Pixel 7a couleur corail

Test du Pixel 7a : dernier tour pour la série A ?

Le printemps est généralement synonyme d’un nouveau téléphone Pixel de la série A. C’est peut-être le dernier de la gamme à en croire les rumeurs, mais Google y a définitivement mis toute la gomme. Le Pixel 7a se veut l’alternative abordable aux Pixel 7 et Pixel 7 Pro parus en fin d’année dernière. À partir de seulement 599 CAD, c’est difficile de trouver une alternative aussi complète à un prix comparable. Bref, on l’a mis à l’essai depuis environ 1 semaine et on vous livre nos impressions.

Fiche Technique du Pixel 7a

Affichage6.1″ HD+ intégrale (1 080 x 2 400) DELO HDR à 429 ppp
Jusqu’à 90 Hz
Architecture Ano frame avec 3D metal visor
Corning Gorilla Glass 3
Contraste supérieur à 1 000 000:1
Dimensions152,4 x 72,9 x 9,0 mm
Poids193 grammes
CouleursCharbon, Océan, Neige et Corail (version testée)
ProcesseurGoogle Tensor G2
Mémoire8 Go
128 Go d’espace
Système d’exploitationAndroid 13
Appareil photo / vidéoAppareils photos arrières :
– Grand-angle 13 Mpx 82°
– Ultra grand-angle de 13 Mpx 120°
Caméra vidéo : Jusqu’à 4K en 60 IPS
Appareil photo en façade : 13 Mpx 95°
Capacité de la batterie4 385mAh
PrixÀ partir de 599 $ CAD

J’ai des téléphones Pixel depuis la toute première version et j’ai toujours trouvé que c’était la meilleure alternative Android aux iPhone pour les photos. Franchement, outre le design et l’expérience utilisateur, la qualité de la caméra et le traitement des photos sont en haut de ma liste d’importance quand je choisis un nouvel appareil. Peu importe que ce soit au niveau de la gamme régulière, des Pro ou de la série A, Google ne m’a jamais déçu.

Si c’était leur avantage le plus fort au départ, tous les autres éléments se sont améliorés au fil des générations d’appareils. Aujourd’hui, un téléphone comme le Pixel 7a n’a rien à envier aux autres marques et devrait assurément figurer parmi vos choix potentiels.

Une finition presque prémium

Au premier regard, le Pixel 7a possède définitivement les allures d’un appareil prémium. Lorsqu’on le prend de face, les bordures brillent grâce au boîtier métallique. Sur le modèle corail, ça paraît encore plus parce que l’effet nous donne l’impression d’avoir une couleur bronze sur le contour. Le même matériel est d’ailleurs utilisé pour faire la bande arrière où se retrouvent les caméras et qui est une signature de Google depuis le Pixel 6.

Parlant de la couleur corail, c’est un excellent choix de la compagnie selon moi. Ça donne au téléphone un look unique qui va sûrement plaire à plusieurs acheteurs potentiels. C’est peut-être trop féminin pour certains comme corail se rapproche beaucoup du rose, mais moi j’aime bien. Et, si jamais elle vous lasse, c’est facile de mettre un étui pour l’atténuer. À noter que cette couleur est uniquement disponible sur le magasin en ligne de Google.

C’est au niveau du reste de la coque que la finition fait un peu de compromis pour rester dans des prix abordables. La partie arrière est faite d’un plastique recyclé qui est bon pour l’environnement, mais qui est un peu moins joli à mon goût. Au moins, ça semble plus résistant et j’ai moins peur de l’échapper ou que mon petit garçon le manipule. Justement, Google met de l’avant sa résistance aux éclaboussures, à la poussière et aux égratignures dans sa campagne de marketing. Par contre, les poils des animaux s’y collent facilement et les traces de doigts aussi.

Pixel 7a

Un écran pas parfaitement découpé

Puis, j’aime beaucoup quand les compagnies maximisent l’espace de l’écran de sorte qu’il n’y est presque pas de bordures noires autour. C’est toujours quelque chose qui capte mon attention depuis que je me suis habitué aux écrans qui courbaient jusqu’aux extrémités. Par contre, je sais que ça ne dérange pas la grande majorité des gens, parce que les appareils iPhone ont le même problème et personne ne dit rien.

En ce qui concerne la taille et la prise en main, ça dépend de vos goûts personnels. Je suis habitué avec le Pixel 7 Pro et son écran de 6,7″, donc c’est sûr que de tomber à un écran de 6,1″ me paraît un peu petit. Par contre, au niveau de la taille, de la prise en main et du poids, je trouve que Google a trouvé le bon équilibre. Je suis particulièrement surpris de sa légèreté. C’est seulement 9% plus léger que le 7 Pro, mais je trouve que c’est notable. Je suis juste un peu inquiet de l’échapper comme la coque arrière est très lisse.

