E3 2014 : Assassin’s Creed Unity prépare sa révolution sur nouvelle génération

Assassin Creed Unity Ubisoft

S’il y a bien un jeu que nous étions sûr de voir à l’E3 2014, c’est bien Assassin’s Creed Unity. Il s’agit du premier épisode totalement nouvelle génération de la fameuse licence de Ubisoft, qui se déroule à Paris pendant la Révolution française à la fin du XVIIIe siècle. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’éditeur français n’a pas hésité à mettre son jeu de l’avant! Ce n’est pas moins de quatre vidéos qui ont été diffusées lors de l’événement. Je vais parler principalement de deux d’entre elles, centrées sur le gameplay. Avant de parler de ces vidéos, voici la traditionnelle bande-annonce en images de synthèse.

Cette vidéo est assez «classe» je dois dire, comme toujours avec Ubisoft. Vous aurez sûrement remarqué la présence de quatre assassins. En effet, il s’agit de l’une des nouveautés de cet épisode : jusqu’à quatre joueurs pourront agir ensemble lors de missions spécifiques. Il n’y aura d’ailleurs pas de mode compétitif dans cet épisode. Sans plus tarder, passons à la première vidéo dont j’aimerais vous parler, celle centrée sur le mode solo :

Courir librement sur les toits de Paris

La vidéo débute de manière assez impressionnante avec Arno, le héros de cet épisode, descendant de Notre-Dame de manière rapide, fluide et très acrobatique. Cette nouvelle façon de se déplacer est le fruit du nouveau système des déplacements de cet épisode. Dans le cas présent, il s’agit du «contrôle de la descente». Les commandes de la course libre ont été complètement revues, ce qui n’est pas un mal selon moi! Le joueur pourra utiliser trois modes de déplacements. L’un sera uniquement utilisé pour la course. Les deux autres le seront pour la course libre, ascendante ou descendante. Une fois en mode course, le fait d’appuyer sur l’un des deux boutons dédiés à la course libre permettra à Arno de se mouvoir rapidement en hauteur, ou vers le bas. Une manière plutôt maligne de permettre au joueur de bien choisir quel type de déplacement il veut utiliser, et dans quelle direction il veut se rendre. Ce système permettra également au joueur de ne pas chercher les prises où s’accrocher pour grimper sur les toits, ou redescendre dans les rues de Paris. Enfin une manière nouvelle génération de se déplacer dans un monde ouvert? Ou bien une manière encore plus assistée? Chacun est juge; de mon côté, je suis ravi que le système des déplacements ai été revu!

Assassin Creed Unity Ubisoft 2

On remarque par la suite que la foule semble plus grande et vivante que jamais. Dans ce contexte historique, Arno sera souvent confronté à des mouvements brutaux au sein de la capitale. Libre à lui d’intervenir ou non. À tout moment, des combats peuvent éclater devant vous. Des événements aléatoires pourront également avoir lieu : une femme victime de vol ,par exemple. Ce genre d’éléments de game design est maintenant classique dans un monde ouvert. De nouveaux types de quêtes devraient également être disponibles. Les meurtres mystérieux, par exemple : au détour d’une rue, Arno pourra trouver une femme pleurant sur le cadavre d’un homme. Le joueur aura la liberté d’enquêter sur ce meurtre afin d’en trouver le coupable.

L’infiltration remaniée

Arno s’infiltre par la suite dans un bâtiment, l’occasion pour nous de découvrir l’ajout d’un mode discrétion. En appuyant sur un bouton, Arno pourra s’accroupir à tout moment et passer en mode infiltration. Cette fonctionnalité manquait cruellement à la série et je ne peux que me réjouir de cet ajout! Dans ce mode, Arno sera plus difficile à détecter et pourra se déplacer de couverture en couverture, classique mais efficace.

Assassin Creed Unity Ubisoft 3

Après cette petite séquence d’infiltration, Arno retourne sur les toits de Paris. La ville semble très grande, détaillée et pleine de vie. Le directeur créatif du jeu, Alex Amancio, déclare d’ailleurs que la capitale sera représentée à l’échelle 1 : 1. Si cette annonce se vérifie une fois le jeu sorti, je tirerai mon chapeau à Ubisoft. Une fois sur les toits, le joueur pourra, grâce à une nouvelle fonctionnalité, voir toutes les missions secondaires, lieux d’intérêts, et tout élément de gameplay proche de lui. Cet ajout est plutôt bien pensé, car il peut nous éviter d’ouvrir trop souvent la carte. Certains lieux, comme les tavernes, seront des hubs sociaux. Ces hubs permettront, entre autres, de débuter des missions à plusieurs joueurs. La vidéo de présentation se termine sur un assassinat, trois autres joueurs entrent alors en jeu. Cependant, il ne s’agit que d’une mise en scène. Durant le jeu, d’autres joueurs ne pourront pas vous rejoindre de cette manière. Néanmoins, ce joli effet théâtral me permet de faire une jolie transition pour la seconde vidéo de gameplay, centrée sur la coopération.

La coopération, nouvel élément multijoueur de la série

Lors de cette mission en coopération, l’objectif pour les quatre assassins est d’infiltrer un palais royal assiégé par la population affamée et d’assassiner le marquis De Bullion. Dès le début de la vidéo, nous pouvons voir l’intérêt de la coopération. Alors que le joueur principal est sur le point de se faire repérer, un autre joueur vient tuer le soldat avant qu’il n’ait eu le temps de réagir. La coordination sera importante. Pendant que les deux joueurs se débarrassent des gardes à l’entrée, la foule en profite pour pénétrer dans le palais. Les assassins ont créé une opportunité pour infiltrer le palais discrètement. Une fois à l’intérieur, deux autres joueurs, étant entrés dans le bâtiment d’une autre manière, se joignent à l’équipe. Une fois la cible repérée, l’un des joueurs ouvre une voie vers un chemin alternatif permettant d’approcher le marquis. De cette manière, chaque assassinat devrait pouvoir se réaliser de différentes façons grâce à ce système de chemins alternatifs. La présentation se termine sur les quatre joueurs déclenchant un combat ouvert avec les gardes du marquis. Une fois la cible sans défense, les assassins le jettent à la foule qui se chargera de le décapiter. Cette vidéo de présentation est plutôt alléchante quant au type de gameplay possible grâce à l’ajout de la coopération.

Assassin Creed Unity Ubisoft 1

Des promesses à démontrer

Au final, qu’est-ce que je pense d’Assassin’s Creed Unity? Difficile à dire. D’un côté, le gameplay semble avoir évolué dans le bon sens. Graphiquement, le passage à la nouvelle génération est clairement visible (l’objectif visé est 1080p, 60 images par seconde) et jamais une ville n’aura semblé aussi vivante dans un épisode de la série. Mais, d’un autre côté, je connais Ubisoft, et je sais que le jeu final n’est parfois pas à la hauteur des promesses. Si les promesses sont respectées, nous serons certainement en présence du meilleur Assassin’s Creed en termes de gameplay et de graphisme. Mais la série d’Ubisoft est aussi une histoire complexe qui a du mal à se renouveler et à trouver un vrai sens depuis l’épisode de Brotherhood. Je suppose que cet épisode ne fera pas grandement évoluer la méta histoire des épisodes canoniques. J’espère donc qu’Ubisoft développera l’histoire des Assassins et des Templiers afin de redonner corps à l’univers, si prometteur, de la série. Après un quatrième épisode qui a su pleinement maîtriser sa dimension monde ouvert, Ubisoft doit démontrer qu’il peut faire la même chose avec les mécaniques de jeu propres à la série, notamment l’infiltration, le combat et la course libre.

Print Friendly, PDF & Email