 2023
  • Style : Simulation et Stratégie
  • Classement ESRB / PEGI T / TBA
  • Développeur : Haemimont Games
  • Éditeur :  Frontier Foundry
  • Langue d’exploitation : Texte en français
  • Disponible sur PCPS4, PS5, Xbox One et Xbox Series X/S.
  • Testé sur PS5
  • Prix lors du test : 46,99 $ CA / 34,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Apprendre et mieux comprendre

Avant même de lancer sa première partie de Stranded: Alien Dawn, il faut se diriger dans le didacticiel. Ce dernier est un mode à part d’une partie standard et amène le joueur sur une planète bien spéciale. Cette dernière permet d’apprendre les étapes une à une afin de réussir à survivre dans ce monde hostile, mais aussi de coordonner le travail de l’ensemble de votre jeune colonie. Il faut un certain temps afin d’assimiler correctement tout ce que proposent les développeurs du studio Haemimont Games. En effet, le titre offre la possibilité de faire énormément de microgestion allant même jusqu’à la fabrication d’objet que l’on doit ensuite assigner à un survivant pour qu’il puisse l’utiliser. Il faut aussi gérer la faune et la flore, le réseau électrique, la création de vêtements et d’édifices améliorant le confort des survivants. S’il s’agit d’un fonctionnement habituel pour le genre, je préfère de plus en plus des didacticiels inclus directement dans les parties standards. De cette manière, on n’a pas l’impression de devoir faire des heures et des heures de didacticiels et pratiquement tout recommencer par la suite. Sans oublier qu’il y a énormément de texte à lire. Si ce n’est pas un problème sur PC, ce n’est pas la même chose sur console.

Stranded: Alien Dawn

Gérer vos ressources

L’ un des éléments à comprendre et à appliquer dès votre première partie de Stranded: Alien Dawn est la gestion de vos ressources. En effet, il est essentiel de parcourir minutieusement les alentours, mais aussi d’éviter de dépenser sans compter. Il faut prendre son temps et y aller étape par étape un peu comme pour le didacticiel. Il faut, par exemple, éviter de construire trop de bâtiment qui sera peu utilisé et qui utilisera de l’espace. Chaque construction ou fabrication demande aussi des ressources spécifiques qui elles même doivent avoir été transformées au préalable par vos soins. Plusieurs options sont offertes par les développeurs afin de bloquer le nombre de productions par exemple. Vous l’avez compris, il faut réfléchir à l’ensemble de nos actions sans quoi il faut recommencer une autre partie.

Stranded: Alien Dawn

Stranded: Alien Dawn prend aussi en compte la température, la fatigue ou encore le bonheur. Des aspects qui seront largement affectés par les ordres que vous allez donner à vos survivants. Sans oublier que ces derniers ne sont pas invincibles et peuvent tout simplement mourir. Plusieurs statistiques sont disponibles afin de gérer parfaitement l’ensemble de votre colonie jusqu’à régler l’horaire de travail et de pause des autres survivants. Selon le déroulement de votre partie, vous avez aussi la possibilité d’accueillir de nouvelle personne. Une manière de peut-être remplacer ceux n’ayant malheureusement pas survécu à vos décisions.

S’approcher de la réalité

Au niveau de la direction artistique, Stranded: Alien Dawn tente de s’approcher au maximum de la réalité. Peut-être pas pour les planètes, mais dans les couleurs, les textures et les lumières se rapproche d’un rendu réalisme. J’ai plutôt apprécié le rendu surtout avec les effets ajoutés lors de catastrophe naturelle. J’aurai, cependant, aimé avoir l’opportunité de me rapprocher encore plus de l’action, même si je peux comprendre que cela aurait demandé d’augmenter très largement la qualité des textures. Le jeu intègre un système de saison qui change graduellement l’ambiance générale. Pour la bande sonore, la musique est très répétitive et je vous conseille de la désactiver ou de baisser son volume avant que ce soit vous plutôt que vos survivants qui devenez fou.

Stranded: Alien Dawn

Des contrôles plutôt inadaptés

Sur console, il est malheureux de constater que Stranded: Alien Dawn est plutôt mal adapté. Je ne crois pas que ce soit la faute aux développeurs, mais plutôt aux options proposées dans le jeu. Il y a beaucoup de menus ainsi qu’énormément de possibilités pour voir des statistiques ou encore accéder à des aspects spécifiques pour gérer votre colonie. Cette présence de nombreux éléments rend pratiquement la tâche impossible pour adapter le tout correctement sur une manette. On se retrouve, donc, à devoir combiner parfois jusqu’à trois touches différentes pour accéder à un sous-menu. On passe la majorité de notre temps à se tromper et cliquer sur la mauvaise case. La jouabilité est largement alourdie et n’est pas du tout agréable.

Stranded: Alien Dawn

Verdict de Stranded: Alien Dawn

Stranded: Alien Dawn propose une expérience de gestion plutôt poussée qui fera plaisir à de nombreux amateurs du genre même s’il ne réinvente rien. Le didacticiel est presque trop complet, mais a pour mérite de bien vous préparer pour votre partie. Les néophytes seront peut-être un peu perdus avec les nombreux éléments de gestion qui ont été implantés. Les développeurs proposent suffisamment de contenu, même si on peut remarquer que la variété du bestiaire est assez faible. Si l’ambiance générale est plutôt réussie, ce n’est pas le même constat pour la jouabilité sur console qui est assez difficile. Je vous conseille largement de jouer à la version sur PC qui est plus agréable dans sa forme.

Stranded: Alien Dawn
Test de Stranded: Alien Dawn – la survie avant tout
Une microgestion généreuse
Une direction artistique qui fonctionne
Plusieurs heures de contenu
Un vrai esprit de réflexion
Un didacticiel pouvant être décourageant
Des contrôles à la manette inadaptés
Un concept assez standard pour le genre
7
Print Friendly, PDF & Email
author avatar
Marc-Antoine Bergeron Côté
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.