Pour revenir à l’écran, j’aime moins les bordures, mais je n’ai absolument rien à redire sur la qualité. Le matériel de verre Corning Gorilla Glass 3 est toujours très résistant ce qui est pratique pour quelqu’un comme moi qui traîne toujours ses clés dans les mêmes poches que son téléphone.

Pour la résolution, on reste dans le standard avec du 1080×2400 bien que ce ne soit pas un format habituel. On peut écouter des vidéos et jouer en HD sans soucis. Contrairement au Pixel 7 Pro qui m’avait fait regarder à nouveau mes bandes-annonces sur petit écran, celui-ci est moins convaincant. Enfin, le taux de rafraîchissement d’image qui va jusqu’à 90 Hz permet une bonne fluidité de navigation.

L’expérience utilisateur de Google est excellente

J’ai longuement eu de la difficulté à apprécier l’expérience utilisateur de Google ou Samsung comme les deux nous poussaient constamment à utiliser leurs applications respectives. Maintenant, ce n’est plus vraiment quelque chose sur lequel j’accroche d’autant plus que j’aime la suite d’applications Google. Les icônes s’agencent parfaitement et ils sont pour la plupart tous très utiles. Par contre, c’est encore un problème de se débarrasser complètement de celles qu’on n’utilise pas.

Malgré tout, il y a plusieurs applications clés qui me sont très utiles au quotidien et desquels je ne peux plus me passer. Du lot, l’application Enregistreur arrive en tête de liste et elle a d’ailleurs été améliorée. Désormais, on peut étiqueter la voix de chaque interlocuteur, mais seulement en anglais pour l’instant.

La fonction Appels clairs est aussi d’une grande utilité parce que ma copine me parle souvent via Bluetooth dans l’auto avec beaucoup de bruit ambiant. La fonction coupe pratiquement tout le son inutile incluant le petit qui pleure parfois en arrière-plan ce qui me permet d’entendre mieux sa voix. C’est la première fois que je vois un téléphone qui ramène la qualité des appels téléphoniques au-devant.

L’expérience utilisateur pour les messages textes permet aussi au Pixel 7a de se démarquer. Premièrement, l’assistant Google est très efficace pour la rédaction de SMS par la voix. Je ne texte pratiquement plus avec le clavier tactile. À l’inverse, si je suis en réunion, j’apprécie la fonction de transcription de message en texto pour le lire subtilement. Le français canadien est d’ailleurs compatible.

Même au niveau de la navigation sur l’appareil, je trouve que c’est de plus en plus intuitif. C’est pratique pour quelqu’un qui jongle souvent avec plusieurs téléphones de différentes compagnies comme moi.

De très jolies photos

Depuis son premier modèle de Pixel, Google a réussi à offrir des téléphones avec des appareils photo de top qualité. Je priorise toujours mon Pixel pour prendre des clichés et le Pixel 7a est à la hauteur de la série. Le zoom 2x n’est pas le plus puissant, mais fait du très bon boulot. En plus, en pinçant l’écran, on peut se rendre jusqu’à 8x et l’image reste de très bonne qualité. Le logiciel de caméra de Google continue de faire un très bon traitement des photos.

Pour ceux qui aiment faire des trucs plus artistiques, la fonction de longue exposition est encore très efficace. Avec des animaux ou le REM qui passent tout proche de chez moi, ça donne des résultats assez cool. De plus, les nouveautés introduites par Google auparavant comme la précision des subtilités des différentes teintes de peaux sont aussi incluses. Il en est de même pour la fonction Anti-flou ou Vision de nuit. Bref, malgré le prix réduit, Google n’a rien enlevé.

Or, ce que je préfère, c’est définitivement la Gomme magique qui permet d’effacer certains objets dans les photos. C’est particulièrement pratique à Montréal où les connes oranges et les panneaux de signalisation se faufilent toujours dans mes photos. Tout cela est surtout possible grâce au processeur Google Tensor G2. Il fait tous ces traitements logiciels et c’est le même que dans les autres Pixel.

Verdict sur le Pixel 7a

Pour conclure, le Pixel 7a se positionne très bien sur le marché comme appareil très abordable. Malgré son prix réduit, il profite des nombreuses fonctionnalités très pratiques de ses grandes sœurs en faisant peu de compromis. La seule raison que je ne le recommanderais pas, c’est si vous êtes capable de trouver un Pixel 7 en rabais au même prix. Bref, si c’est vraiment le dernier appareil de la gamme A, Google l’aura bien supporté jusqu’à la fin.

Pixel 7a couleur corail
Test du Pixel 7a : dernier tour pour la série A ?
Design
8.5
Écran
7.5
Performance
8
Appareil Photo
9
Expérience utilisateur
9
Autonomie
9
8.5
Print Friendly, PDF & Email
author avatar
Anthony Gravel
Anthony est notre rédacteur chef et il écrit des tests depuis une dizaine d'années. Il a d'abord commencé avec le podcast de l'Épée Légendaire avant de rejoindre Geeks & Com' quelques années plus tard. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !